Nathanaël Or'san
EVENTS

- Meurtre au Marché des Cinq Royaumes, ici.

LES POSTES VACANTS

- Noble élémentaire de l'eau ◊ ici.
- Assassine pour le pacte ◊ ici.
- Dresseur de dragons ◊ ici.
- Dealeuse ◊ ici.
- Sor'cière aveugle ◊ ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Sor'cier de la Garde ◊ ici.
- Maître d'armes de la Garde ◊ ici.
- Le gros matou ◊ ici.
- L'apprentie prêtresse ◊ ici.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Arenaria !
Vous voilà désormais dans un univers aux larges possibilités, profitez de la diversité !

Les personnages inventés sont autorisés, n'hésitez pas à lire le guide du débutant, ou à poster dans l'atelier de création !

Partagez | 
 

 Nathanaël Or'san



que la grandeur des cinq éclaire notre chemin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ven 11 Aoû - 14:02

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 78
Points rps : 194

Arrivée en Arenaria : 11/08/2017
Localisation : Ceti
Fonction/métier : Forgeron

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: une épée courte à la ceinture, une canne épée, une veste en cuir élimée, une bague en or ornée d'une pierre bleue en pendentif autour du cou. Un dragon noir à l'aile gauche arrachée.
COMPÉTENCES:




Nathanaël Or'san
Appelez-moi Nath', c'est moins chiant à porter

NOM&PRÉNOM ◊ Nathanaël Or'san. A vrai dire, il a depuis longtemps réduit ce nom à "Nath' " dès lors qu'il ne parle ni travail, ni business, ni politique, ni quoi que ça soit de sérieux. Il se demande encore quel pari ont perdu ses parents pour lui trouver un nom pareil. ÂGE ET DATE DE NAISSANCE ◊ 33ans, 1er janvier 337  CARACTÈREFranc-parler . Son plus gros défaut. Il a un truc à dire, il le dit, et il réfléchit ensuite aux conséquences. Parfois ça évite de tourner dix ans autour du même pot. D'autres fois, ça lui vaut des problèmes.
Susceptible . Un autre défaut. Il a une tolérance assez bonne à la plaisanterie, et ne prend pas la mouche pour une expression balancée de travers. Mais si on lui fait du tord, ce n'est pas la peine de revenir vers lui, sous peine de tâter de son épée.
Loyal . De par sa nature, il ne s'attache guère aux gens. Mais envers ceux pour lesquels il a un minimum de considération, il sait être un allié solide.
Inconscient . Encore un défaut. Mais celui-là peut vous sauver la mise. Nath est incapable de voir les risques encourus à aller affronter ceci ou cela, ou aller explorer tel ou tel endroit peu recommandé. S'il est plus que gêné par son handicap quand il s'agit de rebrousser chemin au pas de course, ça ne l'empêche pas d'aller voir et de s'inquiéter après de ceux qu'il aurait du prévenir de son entreprise.
Perfectionniste . Une chose certaine, c'est que ses clients ne sont pas déçus de son travail. Il est capable de rester debout jusqu'à pas d'heure pour finir une pièce sur laquelle il trouve un petit quelque chose qui ne lui convient pas. En vérité, il en est même insupportable, et heureusement qu'il n'est pas payé à l'heure, parce que la facture monterait rapidement.
Obstiné . C'est une tête de mule, qui n'aime pas qu'on lui soutienne qu'il a tord quand il a raison, et ne sait pas accepter d'avoir tord. Y a pas à dire, discuter avec lui, c'est toujours sympa.
Sociable . Ce n'est pas pour rien qu'il s'est installé dans une allée passante. Quand il n'est pas occupé à s'enfumer dans sa forge, il est souvent  assis sur le rebord de sa fenêtre à attendre la bonne personne avec qui discuter le coup. Et peut-être faire la pub de ses lames par la même occasion. Truc à savoir? Pour un feugh, il a un peu trop le sens du commerce, et avec une bonne négociation, vous obtiendrez la lame que vous voulez pour moins cher que le métal qu'il lui a fallu pour la fabriquer... ce qui explique qu'il soit fauché toute l'année.
Artiste? Sincèrement, il ne se définit pas comme tel. Même s'il fait des miracles lorsqu'il s'agit de travailler le métal. S'il veut un aspect particulier, il l'obtiendra, coute que coute. Il utilise également souvent le temps perdu qu'il peut avoir à griffonner sur un calepin qui ne le quitte jamais (enfin, l'un ou l'autre, le nombre d'entre eux s'accumulant sous son lit est éloquent!), et sait de deux coups de crayon faire des dessins d'un réalisme fascinant. Ce don, il s'en sert volontiers dans son travail, étant ainsi capable de présenter à ses clients l'exacte figure qu'aura leur lame dès la commande.ROYAUME DE NAISSANCE ◊ Eridani. Il ne l'a quitté pour rejoindre Ceti qu'il n'y a trois ans, après qu'une blessure à la jambe l'handicapant lui fasse juger préférable de quitter la terre de son enfance avant qu'on ne la lui fasse quitter sans lui demander son avis. RACE ◊ Feugh RACE ACTIVÉE/DÉSACTIVÉE ◊ Activé. Suffit de le voir supporter la chaleur de sa forge pour s'en convaincre RACE DES PARENTS ◊ Feugh et feugh, des purs de durs bien ancrés dans les traditions  MAGIE/AFFINITÉ/DON ◊ Pyrokinésie. Juste de quoi se passer d'une allumette pour allumer la cheminée. Ou manquer mettre le feu chez lui quand il oublie d'éteindre la flamme qu'il a dans les mains avant de s'approcher d'une pile de papier. Il supporte bien la chaleur aussi, trop bien même, vu qu'il claque des dents quand le thermomètre descend en dessous de 15°C...  SITUATION FAMILIALE ◊ Il n'a plus de liens avec ses parents depuis longtemps. Dernier né d'une fratrie de tas de poussière n'ayant pas vécu deux ans. Veuf, il a perdu tour à tour fils et épouse, mais s'en est remis. Faut savoir avancer dans la vie.SITUATION FINANCIÈRE Comment dire que les fins de mois sont difficiles? Il est incapable de "voler les gens", comme il dit, et ne sait pas trouver le prix juste de son travail. En gros, si il a payé 10valitas pour acheter le métal nécessaire à une lame, il est capable de la revendre pour 8... MÉTIER/FONCTION ◊ Auparavant sentinelle, à présent forgeronSTATUT CIVIL ◊ Veuf, mais il vit très bien avec.GUILDE ◊ RAS POSITION SOCIALE ◊ moyenneSTATUT citoyen  AUTRE PETIT MOT ◊ on sait que tu nous aimes déjà

