◊ Les wyyn
EVENTS

- Meurtre au Marché des Cinq Royaumes, ici.

LES POSTES VACANTS

- Noble élémentaire de l'eau ◊ ici.
- Assassine pour le pacte ◊ ici.
- Dresseur de dragons ◊ ici.
- Dealeuse ◊ ici.
- Sor'cière aveugle ◊ ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Sor'cier de la Garde ◊ ici.
- Maître d'armes de la Garde ◊ ici.
- Le gros matou ◊ ici.
- L'apprentie prêtresse ◊ ici.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Arenaria !
Vous voilà désormais dans un univers aux larges possibilités, profitez de la diversité !

Les personnages inventés sont autorisés, n'hésitez pas à lire le guide du débutant, ou à poster dans l'atelier de création !

Partagez | 
 

 ◊ Les wyyn



que la grandeur des cinq éclaire notre chemin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sam 3 Sep - 18:17

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 172
Points rps : 282

Arrivée en Arenaria : 19/08/2015
Localisation : Quelque part en Arenaria
Fonction/métier : Je dirige le monde





Les particularités physiques
Les wyyn
Grands, élancés, à la peau violette, les wyyn sont une race mystérieuse qui fait beaucoup parler d’elle. Connus pour se faire discrets, pour leur grâce et leur port de tête altier, ce sont des êtres doués d’une très grande sagesse et d’une vivacité d’esprit étonnante.
Silencieux, vivant en harmonie avec leur royaume, ils peuvent être vus comme imbus d’eux-mêmes et incapables d’interagir socialement. Bien qu’en réalité, il n’en est rien.
Vivant dans le royaume de Cephei, ils sont connus pour leur ouïe très fine, leur vue perçante et la malédiction qui a frappé leur pays. En effet, il y a de cela des siècles, l’une des grandes familles du peuple a tué un dragonneau, tombé du Mont Mynyyd. La mère de ce dernier, en réponse à ce crime abominable, a maudit le peuple entier à avoir une apparence normale, dénuée de la plupart de leurs caractéristiques physiques. On baptisa cette malédiction le « Souffle Noir » et jamais plus un enfant wyyn ne naquit avec les traits propres à sa race.
Ces derniers, autrefois connus pour leur corps svelte, grand, élancé, permettant une rapidité hors norme et une agilité surpassant de loin celles des terrestres, ils étaient également très reconnaissables à leur peau : violette. Elle présentait des marques qui ornaient leurs visages. Ces dernières, taillées dans la chair par une magie (il paraîtrait que ça soit leur fardeau à porter, en échange de maîtriser l’élément de l’esprit) inconnue, se développaient au fil de leur vie et des expériences vécues. Ainsi des sillons, des croix, des entrelacs, des points, des trous, se creusaient dans leur épiderme, parfois avec plus ou moins de douleurs, pour dessiner des visages uniques, des corps dans lesquels les souvenirs sont gravés à vif.
Leurs yeux, autrefois pailletés d’or, ne sont désormais plus que commun et présentent les mêmes couleurs que ceux des autres peuples d’Arenaria. Leurs oreilles, autrefois affinées et allongées, dépassant de leur noire chevelure, ont également disparues, tout comme leurs cheveux qui se sont ternis. Chanceux sont les wyyn à posséder les cheveux bruns, voir plus foncés. Seuls leurs doigts n’ont pas changé. Ces derniers ont conservé leur phalange supplémentaire, leur donnant une meilleure dextérité et une habilité manuelle incomparable (ce qui fait qu'ils ont 4 phalanges pour tous les doigts exceptés les pouces qui en ont 3). Bien qu’attisant également les rumeurs et les méfiances à leur sujet. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’ils cachent leurs mains dans leurs manches, souvent très longues.


Les particularités magiques
Les wyyn
De leur ancienne apparence, ils n’ont conservé qu’une agilité, une vitesse, une ouïe et une vue plus élevées que la normale. Ils sont plus rapides (environ de 10m/h qu’une personne lambda), ajouté à une capacité à entendre des bruits sur un périmètre variant de 50m à 500m de périphérie, idem pour la vue. Ils présentent une dextérité supérieure à la normale, du fait de leur phalange supplémentaire. Du fait de leur organisme, ils ont une résistance à l’effort supérieure à la normale et se fatiguent moins vite.


Leur affinité élémentaire
Les wyyn
Les wyyn sont liés à l’élément esprit. Malédiction plus qu’un don, ils sont assez reclus du reste du monde de ce fait. Ils ont ainsi la possibilité de discuter avec les esprits des défunts pour les aider à tourner la page, tout comme ils peuvent percevoir la mort et son arrivée. Ça ne restera qu’un étrange pressentiment, oppressant, qui disparaîtra dès la personne perdue de vue.
Le monde onirique (ou le monde des limbes - précision, on ne sait pas si ce monde existe réellement, ce n'est qu'une idée par les wyyn non justifiée, non prouvée) n'est accessible aux wyyn que sous la forme de concentration intense ou de transe (pour entrer en communication avec un esprit pendant un long moment). Sinon, les esprits peuvent leur apparaître dans la vie de tous les jours, comme disparaître, comme les entraîner vers le monde onirique. Les esprits, au quotidien, ne diffèrent pas des vivants dans leur apparence, leur façon d'être ou de parler. Les wyyn, par contre, savent instinctivement s'ils parlent à un mort ou à un vivant (ils savent donc que c'est un mort et ne regardent pas dans le vide bêtement).

