◊ Les newid
EVENTS

- Meurtre au Marché des Cinq Royaumes, ici.

LES POSTES VACANTS

- Noble élémentaire de l'eau ◊ ici.
- Assassine pour le pacte ◊ ici.
- Dresseur de dragons ◊ ici.
- Dealeuse ◊ ici.
- Sor'cière aveugle ◊ ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Sor'cier de la Garde ◊ ici.
- Maître d'armes de la Garde ◊ ici.
- Le gros matou ◊ ici.
- L'apprentie prêtresse ◊ ici.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Arenaria !
Vous voilà désormais dans un univers aux larges possibilités, profitez de la diversité !

Les personnages inventés sont autorisés, n'hésitez pas à lire le guide du débutant, ou à poster dans l'atelier de création !

Partagez | 
 

 ◊ Les newid



que la grandeur des cinq éclaire notre chemin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sam 3 Sep - 18:55

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 163
Points rps : 264

Arrivée en Arenaria : 19/08/2015
Localisation : Quelque part en Arenaria
Fonction/métier : Je dirige le monde





Les particularités physiques
Les newid
Les newid sont, à la base, un peuple nomade qui ne se différencie pas énormément de ses voisins. Ils sont autant grands, petits, élancés que forts ou fins. Leurs cheveux peuvent prendre toutes les teintes et leur teint va du plus foncé au plus clair. Ils ont, pourtant, des traits communs indéniables. À commencer par leurs yeux. En forme d’amandes, dorés, avec une pupille plus ovalaire que la normale, mais aussi du fait de leurs mains, plus fines. Ils possèdent généralement des oreilles plus grandes que la normale, plus fines, mais pour autant pas pointues comme ont plus l’être celles de wyyn.
Ils aiment porter leurs cheveux longs, d’autant plus longs qu’est élevé leur rang hiérarchique. Ils n’hésitent pas à les tresser, à les décorer de bijoux ou à les teindre. C’est une véritable fierté et chaque newid prend soin de sa chevelure. Les newid aux cheveux courts sont donc d’une classe hiérarchique voire sociale plus faible, ceux aux crânes rasés ont été condamnés. C’est une des pires sanctions qu’il puisse exister.
Les newid sont caractérisés par la possibilité de changer de forme. En effet, ils peuvent prendre l’apparence de n’importe quel animal. Lorsqu’ils auront choisi leur animal totem, celui dont ils prendront à jamais l’apparence, une petite marque, dans le creux de leur poignet, apparaîtra. C’est la symbolisation de leur double apparence. Cette tâche, semblable à une tâche de naissance, est pourtant particulière. En effet, selon les saisons, elle changera de couleur voir même de forme. Pour être plus clair, si l’animal est couché, il pourra se lever, changer de position, par exemple.

Les enfants, jusqu’au stade adulte, ne sont pas capables de se fixer sur une seule forme, ainsi ils sont dépourvus de marque. Il faudra noter que les newid ont une souplesse et une agilité beaucoup plus développées que les autres habitants d’Arenaria, dû au fait que leur squelette, depuis l’enfance, se modifie pour changer de forme.
On notera également d’autres particularités propres aux newid. Leurs pieds sont généralement déchaussés et ne présente que quatre orteils, le cinquième ayant disparu avec l’évolution de leur espèce. Leur équilibre en station debout est beaucoup plus développé, ainsi ils ne développent généralement pas le mal de mer ou de l’air. Ils présentent, de base, une musculature plus fine et plus développée que celle des humains. Leurs doigts présentent également des ongles plus longs et plus durs que la normale, qu’on assimile généralement à de petites griffes, bien que ça ne soit pas le cas. Du fait de leur vie nomade, ils ont également le teint plus foncé (bien que là encore, ça ne soit pas généralisé).

