Le Wyyn venu d'en bas - Maxwell Cyn'lia
EVENTS

- Meurtre au Marché des Cinq Royaumes, ici.

LES POSTES VACANTS

- Noble élémentaire de l'eau ◊ ici.
- Assassine pour le pacte ◊ ici.
- Dresseur de dragons ◊ ici.
- Dealeuse ◊ ici.
- Sor'cière aveugle ◊ ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Sor'cier de la Garde ◊ ici.
- Maître d'armes de la Garde ◊ ici.
- Le gros matou ◊ ici.
- L'apprentie prêtresse ◊ ici.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Arenaria !
Vous voilà désormais dans un univers aux larges possibilités, profitez de la diversité !

Les personnages inventés sont autorisés, n'hésitez pas à lire le guide du débutant, ou à poster dans l'atelier de création !

Partagez | 
 

 Le Wyyn venu d'en bas - Maxwell Cyn'lia



que la grandeur des cinq éclaire notre chemin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeu 17 Aoû - 0:14

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 40
Points rps : 112

Arrivée en Arenaria : 17/08/2017
Localisation : Les Bas-fonds
Fonction/métier : Monte-en-l'air, péripatéticien, nettoyeur

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:




Le Wyyn venu d'en bas
I've got the devil on my shoulder


NOM&PRÉNOM ◊ Maxwell Cyn'lia
ÂGE ET DATE DE NAISSANCE ◊ quelque chose comme 20 ou 21, j'ai commencé à compter, quand j'ai su compter du coup j'ai pu rater une ou deux années bien que c'est pas comme si c'était important. J'ai vu des gens allumé des bougies pour fêter un anniversaire du coup je me suis renseigné et c'est la date où on est né et normalement on reçoit des cadeaux et un gâteau ! Moi on m'a laissé dans une poubelle sans doute alors j'ignore le jour de ma venu au monde. Du coup j'ai décidé que moi ça serait le 1er novembre, j'aime bien cette date, c'est le jour où il y a le plus de morts avec lesquels parler.
CARACTÈRE
Joie de vivre : Il n'y a pas plus souriant que moi, j'aime les blagues et prendre la vie du bon côté. Je n'ai qu'un objectif dans ma vie, c'est sourire, un jour sans sourire est un jour perdu. Souvent quand je souris, ça illumine les gens autour de moi, eux aussi ont l'air plus heureux et j'aime bien ça. C'est un peu dur de ne pas me remarquer tellement je respire la joie de vivre. Il faut vraiment y aller pour attaquer ma bonne humeur !

Social : On ne croirait pas mais je vais très facilement vers les gens. Je m'en méfie comme de la peste mais j'espère toujours faire des rencontres exceptionnelles. J'aime rayonner sous leurs yeux et m'exercer à la danse et au chant pour eux. Je suis aussi très bavard, c'est agréable de converser après tout. Je trouve intéressant de découvrir des nouvelles personnes.

Innocent : Je suis très fidèle à mon nouvel ami, Wei, il essaye pas de me voler et il m'apprend plein de choses! Cependant, il comprend pas trop les blagues je crois mais bon, ça m'empêche pas d'en faire. Après j'aime danser, chanter, lire et tuer les méchants pour sauver le monde ! Finalement je suis quelqu'un de très pur. Si on me demande de tuer c'est que la personne devait le mériter et que la société se portera mieux sans lui. Je suis très naïf mais chut … ça je le sais pas ! Si Mon ami me dit qu'on a une mission, je le suis et je suis sure que c'est pour le plus grand bien du monde !

Religieux : Ça a été dur de grandir dans la rue mais j'y suis arrivé alors je remercie Ilyr d'avoir veillé sur moi (j'ai lu que c'était la déesse qui protège les Wyyn alors ça doit être grâce à elle que je suis encore de ce monde). J'essaye tous les jours de prier pour elle, je suis très sérieux, on rigole pas avec Ilyr ! On peut pas dire que je sois très pieux mais j'essaye de comprendre ce que c'est la religion et de la respecter.