L'élément esprit permet aussi d'accéder au monde des rêves. Il faut juste noter que dans ce cas, le wyyn ne pourra choisir qu'une des deux capacités s'il veut être bon (voir excellent) dans l'un des deux domaines. S'il choisit de pratiquer les deux capacités de l'élément esprit, il sera juste moyen dans les deux. Dès qu'il choisira d'être bon dans l'un des deux, il débutera la spécialisation et ne sera donc plus capable de faire l'autre capacité de l'esprit. Cette dernière s'effacera petit à petit et il "oubliera" la façon de faire.

La maîtrise de l'élément esprit permet : de percevoir la mort, de percevoir la douleur, la maladie et les émotions plutôt négatives. Certains wyyn peuvent choisir (comme précisé plus haut) de s'infiltrer dans les rêves et dans les cauchemars.
Par contre, l'élément esprit ne permet pas : la télépathie, la télékinésie, le contrôle mental et la suggestion télépathique.


Leur don de race
Les wyyn
Liés à l'élément esprit, les wyyn peuvent devenir invisibles et voient alors les morts encore présents sur terre, même ceux n'ayant pas tenté de les contacter. Le monde ne change pas, mais des âmes blanches opalescentes apparaissent. Ils sont donc invisibles aux yeux des vivants, mais deviennent visibles aux yeux des morts. Les morts qu'ils voient quand ils disparaissent sont ceux qui ont décidés de ne pas contacter les wyyn et de ne pas leur apparaître dans leur quotidien. Donc dès qu'ils choisiront de réapparaître aux vivants, les morts disparaitront et ne seront plus accessibles du coup aux wyyn invisibles.
A savoir que les wyyn ne peuvent pas être blessés par les morts, puisque ces derniers sont morts. Certes ils peuvent être très ennuyeux, mais pas mettre en danger leur vie.
La possession ou ce genre de choses n'existent pas dans cet univers. Les morts peuvent hanter les lieux, mais ils ne les possèdent pas. En gros c'est juste qu'ils apprécient l'endroit et ne veulent pas en partir.

Certains wyyn peuvent présenter une capacité partielle, dans ce cas, ils ne disparaissent pas, par contre ils voient les morts qui ne les ont pas contacté.

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Sep - 18:25

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 172
Points rps : 282

Arrivée en Arenaria : 19/08/2015
Localisation : Quelque part en Arenaria
Fonction/métier : Je dirige le monde





La naissance
les moeurs des wyyn
Un wyyn, comme tous les autres habitants d’Arenaria, est conçu par fécondation in-utero, dans le ventre de la mère. Pour autant, l’accouchement, donnera naissance à un fœtus immature. Ce dernier sera alors déposé au sein d’une boule pure de magie élémentaire, ensuite disposée dans les entrailles mêmes de la terre. Généralement dans le domaine familial, bien qu’il arrive parfois – dans le cas de fœtus faibles – qu’ils soient inséminés dans l’arbre tôtem de leur peuple, à ses racines, dans le bassin sombre dans lequel il est plongé. Cette bulle de magie, permettra à l’enfant de se développer dans de bonnes conditions. Il sera relié par de légers filaments d’énergie pure à ses géniteurs et à tout wyyn venant donner un peu de sa magie pour l’aider à grandir. Ce dernier prendra alors source dans la magie et dans la chair, comme le veut la tradition. Malheureusement, cela fait quelques années que même au sein de la bulle, les enfants ne portent plus le teint violet, contrairement aux deux générations précédentes, qui n’ont pâlit qu’à leur sortie de l’œuf. Le peuple s’inquiète et ne sait traduire ce funeste présage, si ce n’est en une future disparition de leur peuple. Il faudra donc noter que les wyyn n'ont aucune notion de mariage, de fidélité, de famille. Tout enfant est enfant du peuple, toute femme est libre d'aller voir n'importe quel homme pour lui donner un enfant, il n'existe ni bâtard ni maîtresse, ils ne voient pas l'intérêt de s'encombrer de telles limitations.


Natalité/espérance de vie
vivre à Cephei
Les enfants wyyn, sont assez nombreux, bien qu'il y ait rarement plus de trois à quatre enfants par famille. Ces derniers meurent rarement enfants, du fait des conditions de vie dans l'oeuf magique qui leur permet de grandir sainement.
Les wyyn sont un peuple qui vit assez longtemps et globalement dans de bonnes conditions. Il est assez rare qu'ils développent des pathologies de vieillesse (telles que les rhumatismes). Un wyyn atteignant les cent ans, tout en semblant en faire soixante dix, n'est absolument pas choquant, c'est même très courant. On notera qu'ils vivent beaucoup moins longtemps au sein de la Capitale. Les quelques wyyn ayant fait le choix de vivre jusqu'à leur mort au sein de Ceti n'ont atteint, pour les plus vieux, que les quatre vingt cinq ans.