Leurs particularités magiques
Les newid
Le peuple newid est le peuple changeforme d’Arenaria. Ainsi, chaque enfant vient au monde avec la capacité à prendre une forme animale. Cette forme est, jusqu’à la puberté, variable et jamais fixe. Dès le début de cette dernière, le jeune adolescent commence à choisir la forme animale qu’il aura toute sa vie. C’est, dans un premier temps, un choix inconscient, une facilité de transformation, mais il peut également être source d’un choix volontaire, d’une envie d’être un changeforme particulier. Il faut savoir que les changeformes ne peuvent prendre qu’une forme animale, en aucun cas ils ne pourront devenir le sosie de quelqu’un, sans que l’on ne sache pourquoi.
Il est également important de noter qu’ils ne sont pas capables de se transformer en plus d’un animal après avoir été fixé, soit après la puberté. Une fois cette dernière terminée, ils ne pourront prendre l’apparence que d’un seul et unique animal pour toute leur vie.
Leur tâche totem, dans le creux de leur poignet, n’apparaîtra qu’à la fin de leur puberté, comme pour sceller dans la chair leur capacité de changeforme. Il deviendra leur compagnon et tout changement sur l’humain, affectera l’animal. Ainsi, il est tout à fait possible de perdre une patte animale et de se voir amputer d’une jambe lors de la mutation inverse. Les newid ne font pas que changer de forme, en plus de prendre l’apparence d’un animal, ils prennent son fonctionnement – qui n’est pas instinctif et qu’ils doivent apprendre, ils perdent la faculté de parler avec un langage articulé pour s’exprimer via le mode de communication animal (grognement, hurlement, caquètement, etc). Leurs sens humains sont donc aussi transformés, selon l’animal, ils auront une plus grande force, une vitesse accrue, une vision changée, un odorat plus pointu, etc.
Il faut noter qu’il n’existe aucun moyen de différencier un newid sous forme animale, d’un véritable animal. Les seuls capables de le faire sont les autres animaux, généralement agressifs et méfiants envers le newid. En effet, ces derniers n’auront pas la même odeur que l’animal originel, ce qui peut aller jusqu’à provoquer une chasse voire une attaque de la part d’une bête.
On notera que les mutations ne peuvent pas être abusives. Le corps humain présente une limite qui est généralement d’une mutation par semaine, bien qu’une violente émotion ou qu’une nécessité absolue puisse forcer une mutation supplémentaire, le corps en subira les répercussions : fatigue importante, migraine, vertiges, voire parfois évanouissement, crachats sanguins, etc. La mutation reste douloureuse mais seulement la première fois. Dès que l’enfant change de forme pour la première fois (et voit ses os brisés, ses muscles s’étirer pour se positionner différemment, ses poils/plumes poussés, etc), il subira une intense douleur pouvant le faire tomber dans les pommes, voire pour les plus faibles, les conduire à la mort. Cette mutation ne sera ensuite plus jamais douloureuse. Dès qu’ils prendront une nouvelle forme animale (ou leur forme définitive en fin de puberté), ils ne subiront plus le revers de cette dernière et pourront la réaliser rapidement.

Leur affinité élémentaire
Les newid
Les newid sont liés à l’élément terre. Ainsi, ils sont capables d’entrer en légère communication avec un animal, sans vraiment savoir pourquoi, ils seront capables – sous forme animale et non humaine – de comprendre les dires des autres animaux (de leur race) et de s’en souvenir une fois redevenu humain. Ils sont capables d’interagir avec les végétaux, de les faire pousser ou mourir, comme ils peuvent interagir avec les molécules de la terre pour en extraire ses bienfaits ou ses méfaits. Une simple affinité permettra tout juste d’interagir avec quelques animaux (deux ou trois simplement), de faire pousser des fleurs (et jamais plus), ainsi que de créer de toutes petites (de un à cinq centimètres de hauts) tornades de terre.


Leur don de race
Les newid
Les newid une fois fixés sont capables de comprendre sous forme humaine comme animale, l'entièreté de la race dont ils prennent la forme. Ils comprendront leur façon de se déplacer, de se comporter, mais aussi leur langage.

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Sep - 18:56

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 163
Points rps : 264

Arrivée en Arenaria : 19/08/2015
Localisation : Quelque part en Arenaria
Fonction/métier : Je dirige le monde





La naissance
Les moeurs des newid
Toute fécondation se fait in-utero et les enfants newid grandiront dans le ventre de la mère avant d’être mis au monde par voie basse. Ils viendront au monde sous forme humaine et leur première mutation apparaîtra vers leur dixième anniversaire, quand ils maîtriseront déjà leur forme humaine. Les naissances ne se font qu’entre femmes, il est important de noter que le père n’aura pas le droit d’assister à l’accouchement, vieille tradition qui veut que ce soit la mère et elle seule, qui décide si oui – ou non – elle garde son enfant, si elle souhaite le prendre dans ses bras, si elle veut que son mari y participe, bref dès que sa concerne l’enfance, la maternité, c’est la mère qui décide. Que le père soit, ou non, d’accord.
On notera que les mères ont la capacité, lorsque les contractions se font plus violentes, de bloquer leur douleur pour ne plus la ressentir. Elles sont alors capables de mettre bas dans un calme et une sérénité méritée, mais devront, à un moment ou à un autre, la récupérer pour pouvoir la digérer (rien ne se perd, tout se transforme), il n’est donc pas rare qu’une fois l’enfant mis au monde, la mère utilise cette réserve de douleur comme un moteur pour muter et accueille son enfant sous sa forme animale. Cela explique ainsi pourquoi les newid acceptent tous leur statut, sans crainte des autres animaux, allant parfois jusqu’au mépris total du danger existant face à un prédateur.