Que pense votre personnage du conseil des 5 ? Tant qu'ils ne viennent pas me chercher des poux, pourquoi m'en préoccuper? Bien sur, si ils viennent me passer commande d'une lame avec une compensation pécuniaire à la hauteur de leur prestige, je ne vais pas cracher dessus...
Comment votre personne a réagi face à l’annonce de la mort de Nwynn ? Ah bon, y en a un de mort? Ah, ça devait être ça le bordel dans la rue l'autre jour.. c'était lequel déjà, Nwynn?
Comment réagirait votre personne en fonction d’un membre de chaque race ? En règle générale, il est assez tolérant. Il est fier comme un paon d'être ce qu'il est, mais pour lui, ce monde a besoin de toutes les races pour marcher droit. Après tout, un feugh ne peut clairement pas faire le travail d'un seseli. Malgré son vertige, il envie secrètement les dryas de leur capacité à voir le monde d'en haut de leurs propres ailes. Concernant les seselis, il déteste leur sens du commerce bien plus développé que le sien, qui l'oblige à claquer des fortunes qu'il n'a pas pour deux foutues écailles qu'on lui aura demandé d'ajouter à la garde d'une épée. Les wyyn? De bons clients. Et les newid? Ça l'énerve un peu de se demander si le corbeau qui a élu domicile dans son atelier en est un ou pas. Sinon, c'est pas sa fréquentation la plus régulière donc...
Quel est l’avis de votre personnage par rapport à la Rose ? La Rose, il ne la rejoindra pas. C'est clair, net et précis. Après, tant qu'on lui fout la paix, il ne voit pas l'intérêt de l'affronter. Bien sur, si il le faut, pourquoi pas, mais il n'ira pas ouvrir les hostilités. Si on lui passe commande d'armes, il se moque éperdument de savoir pour quel camp ou quel combat elles serviront. Lui, tant qu'on le paye pour son travail...et qu'on ne vient pas lui planter l'une de ses propres lames dans le dos!


Feughs

pour en savoir plus
dis-nous tout

◊ Physiquement parlant, il n'est pas très grand. Tout juste dans la moyenne, avec ses 1m78. Bien bâti, tout juste ce qu'il faut pour prouver qu'il ne passe pas ses journées à regarder voler les papillons. Dans la fournaise de sa forge ou en extérieur l'été, il a tendance à ne pas savoir fermer les cols de ses hauts, soit disant à cause de la chaleur, alors qu'il ne se défait que rarement de la vieille veste usée qui doit être une seconde peau pour lui tant il la porte. Lorsque les températures chutent, c'est plutôt col roulé et pull. Le froid, il ne supporte absolument pas, et ne met quasi pas le nez dehors de l'hiver. La chaleur de sa forge ou celle de son dragon, c'est tout ce qui lui convient. On le verra tantôt porter le cheveu long, tantôt court, mais toujours décoiffé. Une raison simple : Il se fait une coupe à la sortie de l'hiver, pis attend la sortie d'hiver suivante pour y retourner. La barbe d'attendre une demi-heure sur un foutu siège, qu'il répondra. Parlant de barbe, un autre truc qu'il ne sait pas tailler. Enfin, elle ne lui tombe pas sur les genoux non plus, mais il arbore constamment une barbe de trois jours pourtant soignée.

Il ne quitte jamais le pendentif qu'il a autour du cou, soit une bague en or sertie d'une pierre bleue translucide. D'où elle lui vient? Il l'a trouvée, et l'a trouvée jolie, et donc, il l'a gardée. Depuis, il la considère un peu comme un porte-chance, même s'il lui arrive autant de galères avec que sans.

Il porte constamment une épée courte à la ceinture. Non pas qu'il cherche l'affrontement, mais il veut pouvoir y répondre en toute occasion. Ambidextre, il n'est absolument pas gêné dans l'utilisation de sa lame par la cane qui ne quitte jamais sa main droite, et aide sa jambe droite blessée à supporter son poids lorsqu'il marche. D'ailleurs, cette canne d'apparence tout à fait banale, un bout de bois bien taillé, renferme un petit truc parfois utile à son propriétaire : une dague aiguisée de 25cm de long, libérée d'une simple traction. Alors vaut mieux éviter d'essayer de lui voler son bâton, conseil de scout. Parce que s'il en a besoin pour marcher, il peut très bien rester debout sans elle - suffit qu'il s'appuie davantage sur sa jambe gauche -, et peut donc se battre sans elle. Il se trouve juste limité dans ses mouvements, et peut effectivement se retrouver par terre si sa jambe droite vient à le lâcher. Mais normalement Draekos devrait être arrivé avant.