Le mariage
les moeurs des wyyn
Tradition ancestrale, désormais considérée comme désuète, cela fait désormais des siècles (sans doute depuis la malédiction), qu’aucun wyyn ne s’est lié à vie à un autre. Autrefois, ils s’unissaient sous les branches de l’arbre d’Ilyr, la divinité en laquelle ils croient. Ils échangeaient des vœux, des baisers, un bracelet de fleur scellé par la magie pour ne jamais faner et se promettaient amour et fidélité, loyauté et adversité dans la maladie comme dans la guerre, jusqu’à la fin de leur existence. La malédiction, en plus de rendre leur corps anormal, a fait chuter la fertilité. Il est ainsi devenu difficile pour ce peuple de se reproduire et choisir un seul partenaire pour toute son existence est devenu un caprice, un geste égoïste. Bien qu’il n’existe aucune loi empêchant le mariage, il est devenu courant de ne plus le faire, de partager sa couche avec les meilleurs partis, pour permettre à la race de survivre. À noter que ce phénomène est d’autant plus visible depuis la malédiction, mais même avant, la fidélité sexuelle n’a jamais été quelque chose de demandé aux couples mariés, ainsi les enfants nés hors mariage n’ont jamais été considérés comme des bâtards. À savoir également que chaque enfant a, depuis toujours, été alimenté en magie par le reste du peuple, de ce fait la notion de famille, bien que vague avant, n’était déjà pas très présente dans la mentalité de ce peuple.
NB : le mariage et les unions homosexuelles sont totalement prohibées, intolérées et conduisent à l'exil, à l'oubli.
Le mariage interacial est complètement prohibé, sauf avec les royaumes alliés où c'est toléré. Et encore, il y a une énorme discrimination à l'encontre de ces couples mixtes, car ils ne participent pas à la pérennisation de la race.


Les funérailles
les moeurs des wyyn
Les wyyn sont persuadés que chacun d’entre eux est fait de chair et de magie. Ainsi, leur corps n’est qu’un vecteur temporel, qu’ils doivent rendre un jour ou l’autre. Ce dernier sera brûlé et récolté pour être disséminé dans l’eau de l’arbre totem. Le mort rejoindra alors les Esprits, qu’il aura côtoyé tout au long de son existence grâce à sa magie. Ses possessions seront léguées à sa famille, certains objets iront même trouver directement leur nouveau possesseur, grâce à quelques potions. Le défunt sera célébré et son nom ne sera plus jamais prononcé, pour ne pas le perturber dans son repos éternel. Si ce dernier devait être mentionné, ça serait à une seule et unique condition : sa venue sur Arenaria. Si jamais l’esprit venait à se manifester auprès d’un wyyn, alors il pourrait être nommé et de ce fait son chemin sera éclairé de la sagesse de ses pairs, pour qu’il puisse retrouver sa nouvelle demeure et achever ses tâches.


L'homme/la femme
les moeurs des wyyn
La société, ni matriarcale, ni patriarcale, ne se fonde que sur les valeurs et les actes de chacun. Qu’elle que soit la spécialité, le don ou la faculté que possède un wyyn, il le mettra au service de son peuple. Ainsi, de tout temps et de toute époque, il se verra utile et promouvra un secteur particulier. Il n’existe pas de monnaie particulière, tout se basant sur le troc. Pour autant, la femme reste celle qui porte les enfants et les hommes ont tendance à les surprotéger, voire à les considérer comme plus faibles, chose qu’elles contredisent avec virulence et parfois, avec l'aide d’armes. Au final, ce sont des êtres plutôt solitaires, certes loyaux, mais qui ne se mouilleront pas sans raison pour les leurs.  Assez individualistes, ils ont tendance à se méfier de tout le monde et à n’accorder leur confiance qu’à une personne ayant fait ses preuves. Se lier est devenu quelque chose qu’ils ne font plus, tout comme ils préfèrent rester sagement loin des autres.


Le handicap
les moeurs des wyyn
C’est une des fatalités de la vie, quelque chose qui arrive. Ils ne changent pas de comportement et ne seront pas plus altruistes avec l’un des leurs en difficulté. Il faut apprendre à gérer, à se relever. Ceux qui vivront sont ceux qui se battront. Ainsi, avec ou sans handicap, c’est la même chose. Ils estiment que changer de comportement envers une personne qui, à cause d’une raison x ou y se verrait handicapée, est une preuve même d’hypocrisie et de manque de respect. C’est difficile oui, mais venir aider sans arrêt n’arrangera pas la situation, et n’aidera en rien la personne en difficulté à s’améliorer, à avancer.

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
 

◊ Les wyyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aux frontières des royaumes :: légendes oubliées :: arenaria :: cephei-