◊ Contexte
EVENTS

- Meurtre au Marché des Cinq Royaumes, ici.

LES POSTES VACANTS

- Noble élémentaire de l'eau ◊ ici.
- Assassine pour le pacte ◊ ici.
- Dresseur de dragons ◊ ici.
- Dealeuse ◊ ici.
- Sor'cière aveugle ◊ ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Sor'cier de la Garde ◊ ici.
- Maître d'armes de la Garde ◊ ici.
- Le gros matou ◊ ici.
- L'apprentie prêtresse ◊ ici.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Arenaria !
Vous voilà désormais dans un univers aux larges possibilités, profitez de la diversité !

Les personnages inventés sont autorisés, n'hésitez pas à lire le guide du débutant, ou à poster dans l'atelier de création !

Partagez | 
 

 ◊ Contexte



que la grandeur des cinq éclaire notre chemin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mer 6 Juil - 15:26

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 172
Points rps : 282

Arrivée en Arenaria : 19/08/2015
Localisation : Quelque part en Arenaria
Fonction/métier : Je dirige le monde





le contexte
Notre histoire
Arenaria est un monde magnifique, composé de cinq grands et beaux royaumes. Malheureusement, il fut un temps – sombre et lointain – où ils passaient leur temps à s’entretuer, à se voler, à se détester. Un jour pourtant, ils décidèrent de faire la paix. Tout est bien qui finit bien non ? En réalité, pas vraiment, mais cela sera pour plus tard.
Ceti fut fondée. Ville aux milles espoirs, ville du nouvel essor, ville qui serait le joyau de chaque royaume car n’appartiendrait pas spécialement à l’un d’entre eux mais bien à tous à la fois. Il fut décidé que Ceti serait dirigée par le conseil des Cinq. Cinq grands sages, ou savants, ou guerriers, venus des cinq royaumes pour gouverner une ville dénuée d’origine, de culture. Ils renonceraient à leurs pouvoirs, pour collaborer dans la plus grande cordialité.
Évidemment, personne n’oublia les rancunes d’autrefois, les pertes et les douleurs, ni les blessés, ni les défunts. Rien ne fut oublié, mais l’on tenta de le camoufler, de l’enterrer, pour mieux renaître des cendres encore chaudes.
Ceti vécut pendant trois cent soixante-dix ans sans qu’aucun problème ne vienne poindre le bout de son nez. Bien sûr, il y eut la Rose, qui gangrena la ville, infiltrant chaque couche de la société au fil des années. Mais au début, personne ne s’en soucia. C’est lors des premiers assassinats que chacun commença à regarder derrière soi. Puis on l’oublia, à nouveau. Finalement, elle revint, plus forte, plus présente. La ville fut alors le siège d’une association criminelle vicieuse, travaillant pour le plus offrant, sans tête, ni chef et pourtant toujours debout. Les Cinq tentèrent de l’éradiquer, mais comme l’eau, elle ne cessait de couler entre leurs doigts, insaisissable.

AN 370 après la Réunification. Monde d’Arenaria, ville de Ceti.
L’un des Cinq est tombé. C’est désormais officiel. Nwyn, dryas, est tombé. Le vent souffle aux oreilles de son peuple la mort de ce dernier, la terrible vengeance vint frapper à la porte de leurs esprits blessés. Pourtant, le Pacte a été signé, le royaume ne peut – seul – se lever face à cette trahison. Car ils le sont, persuadés, que c’en est une.
Le Conseil des Cinq n’a pas souhaité se prononcer, les rumeurs, sombres et terribles, courent à travers les terres d’Arietis, les forêts de Cephei, les montagnes d’Eridani, la mer d’Octantis et les nuages de Corvi. Par-delà les frontières tous sont sous le choc, les Cinq semblaient si unis et si grands, comment peuvent-ils tomber ? La terrible guerre n’est-elle donc que le seul avenir d’Arenaria ? Viendra-t-il le temps de se lever pour venger la mort d’un des siens ?
Pendant ce temps, la Rose grandit et répand ses épines par-delà les murs de Ceti, aspirerait-elle à être plus que ce qu’elle n’est déjà ? Les Cinq se voileraient-ils la face ? Pourtant les citoyens de Ceti ne se sentent pas menacés et par-delà les murs de la citadelle, personne ne semble se rendre compte que la mort, une fois encore, frappe à leur porte.

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
 

◊ Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte et Histoire.
» Créer une fiche de contexte avec une image en arrière-plan
» Islam et Coran
» Tapisserie de Bayeux
» Din l'contexte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aux frontières des royaumes :: il était une fois-