Draekos? Un dragon aux écailles noires rutilantes d'environ 2m50 au garrot. Des griffes et des crocs capables de mettre en pièces un bœuf et une particularité incontournable : son aile gauche déchirée, où, entre les os composant l'aile, pendent encore quelques lambeaux de cuir. Ce quine le rend pas moindre qu'un autre dragon. Seulement, les cieux lui sont désormais interdits, et il arrive parfois à Nathanaël de le trouver sur le toit, les yeux plongés dans le bleu du ciel, à ruminer des pensées nostalgiques.


les points
dis-nous tout

◊ CALCUL DES COMPETENCES :
Age : 8
Vécu : 6
Expérience : 6
Physique : 6
Magie : 3
Total: 29
Feugh : +2 points pour la force

◊ REPARTITION DES COMPETENCES
- COMPÉTENCES GÉNÉRALES
Force : 4
Vitesse : 1
Agilité : 0
Furtivité : 2
Endurance : 2

- COMPÉTENCES DE LA RACE
langage des dragons : 3
résistance à la douleur : 4
mutisme : 2

- COMPÉTENCES DU STATUT
combat à mains nues : 2
arme blanche : 3
survie : 2
contrefaçon : 3
dextérité manuelle : 2

PSEUDO/PRÉNOM ◊ DoriFRÉQUENCE DE CONNEXION ◊ 6/7 COMMENT NOUS AS-TU TROUVÉ ? ◊ PRD UN PETIT AVIS SUR LE FORUM ? ◊ sympa Very Happy SOUHAITES-TU ÊTRE PARRAINÉ APRÈS TA VALIDATION ? ◊ j'dis pas non, ça peut dépanner ^^

- il fut décidé que la paix l'emporterait -



     
Let me see the future
Mon passé est la croix que j'ai à porter. Pour le reste, je regarde vers le futur.
ft Wei - ft Max - ft Danak - mission
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 14:03

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 78
Points rps : 194

Arrivée en Arenaria : 11/08/2017
Localisation : Ceti
Fonction/métier : Forgeron

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: une épée courte à la ceinture, une canne épée, une veste en cuir élimée, une bague en or ornée d'une pierre bleue en pendentif autour du cou. Un dragon noir à l'aile gauche arrachée.
COMPÉTENCES:





Premier chapitre
Le sous-titre
Je suis né au cœur du mont Mynydd, comme tout Feugh qui se respecte. La brulure des flammes accueillit mon premier cri, et j'acceptais cette chaleur en mon cœur comme le Drya accueille le souffle du vent ou le Seseli la force des courants marins. Jusque l'âge de deux ans, je n'étais qu'un parmi d'autres et fut élevé davantage par d'autres que mes propres parents. Le jour de mon second anniversaire, on me présenta un homme et une femme. On me dit "Il sont tes parents, respecte-les comme tel." Puis on me présenta à moi-même. Bizarre à dire, je sais. On me donna ce nom. Nathanaël. Nom que je ne mis pas longtemps à détester. Il était vraiment trop long. D'autant plus que les autres enfants de mon âge n'avaient qu'une ou deux syllabes à prononcer. J'en avais quatre. Sérieusement, quatre! Nath devint vite un second nom pour moi. J'en arrivai même à ne plus me présenter qu'ainsi, au grand dam de mon père, qui me reprenait à peu près à chaque fois qu'il le jugeait nécessaire.

Dès que j'ai su marcher et parler convenablement, on me mit à la tâche. J'ai rapidement appris à survivre, et à me familiariser avec les armes que la vie saurait me confier. Aussi bien les lames que je saurais un jour forger que les talents que les miens possèdent. On m'a appris à forger les lames et à les manier, comme à escalader ces falaises sur lesquelles vit mon peuple. A créer quelques flammes aussi. Sur ce point, j'étais bon. Le feu a toujours exercé une étrange fascination en moi. De celles qui me feraient passer des heures le regard perdu dans les flammes. C'est donc tout naturellement que je me suis dirigé vers l'art de la forge. Quelques années. Jusqu'à ce que mon maître en la matière ne parvienne à m'en dégoûter. Il n'était pas dur, non. Il était horrible. Rien ne lui plaisait, tout lui faisait horreur. C'était quand même pas ma faute si l'âge l'avait rendu aigri à ce point. Cependant, j'en avais autant marre de son pointillisme qu'il en avait marre de mon "je-m’en-foutisme". Alors que, honnêtement, je me suis décarcassé pour être à la hauteur de ses attentes. Bref, lui et moi, ça a pas marché.