Survivant : Si vous voulez me voir sérieux, alors regarder moi me battre. Je virevolte, saute et bondi telle une ballerine répétant pour devenir danseuse étoile. Ma survie passe avant tout et ça la rue me l'a bien fait comprendre. Je deviens une machine à tuer si je me sens en danger, mes "amis" y passeront cela m'importe peu. Je suis quelqu'un de bon et je ne mérite pas de mourir. Vous l'aurez compris, les Bas-fonds et le manque d'éducation m'octroient un jugement des valeurs morales et sociales propre à mon histoire. Je ne suis pas fondamentalement mauvais, j'ai juste vue trop de choses horribles pour comprendre que ce que je fais est mal, d'autant plus que j'ai réussi à survivre grâce à cela.
ROYAUME DE NAISSANCE ◊ Ceti et ses bas fonds
RACE ◊ Wyyn
RACE ACTIVÉE/DÉSACTIVÉE ◊ très activée
RACE DES PARENTS ◊ euh, bon, y'en a au moins un qui devait être un Wyyn, enfin je suis pas très calé en génétique. Après je sais pas, je les ai pas rencontré.
MAGIE/AFFINITÉ/DON ◊ un sor'cier mais formé sur le tas par une sor'cière feugh et les livres que j'ai pu voler à la bibliothèque de Ceti et ceux qu'elle m'a donné après qu'elle m'ait appris à lire mais c'est plutôt expérimental tout ça
SITUATION FAMILIALE ◊ orphelin avant ! Maintenant j'ai un copain ! Wei ! C'est encore mieux qu'une famille !
SITUATION FINANCIÈRE euh je dois bien avoir un ou deux cailloux dans mes poches et deux trois trucs qui brillent un peu dans ma planque, vous pensez que ça a de la valeur ? Sinon je gagne quelques valetas en couchant avec des gens. De toute façon, je n'accorde aucune valeur aux biens matériels.
MÉTIER/FONCTION ◊ C'est un chouette métier voleur/tueur et puis bon je me prostitue, ça aussi ça rapporte un peu.
STATUT CIVIL ◊ je sais pas, peut être que sous mes airs de prince charmant déviant je recherche mon prince/princesse qui saura s'accommoder à mes excentricité.
GUILDE ◊ la guilde de moi-même et mon copain Feugh !
POSITION SOCIALE ◊ pfff tant que je suis en haut de la chaîne alimentaire ça me va
STATUT ◊ Sor'cier, je converse avec les morts pour apprendre des secrets et j'infiltre les rêves des gens … pour devenir votre pire cauchemar.
AUTRE PETIT MOT ◊ Alors vous voulez être mon copain ?

Que pense votre personnage du conseil des 5 ? bof
Comment votre personne a réagi face à l’annonce de la mort de Nwynn ? c'est pas grave y'a que les personnes qui le méritent qui meurent
Comment réagirait votre personne en fonction d’un membre de chaque race ? ça dépend, il représente une menace pour ma vie ou pas ?
Quel est l’avis de votre personnage par rapport à la Rose ? qu'ils ont choisi un joli nom de guilde et sans doute que j'en fais partie involontairement, j'ai un vieux souvenir de tatouage et de gens qui m'ont appris des choses lorsque j'étais très petit, après je me suis surtout débrouillé par moi-même, il y a sans doute trop d'enfants dans les bas fonds de Ceti pour qu'ils se soient souciés de ma disparition et  m'ont cru mort. Ça pourrait poser problème cela dit…