Natalité/espérance de vie
La vie en Arietis
Les newid grandissent souvent dans des familles nombreuses, très ouvertes et tolérantes. Ainsi, la mortalité infantile est très basse (comparée par exemple au royaume d'Eridani) et les enfants sont assez nombreux, représentant l'espoir du peuple. Il est très difficile pour eux de se priver de l'amour d'une famille et prennent généralement soin des uns et des autres.
Concernant leur espérance de vie, elle est moyenne, bien que certains d'entre eux puissent - sans difficulté - atteindre les cent ans. Il n'est d'ailleurs pas rare que les personnes très âgées profitent de leur vieillesse pour vivre sous forme uniquement animale.


Le mariage
Les moeurs des newid
Chez les Newid, c’est la femme qui devra trouver un mari, ce sera à elle de faire la démarche de lui demander de s’unir à elle, elle qui devra trouver le meilleur parti. L’homme ne sera là que pour accepter ou refuser la demande, il pourra – s’il le souhaite – prendre le nom de son épouse. Chez les newid, les noms sont transmis par la mère, donc même si le mari ne prend pas le nom de son épouse, ses enfants n’auront pas son nom. Lors du mariage, il n’y a ni échanges de biens, ni échanges d’argent, il n’y a qu’un échange de vœux concernant la fidélité conjugale, la loyauté envers la famille et le devoir de toujours subvenir aux besoins de cette dernière. Le marque du mariage est une chevillère tressée avec les cheveux des deux époux et les poils/plumes des deux formes animales. Ce dernier, scellé grâce à un sort pourra être conservé, même durant la mutation (c’est d’ailleurs le seul bijou qui peut être conservé). Ce bracelet ne peut être ôté qu’en cas de séparation des deux époux, ils briseront alors le sort et pourront reprendre une vie de célibataire et se remarier, s’ils le souhaitent.
NB: concernant le mariage homosexuel, il est tout à fait possible et toléré.
Le mariage interacial est toléré, tout le monde se moque d'avec qui vous vous mariez.


Les funérailles
Les moeurs des newid
Qu’il meurt sous forme animale ou sous forme humaine, le newid sera renvoyé à la terre. Son don, quant à lui, sera redistribué dans tout le peuple. On n’explique pas réellement ce phénomène (propre seulement aux newid). En effet, tant que le corps est en vie, l’élément semble bloqué dans ce dernier, une fois le corps mort, l’élément sortira du cadavre pour venir gonfler les newid encore en vie. C’est ainsi que la famille et le peuple tout entier est au courant de la mort d’un des leurs. Avec cette redistribution viennent les capacités du défunt, ainsi si un newid avait une affinité plus forte, ou alors un don de sor’cellerie, cela sera distribué à tous les newid, qui verront leur aisance élémentaire augmenter (attention néanmoins, ce n’est pas ainsi qu’une simple affinité deviendra un don ou qu’un newid incapable de gérer sa magie en deviendra, subitement, capable).


L'homme/la femme
Les moeurs des newid
Société purement matriarcale, la femme a une place d’honneur. C’est elle qui est dominante, c’est elle qui gère tout ce qui touche, de près ou de loin, à la famille et en général à la société newid dans sa globalité. Il est extrêmement rare de voir un homme à un poste à responsabilité (chose qui commence à leur peser à force), il est très difficile pour un homme de se faire une place quand on sait que chaque femme aura plus de facilité dans tous les domaines, car de base on lui offrira une opportunité du fait de son sexe. Les femmes ont une chance, de base, de réussir car elles sont nées femmes. Bien évidemment, le mâle n’est pas juste un objet sexuel, bien que là soit son utilité première et la possibilité de faire perdurer la race. On lui reconnaît des capacités de réflexion et de combat, mais il sera très difficile pour lui de prouver par exemple qu’il peut s’occuper d’enfant, de les éduquer, ou de représenter en terrain allié ou ennemi le peuple. Dès qu’il s’agit de responsabilités, intuitivement on préfère mettre une femme en place.
Au-delà de ça, chaque newid appartient au peuple entier et les valeurs de loyauté, de devoir et de famille sont les fondements de leur société.


Le handicap
Les moeurs des newid
Un newid handicapé, reste pour autant un newid. Qu’elle que soit la nature du handicap, un enfant ne sera jamais abandonné, ni même un adulte. Il restera au sein du peuple, prenant en charge les tâches parfois ingrates et dont les autres n’ont pas le temps de s’en occuper. Ils ont tendance à être surprotéger – les femmes surtout – et être tenus à l’écart de tout danger, de tout poste à responsabilité, dans le but – égoïste – de protéger le reste du peuple, si jamais il ne serait plus capable de gérer. La société, à ce niveau est assez hypocrite : ils gardent dans leurs rangs la personne déficiente, sans se rendre compte que la situation qu’ils mettent en place aggrave sa perte d’autonomie et son estime de soi. Alors que pourtant, tout ne part que d’une bonne intention.

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
 

◊ Les newid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aux frontières des royaumes :: légendes oubliées :: arenaria :: arietis-