De la forge, j'ai rejoint ce qui pourrait être appelé "la garde". Si on peut dire. J'avais de bons yeux, et tant que je regardais au loin et non juste en dessous de moi, je savais dompter mon vertige, pourtant atroce. Nous n'étions certes pas en guerre, mais la vigilance est mère de sureté. Aussi, notre rôle n'était pas à prendre à la légère. Durant ce temps passé à aiguiser mes sens et à comprendre le monde autour de moi, j'ai su améliorer un peu le faible contrôle que je possédais sur ces étincelles que mon peuple sait faire naitre dans ses mains. Les étincelles apprirent à devenir flammes. Bien qu'elles soient plus utiles à allumer une torche qu'un incendie. Et si mon expérience de forgeron ne me servait plus à rien, j'apprendrai plus tard que c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas.




Second chapitre
Le sous-titre
Ery'an et moi, c'était du mariage plus qu'arrangé, comme seul mon peuple sait les inventer. Les gosses sont précieux chez nous, et rester célibataire est quelque chose de très mal vu. Comment nos pères ont arrangé l'affaire pour nous, ça les regarde. Ce que je sais, c'est qu'on se haïssait un truc de malades. Mais les sentiments sont négligeables. Tout ce qu'on avait à faire, c'est offrir un gosse à la communauté. Et à vrai dire, c'est à peu près les seuls moments que nous passions ensemble.
Du moins au début. On a fini par s'habituer l'un à l'autre, et supporter d'être dans la même pièce. Lorsqu'elle tomba finalement enceinte, on arrivait même à s'adresser la parole sans se hurler dessus. J'ignore si mes parents s'aimaient vraiment, ou s'ils jouaient admirablement bien la comédie. De notre coté, on ne pouvait certainement pas parler d'amour, mais nous commencions à trouver l'autre moins étranger en sa propre demeure.

Notre premier fils ne survécut pas à sa première année. Mais, passé la déception de l'échec, nous nous en remettions. Nous n'avions pas 20ans, après tout, nous en aurions probablement d'autres. Le troisième essai fut le bon. On dit que mon peuple ne connait pas l'attachement que d'autres éprouvent envers leurs enfants. J'ignore si je me suis un jour attaché à lui, mais Offryn me rendait fier en tout ce qu'il faisait. Sa présence parvint même à nous rapprocher, sa mère et moi, et je parvenais même à avoir quelques gestes tendres pour mon épouse. 
Je n'ai jamais été riche. Je n'ai jamais vécu la vie des grands hommes, ou occupé un quelconque rang d'importance. J'avais une vie simple. Mais je crois que ces huit années auprès de ma femme et de mon fils, j'ai été heureux.

Bien que nous habitions à Morthwyl, là où je suis né et ai grandi, ma femme était de Gwaed et conservait quelque famille en cette cité. Les voyages n'étaient pas rares, bien que j'ai développé un don tout particulier pour éviter ces visites à mes beaux-parents. Cette fois encore, j'y échappais. Pour une raison aussi futile que la prise de bec à ce sujet qui traversa notre demeure. Alors je restais là, tandis qu'elle entrainait notre fils dans ce voyage que je considérais chaque fois plus dangereux.

Et j'avais raison de me méfier. J'ignore ce qui s'est passé, dans le détail. Les détails importent peu, seul le résultat compte. Le résultat, c'est que je me retrouvais sur les rives du fleuve de magma intérieur du mont Mynyyd, offrant le repos éternel de ma famille à ses flots brûlants. Le premier sentiment qui m'habita? La culpabilité. Si je n'avais pas été aussi têtu, sans doute les choses auraient-elles étaient différentes. Ensuite? La colère. D'abord contre eux. Quel droit avaient-ils de m'abandonner ainsi? Puis contre moi-même. Comment pouvais-je me laisser aller à de telles pensées? Et finalement, contre ce monde extérieur et ses périls. Que je finis par rejoindre. Non pas par désir de vengeance. Parce que "vas te défouler dehors, c'est pas l'aide que tu apporte à tourner en rond sur ton piquet!". Alors de sentinelle, j'ai pris les armes et j'ai rejoint la force d'attaque de notre cité. Un temps. Quelques mois tout au plus.



Troisième chapitre
Le sous-titre
C'est lors d'une mission tout à fait banale que ça s'est produit. Des coups d'épée, j'en ai donné, et j'en ai reçu, et je n'étais ni à mon premier, ni à mon dernier duel. L'ennui, c'était les lames courbes de mon adversaire, dont je n'arrivais pas à débarrasser mes épées. Oui, j'ai toujours préféré combattre à l'aide de deux épées courtes qu'une épée à deux mains, ou une bâtarde. Trop encombrant, pas assez agile. Bref, j'ai un temps cru prendre l'avantage, mais mes épées n'avaient de cesse de s'emmêler dans les siennes. Jusqu'au coup de grâce. L'un de ses cimeterres est venu me faucher les jambes, littéralement, et je m'écrasais au sol, incapable de soutenir mon propre poids. La douleur était vive, et pourtant, je ne comptais pas offrir à mon adversaire la joie de me voir ne serait-ce que gémir. Alors ma fierté me fit serrer les dents alors que j'attendais ce coup fatal qui jamais ne vint. L'intervention inopinée de l'un des miens, qui me tendit ensuite sa main pour me relever. Ce que je tentai de faire avant de lui tomber dans les bras, incapable que j'étais de m'appuyer sur ma jambe droite.