WYYN

pour en savoir plus
dis-nous tout

◊ Je suis pas vraiment grand, j'ai pas de mètre mais je croise souvent des gens qui me dépassent. Après je suis tout mince, un peu de muscle doit se cacher sous ma peau toute blanche mais je les ai pas encore trouvé ! Grâce à cela je me dissimule facilment partout, qui prête attention à un p'tit gars comme moi. C'est pas comme si j'étais remarquable. J'ai des cheveux très bruns et un peu en bataille, faut dire que je vais pas souvent chez le coiffeur … Je pense pas être trop moche parce que y'a des gens qui ont voulu me donner de l'argent contre un peu de bon temps avec eux, c'est courant dans les Bas-fonds. Cela m'a permis d'acheter un peu de nourriture du coup, c'est devenu une habitude pour survivre. J'ai des sacrés cernes sous les yeux mais je ne dors jamais que d'un œil, craignant pour ma vie et je ne fais confiance à personne pour faire des tours de gardes. Mes iris sont bleus-gris et j'ai des petites ridules aux coins des yeux à force de rire tout le temps. Un tatouage parcoure mon bras droit, si vous observez plus attentivement, vous verriez que ce sont en faite des dizaines et des dizaines de petites flammes d'un centimètre de diamètre qui se suivent les unes les autres formant une grande spirale qui remonte jusqu'à mon épaule tel un serpent enroulé autour de mon bras. J'aime me déplacer en sautillant ou en dansant, je ne tiens pas en place.


les points
dis-nous tout

◊ CALCUL DES COMPETENCES
Age : 7
Vécu : 7
Expérience : 4
Physique : 4
Magie : 4
Total : 26
Wyyn : +2 points pour la furtivité

◊ REPARTITION DES COMPETENCES
- COMPÉTENCES GÉNÉRALES
Force : 0
Vitesse : 1
Agilité : 4
Furtivité : 2
Endurance : 3

- COMPÉTENCES DE LA RACE
maîtrise du camouflage : 3
dextérité manuelle : 2
sarcasme : 1

- COMPÉTENCES DU STATUT
utilisation de l'élément esprit : 3
résistance à l'épuisement : 3
intuition : 2
transfert d'énergie : 1
voltige : 3


PSEUDO/PRÉNOM ◊ Max (Même si Wei m'appelle plutôt Morveux)
FRÉQUENCE DE CONNEXION ◊ autant de fois que je le peux
COMMENT NOUS AS-TU TROUVÉ ? ◊ j'ai un copain Wyyn, Danak, qui m'a proposé de le rejoindre (ben ouai quoi, Wyyn powa, j'allais pas le laisser tout seul)
UN PETIT AVIS SUR LE FORUM ? ◊ merci pour le voyage !!
SOUHAITES-TU ÊTRE PARRAINÉ APRÈS TA VALIDATION ? ◊ nope au pire je demanderais sur le forum

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 0:28

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 40
Points rps : 112

Arrivée en Arenaria : 17/08/2017
Localisation : Les Bas-fonds
Fonction/métier : Monte-en-l'air, péripatéticien, nettoyeur

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:





La rue et moi
I come from nothing but I'll rise above you all
Je suis un Wyyn mais ça, ce n'est vraiment pas le plus important. Je suis surtout un gamin des rues. J'ai grandi dans les Bas-fonds de Ceti. La violence et le sang sont mon quotidien et c'est dans ce doux environnement que j'évolue. Mes parents sont de parfaits inconnus pour moi. Ils pourraient tout aussi bien être les sans-abris que j'ai dépouillé il y a de cela une semaine ou encore le Wyyn au pouvoir appartenant au Cinq.

Jusqu'à mes quatre ans, j'ai été élevé par des gens qui m'ont tatoué un truc et m'ont aidé à survivre jusque-là. Après j'ai décidé que je pouvais me débrouiller par moi-même et voler de mes propres ailes (voler ... voleur hahaha … j'vous avais prévenu que j'ai beaucoup d'humour). Ils ont du me penser mort et remplaçable, ce ne sont pas les orphelins qui manquent dans les Bas-fonds. Et pour survivre, savoir se battre, voler, tuer sont essentiels. Je dois bien dire que je me suis révélé très doué et j'ai fait mon petit bonhomme de chemin jusqu'à atteindre l'adolescence. Seul. J'ai eu des copains dans la rue mais ils sont tous morts ou ont disparus au fur et à mesure. Des fois à cause de la faim, des fois à cause des gens qui les emmènent et des fois à cause de moi... parce qu'ils voulaient me prendre ma nourriture. Je suis persuadé que seuls les cœurs purs survivent et que les méchants finissent toujours par payer. S'il faut répandre le sang pour que l'amour règne sur Arenaria, alors je répandrai le sang. Finalement je ne suis pas loin de la justice, c'est juste que seule ma vision de la justice compte…