Le verdict fut sans appel. Tendons arrachés, ligaments sectionnés, et je sais plus quoi encore. Les termes médicaux, pas mon truc. Ce que j'ai retenu, c'est que j'avais eu la chance d'avoir les os solides, et que cette lame ai été davantage conçue pour pénétrer la chair qu'autre chose. Une possible guérison complète? Peu probable, et de toute façon trop lente pour un peuple qui ne tolère pas la faiblesse. Je connaissais les traditions par cœur, et n'avais de toute façon plus d'attaches en ces lieux. De toute façon, même si j'en avais encore eu, il aurait été plus charitable pour moi d'abandonner femme et enfant que de leur faire supporter mon déshonneur. Alors je me débrouillais pour me trouver une monture correcte et parti, direction Ceti. Le seul endroit, à ma connaissance, où je pourrais trouver un refuge, le temps nécessaire à me reconstruire. L'ennui, c'est que ma "connaissance" étant assez limitée en matière de géographie, j'ai juste réussi à entrainer mon cheval à l'opposé complet de la capitale.

Au passage, j'ai découvert que les chevaux ne supportaient pas la soif. Une semaine après le dernier trou d'eau dans lequel j'ai pu le faire s'abreuver, l'animal cédait sous mes jambes, m'entrainant dans sa chute. De quoi être encore un peu plus dans la panade que je ne l'étais déjà. On ne pouvait pas faire pire. Ou plutôt si, on pouvait. Il n'y avait pas dix minutes que j'étais parvenu à dégager ma jambe lésée de sous l'animal et récupérer dans les fontes de la selle le peu de ressources qui restaient à ma disposition, qu'une ombre sombre fondait vers nous et se jetait sur l'animal agonisant. De quoi m'éviter de devoir l'achever moi-même. Et me donner le temps de mettre les voiles avant que le dragon ne s'aperçoive de ma présence. Ou pas. Je n'avais pas reculé de cinq mètres qu'il sorti son nez dégoulinant de sang des entrailles de l'animal, et me regardait de ces yeux trop intelligents qui caractérisent ces créatures. Oh non, je n'allais pas tenter de courir, ou même de me battre. J'étais fatigué de me battre. Et si le reptile volant voulait mettre un terme à mon existence, et bien, c'est que Tad en avait décidé ainsi. Juste rançon au fait d'avoir préféré l'exil à la mort. Elle revenait me chercher.

Je ne bougeais pas alors que le dragon ouvrait sa large gueule à quelques centimètres de moi, m'offrant une vue spectaculaire sur ses crocs et en cadeau, une haleine de bête crevée et de décomposition, de quoi vous mettre en appétit. Son hurlement me vrillait les tympans mais je ne bougeais pas, parvenant à rester parfaitement droit grâce à l'appui de mon épée sur le col rocailleux, faisant office de canne. Lorsqu'il eut fini, il releva la tête, déployant son cou où brillaient des écailles du noir le plus pur que j'ai pu voir. Et continuant de suivre des yeux la courbe de son encolure, c'est là que je la vit. Son aile. Alors que l'aile droite était consciencieusement pliée dans son dos, la gauche semblait repliée contre lui, comme l'aurai un oiseau à l'aile cassée. De nombreuses écailles y manquaient, laissant apparaitre une peau blanche et usée, comme autant de cicatrices. Quand à sa membrane, elle avait pour ainsi dire disparu, à l'exception de quelques lambeaux encore misérablement accrochés à l'os, comme de vieux rideaux qui seraient passés sous les griffes d'un Lycto.

"Tu es bien loin de chez toi, petit homme. Et ta rosse est si sèche que je ne cracherai pas sur le dessert. Tu feras passer le goût."

"Tu es tout aussi loin de chez toi, dragon. Je croyais pourtant que les vôtres veillaient sur leurs infirmes..."

"Je pourrais fort bien te montrer que je n'ai rien d'un infirme, jeune écervelé."

"Si tu le dis, moi non plus. Donc, tu manges le cheval, puis tu me manges. Et après? Tu restes dans les parages jusqu'à ce qu'un autre idiot vienne se perdre dans le coin? Ou on se raccompagne jusqu'en Eridani?"

Seulement, l'Eridani, il n'avait vraiment, mais vraiment pas envie d'y retourner. Raison simple : la honte. Les Dragons sont des être fiers, et je crois que Draekos - c'est son nom - décroche la palme en la matière. Pour lui, hors de question de se présenter devant les siens dans cet état, alors même qu'à ma différence, il y aurait été accueilli comme un prince. Il avait donc deux options : Me bouffer maintenant et risquer d'attendre le prochain repas un bon moment, ou venir avec moi à Ceti. En vrai, les négociations ont été dures, parce que c'est une foutue tête de mule qui ne veut entendre d'idée brillante d'aucune autre bouche que la sienne. Mais j'appris plus tard qu'il s'était fait son opinion à mon sujet avant même que je ne l'aperçoive, lors de ma formidable chute de cheval. Sans doute qu'il pensait qu'entre "non infirmes", on s'entendrait. Et quand il en a eu ras le bol de me voir boiter à quinze pas derrière lui, c'est avec un soupir à raser une montagne et une palabre interminable sur la fragilité stupéfiante des "deux-pattes" qu'il me suggéra de monter sur son dos. "Mais ne t'y trompes pas trop, je ne suis pas une bête de somme! Et si tu tentes un coup de talon, tu vas voir de quel bois je me chauffe!"
Vous savez quoi? J'aurai fait un très mauvais dresseur de dragon. Raison numéro un, si celui-là m'écoutait, ça se saurait. Raison numéro deux, et pas des moindres : du haut de ses 2m50 à peine, il me donne un vertige pas possible à être là-haut, alors je suis bien content de ne pas risquer de décoller en prime!
Bref, entre lui et moi, c'est davantage une histoire de franche camaraderie qu'autre chose. Oui, on passe notre temps à râler l'un sur l'autre et à nous plaindre l'un de l'autre. Mais suffit que l'un de nous manque à l'appel pour que l'autre s'en inquiète. ce qui peut parfois tourner à l'obsession chez ce dragon. Et oui, si il me faut une heure pour descendre en bas de la cité, il m'en faut deux pour remonter. C'est pas sorcier à comprendre, mais ça veut pas rentrer on dirait!

Tout ça pour dire que ça fait trois ans qu'on est arrivés à Ceti (c'est bien plus simple à trouver quand vous avez un compagnon doué d'un bon sens de l'orientation... comment ça, "y avait des panneaux, crétin"? ), et que, handicap oblige, il était impensable pour moi de reprendre une quelconque activité militaire. C'est donc vers mes premières amours que je me suis tourné. J'ai ouvert une petite forge au centre de la ville, et non pas dans le quartier feugh où tout le monde s'attendrait à me voir. Ma maison n'est pas grande, mais j'y suis chez moi. Ma forge, une pièce de vie comprenant aussi bien salon que lit que cuisine, une salle d'eau, et l'option à 10 000 valitas : une pièce rien que pour le tas d'écailles. Oui, monsieur trouvait que sur le toit, ça manquait de protection anti-pluie. Ce dragon va me rendre chèvre un jour.

Quatre ans après le début de mon exil, je boite toujours, moins qu'avant, mais suffisamment pour que l'emploi d'une canne me soit indispensable quand ma "bête de somme" préférée préfère dormir que me conduire quelque part. Cependant, il n'a jamais été dans mes habitudes de rester inactif, ou de regarder le monde avancer sans moi, et je n'ai donc eu de cesse de profiter des lames que je fabrique pour m'exercer, apprenant à composer avec cette part de moi qui refuse de m'obéir. Je ne suis pas au maximum de mes capacités, mais je suis tout de même capable de botter un cul ou deux si besoin il y a.

- il fut décidé que la paix l'emporterait -



     
Let me see the future
Mon passé est la croix que j'ai à porter. Pour le reste, je regarde vers le futur.
ft Wei - ft Max - ft Danak - mission
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 14:03

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 414
Points rps : 295

Arrivée en Arenaria : 02/03/2017
Localisation : Sous une couette
Fonction/métier : Herboriste

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Bienvenue parmi nous !


   
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 14:03

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 78
Points rps : 194

Arrivée en Arenaria : 11/08/2017
Localisation : Ceti
Fonction/métier : Forgeron

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: une épée courte à la ceinture, une canne épée, une veste en cuir élimée, une bague en or ornée d'une pierre bleue en pendentif autour du cou. Un dragon noir à l'aile gauche arrachée.
COMPÉTENCES:


merci Smile



     
Let me see the future
Mon passé est la croix que j'ai à porter. Pour le reste, je regarde vers le futur.
ft Wei - ft Max - ft Danak - mission
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 14:14

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 590
Points rps : 182

Arrivée en Arenaria : 06/11/2016
Localisation : Dans les cendres de son atelier
Fonction/métier : Inventeur fou, et bibliothécaire car il faut bien manger

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Bienvenue par ici ! Hâte d'en savoir plus sur ton personnage !

Sache que tu as deux semaines pour terminer ta fiche, dont une semaine où ton avatar est réservé.


Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 14:21

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 78
Points rps : 194

Arrivée en Arenaria : 11/08/2017
Localisation : Ceti
Fonction/métier : Forgeron

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: une épée courte à la ceinture, une canne épée, une veste en cuir élimée, une bague en or ornée d'une pierre bleue en pendentif autour du cou. Un dragon noir à l'aile gauche arrachée.
COMPÉTENCES:


merci Smile

ça sera fait avant Wink du moins, si j'arrive à calculer sa date de naissance --' moi et les soustractions... xD

question en passant : mon idée de base serait un Feugh né en Eridani, qui y a grandi, vécu, etc (grandes lignes hein xD ), mais se serait aujourd'hui exilé à Ceti suite à une blessure l'ayant laissé assez boiteux pour qu'il juge préférable de se faire oublier (je doute même qu'il s'installe dans le quartier Feugh une fois dans la capitale, j'le vois plutôt en pleine zone neutre ^^ ). Déjà, est-ce que c'est possible?
De plus, de part le nombre de fois où j'ai adapté ce perso aux quatre coins du pays Forumactif, il a développé une affinité avec les dragons. Vrai que c'est l'idée première d'en faire un feugh ^^ , mais, c'est quoi les conditions pour qu'il puisse en avoir un? (honnêtement, je me basais sur l'idée d'un dragon à l'aile brisée/déchirée, donc incapable de voler, entre handicapés de la vie se seraient trouvés xD pis il a besoin d'un lance flamme ambulant dans sa forge xD )

je crois que c'est tout pour le moment surement d'autres questions par la suite ^^ juste savoir si ça c'est jouable avant que je me lance dans son histoire ^^



     
Let me see the future
Mon passé est la croix que j'ai à porter. Pour le reste, je regarde vers le futur.
ft Wei - ft Max - ft Danak - mission
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 15:13

TU PEUX M'APPELER
Invité
puisse le pacte te protéger







Bienvenue à toi compère Feugh
J'aime bien l'idée que tu développes dans tes questions ♥️ Hâte d'en savoir plus sur toi et ton histoire
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 17:09

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 825
Points rps : 256

Arrivée en Arenaria : 20/08/2015
Localisation : Quelque part à Ceti, entrain de patrouiller. Où à la caserne, en train de s'entraîner.
Fonction/métier : Garde de Ceti et un jour chevaucheuse de dragons.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Une dague, un plan de la ville, une pierre de chez elle et un morceau de miroir brisé.
COMPÉTENCES:


J'arrive à la rescousse pour les questions
Mais avant, bienvenue parmi nous cher feugh En voilà une bonne idée ! Alors comme précisé dans les annexes, s'il est devenu handicapé une fois adulte, dans tous les cas, ou il part de son propre chef, ou il se fait exiler ^^
Petite question, le dragon blessé, il a été blessé sur Ceti ? (Non parce que sinon il peut pas voler, du coup ça me paraissait bizarre Arrow)
Pour les dragons, ce n'est pas l'humain qui le choisit, mais le dragon qui choisit l'humain, simplement Smile Et en règle général, un dragon choisit un feugh qu'il autorisera à le chevaucher. Si tu as d'autres questions, surtout n'hésite pas


dans ses veines coule le feu du dragon, la rage de la bête, la sagesse de ses ancêtres et le froid de la pierre. Fière de ses origines, elle démontrera sa force et chevauchera le vent. — .
une femme
n'est pas
faible.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 21:36

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 78
Points rps : 194

Arrivée en Arenaria : 11/08/2017
Localisation : Ceti
Fonction/métier : Forgeron

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: une épée courte à la ceinture, une canne épée, une veste en cuir élimée, une bague en or ornée d'une pierre bleue en pendentif autour du cou. Un dragon noir à l'aile gauche arrachée.
COMPÉTENCES:


merci Smile

Very Happy j'aime les persos atypiques xD ça doit être trop simple d'en faire un normal de temps en temps 👼

oui, le connaissant, il va pas attendre qu'on le vire, il va se mettre dehors tout seul ^^
pour le dragon, je pensais qu'il aurait pu le croiser sur la route de ceti ^^ un autre exilé parti crever dans le désert ^^ sans compter sur le coupd e foudre qu'il aurait pour un idiot de feugh qui croise sa route xD ?
(bon après, du coup, vu qu'il peut pas voler, il va lui servir de poney géant xD d'ailleurs, c'est quoi les mensurations d'un dragon dans le coin?)



     
Let me see the future
Mon passé est la croix que j'ai à porter. Pour le reste, je regarde vers le futur.
ft Wei - ft Max - ft Danak - mission
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 21:47

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 90
Points rps : 205

Arrivée en Arenaria : 02/08/2017
Localisation : Probablement derrière toi
Fonction/métier : Officiellement, aucun. Officieusement, tueur.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Une dague tranchante, un masque de médecin de la peste, des gants et une cape noire.
COMPÉTENCES:


J'allais dire "chouette un feugh" mais Wei les déteste Arrow

Bienvenue chez les rouges quand même, les plus badass


You're gonna have a bad time, Invité.


You gave me advice,
I chose genocide,
but i know to make it right.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 21:48

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 825
Points rps : 256

Arrivée en Arenaria : 20/08/2015
Localisation : Quelque part à Ceti, entrain de patrouiller. Où à la caserne, en train de s'entraîner.
Fonction/métier : Garde de Ceti et un jour chevaucheuse de dragons.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Une dague, un plan de la ville, une pierre de chez elle et un morceau de miroir brisé.
COMPÉTENCES:


Ca dépend des dragons (et de l'âge du dragon) Smile En tout cas, si tu veux en discuter par MP aucun souci, l'annexe sur les races des dragons sera à débloquer quand le royaume d'Eridani sera débloqué

Alors par contre, on exilera pas un dragon. En Eridani ils sont sacrés, donc même si les autres dragons le verront comme un "faible", jamais on mettra un dragon dehors (pis va mettre un dragon dehors aussi Arrow). Donc du coup, soit il part de son propre chef, soit il reste, c'est lui qui décide ahah ^^


dans ses veines coule le feu du dragon, la rage de la bête, la sagesse de ses ancêtres et le froid de la pierre. Fière de ses origines, elle démontrera sa force et chevauchera le vent. — .
une femme
n'est pas
faible.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 22:19

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 78
Points rps : 194

Arrivée en Arenaria : 11/08/2017
Localisation : Ceti
Fonction/métier : Forgeron

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: une épée courte à la ceinture, une canne épée, une veste en cuir élimée, une bague en or ornée d'une pierre bleue en pendentif autour du cou. Un dragon noir à l'aile gauche arrachée.
COMPÉTENCES:


oki xD
j't'envoie un mp du coup Smile

je me met à jour de tous mes rps en retard (soyez à jour pendant deux semaines, prenez une soirée d'indisponibilité et tout le monde vous répond en même temps --' xD ) et je m'attelle à c'te fichette ^^

merci Wei xD



     
Let me see the future
Mon passé est la croix que j'ai à porter. Pour le reste, je regarde vers le futur.
ft Wei - ft Max - ft Danak - mission
Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Aoû - 10:46

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 135
Points rps : 228

Arrivée en Arenaria : 06/11/2016
Fonction/métier : Architecte & associé d'Archi' - Sorc'ier

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Bieennvveennuueee !!!


Bon courage pour ta fiche Razz




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Aoû - 10:47

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 78
Points rps : 194

Arrivée en Arenaria : 11/08/2017
Localisation : Ceti
Fonction/métier : Forgeron

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: une épée courte à la ceinture, une canne épée, une veste en cuir élimée, une bague en or ornée d'une pierre bleue en pendentif autour du cou. Un dragon noir à l'aile gauche arrachée.
COMPÉTENCES:


merci Smile



     
Let me see the future
Mon passé est la croix que j'ai à porter. Pour le reste, je regarde vers le futur.
ft Wei - ft Max - ft Danak - mission
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 17:18

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 345
Points rps : 310

Arrivée en Arenaria : 01/01/2017
Localisation : Quelque part dans Ceti, dans sa parfumerie ou dans la ville.
Fonction/métier : Parfumière, créatrice d'eau de toilette.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Un petit miroir, un rouge à lèvres, une plume ayant appartenu à sa mère, un petit carnet où elle écrit tout et n'importe quoi, puis un flacon vide de parfum.
COMPÉTENCES:





BIENVENUE BIENVENUE !!
puisse le pacte te protéger
tu as très bien cerné les feughs, bravo petite précision par contre, c'est valutas et pas valitas, c'est également dryas et non drya ^^ sinon c'est tout bon !
Te voilà désormais citadin de Ceti ! Bienvenue en ville mon ami ! J'espère que tu te plairas dans la grande et belle Capitale que voici-ci ! En arrivant n'oublie pas de passer au palais pour te recenser, par là. On aimerait savoir ce que tu fais de ta vie et évidemment éviter qu'un clone ne débarque précipitamment.
Une fois que les Cinq t'auront fait remplir toute la paperasse, n'hésite pas à passer demander un logement, pour ne pas rester à la rue.
Puis, quand tu te seras installé et que tu auras fait ta pendaison de crémaillère, il sera utile d'ouvrir ton carnet d'adresse, pour que tu puisses y répertorier toutes tes connaissances et toutes les rencontres que tu as fait.

Si tu le souhaites et si tu l'as demandé, tu peux te faire parrainer. N'hésite pas à le harceler de question, ou aller voir le staff si jamais

On espère que tu te plairas en Arenaria, amuse toi bien parmi nous  


- il fut décidé que la paix l'emporterait -


S'élever, dans les cieux, dans la hiérarchie. Devenir quelqu'un, changer, évoluer, pour être meilleure. Avant tout, tout le temps. Toujours. Grandir, encore, toujours, ne jamais cesser. Qui m'aime, me suive.
l'air
me
porte.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 18:05

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 78
Points rps : 194

Arrivée en Arenaria : 11/08/2017
Localisation : Ceti
Fonction/métier : Forgeron

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: une épée courte à la ceinture, une canne épée, une veste en cuir élimée, une bague en or ornée d'une pierre bleue en pendentif autour du cou. Un dragon noir à l'aile gauche arrachée.
COMPÉTENCES:


merci Very Happy

autant pour moi, la monnaie, j'y arrive pas xD je cherche l'annexe dans laquelle le nom a été écrit a chaque fois que j'ai besoin de l'utiliser xD
dryas, j'pensais que c'était le pluriel xD



     
Let me see the future
Mon passé est la croix que j'ai à porter. Pour le reste, je regarde vers le futur.
ft Wei - ft Max - ft Danak - mission
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 18:14

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 825
Points rps : 256

Arrivée en Arenaria : 20/08/2015
Localisation : Quelque part à Ceti, entrain de patrouiller. Où à la caserne, en train de s'entraîner.
Fonction/métier : Garde de Ceti et un jour chevaucheuse de dragons.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Une dague, un plan de la ville, une pierre de chez elle et un morceau de miroir brisé.
COMPÉTENCES:


Non ça ne l'est pas ^^ Sinon, ça serait précisé dans les annexes Smile
Et pour la monnaie, ça viendra ^^


dans ses veines coule le feu du dragon, la rage de la bête, la sagesse de ses ancêtres et le froid de la pierre. Fière de ses origines, elle démontrera sa force et chevauchera le vent. — .
une femme
n'est pas
faible.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Aoû - 15:36

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 63
Points rps : 122

Arrivée en Arenaria : 26/05/2017
Localisation : Probablement chez elle dans le quartier Valkoi

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Bienvenue ^^

Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Aoû - 10:04

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 78
Points rps : 194

Arrivée en Arenaria : 11/08/2017
Localisation : Ceti
Fonction/métier : Forgeron

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: une épée courte à la ceinture, une canne épée, une veste en cuir élimée, une bague en or ornée d'une pierre bleue en pendentif autour du cou. Un dragon noir à l'aile gauche arrachée.
COMPÉTENCES:


merci Smile



     
Let me see the future
Mon passé est la croix que j'ai à porter. Pour le reste, je regarde vers le futur.
ft Wei - ft Max - ft Danak - mission
Revenir en haut Aller en bas

TU PEUX M'APPELER
Contenu sponsorisé
puisse le pacte te protéger







Revenir en haut Aller en bas
 

Nathanaël Or'san

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nathanaël, ou le mec qui passe plus de temps à se laver les mains qu'à les utiliser
» Nathanaël H. Malfoy - un chaton au royaume des lions [fini]
» Une soirée plutôt torride [Pv: Nathanaël Crawford]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le voyage à Ceti :: derrière la fumée :: le joyau du roi-