Très jeune, je pouvais déjà converser avec les morts, ils m'aidaient à me défendre, invisible aux yeux de tous, je me cachais, attendais le bon moment pour réapparaître. Je ne m'étais pas vraiment rendu compte que les autres ne pouvaient pas le faire, pour moi c'était très naturel. La première fois, j'ai eu très peur, j'étais terrorisé. Je n'avais alors que six ans, je m'étais perdu dans les rues des Bas fond que généralement j'évitais quant des hommes armés de dagues sont arrivés. Ils m'ont d'abord suivi tranquillement, jusqu'à ce que je me mette à courir. Eux aussi ont couru. M'imaginant déjà mort, je fermais les yeux me trouvant devant un cul de sac. Lorsque j'ai rouvert mes mirettes, le monde n'était plus le même. Tout baigné dans une fine brume pourpre, seul les étoiles dans les cieux brillaient comme jamais alors que nous étions en milieu de journée et des bandeaux de lumière verte traversés le ciel. Une femme m'a souri. C'était une Wyyn elle aussi, elle paraissait tellement jeune. Je n'arrivais pas réellement à discerner les traits de son visage mais ses mains ne me trompèrent pas. Elle me montra de ses longs doits les bandits. Leurs formes grisées, troubles, ne bougeaient plus. Ils semblaient chercher quelque chose… ou quelqu'un. Ils ne me voyaient pas. Je restais là, assis, à essayer de comprendre ce qui se passait, trop effrayé pour esquisser le moindre geste. Bientôt, ils s'en allèrent et la jeune femme me fit signe de fermer de nouveaux les yeux. Quand je les rouvris, le monde était redevenu normal.
Jusqu'à mes onze ans, je n'ai pas vraiment contrôlé mes allés et venus entre les deux réalités souvent induites par des moments d'horreurs où ma vie était en jeu. Plus tard, mon pouvoir s'est précisé et j'ai pu y entrer à ma guise, l'utiliser pour pénétrer des demeures et voler à manger. Les morts me confient des secrets ou me racontent des histoires, je me sens bien avec eux. Dans leur monde, la lumière du soleil ne vient jamais perturber les ténèbres et seules les étoiles l'illuminent, brillant de mille feux et côtoyant les aurores boréales alors que l'atmosphère proche est corrompue par les miasmes de la ville de Ceti. C'est à travers ce brouillard que je vois les morts déambuler aveuglement, se riant des tourments des vivants. J'ignore si tous les Wyyn perçoivent de la même manière les limbes.

Vers douze ans, une nouvelle forme de revenue s'est proposée à moi. Des gens m'ont approché pour  que je couche avec eux contre des denrées, je me suis fait une petite clientèle et cela me permet d'obtenir des choses un peu plus fraîches à mettre dans mon assiette et même de pouvoir commencer à cuisiner pour de vrai. J'ai aussi reçu des vêtements, des médicaments si j'en avais besoin et toutes sortes de choses essentielles à ma survie. Une de mes clientes m'a même appris à danser et à chanter, maintenant j'aime exercer mes nouveaux talents à tout va. Grâce à cela, je rends plus de gens heureux.

Quelques fois la nuit, mes rêves deviennent complètements fous… je suis quelqu'un d'autres ou j'observe des gens que je connais pas. Puis le lendemain, je croise la personne que j'ai été ou vu la nuit d'avant mais cette fois dans la réalité … A mes treize ans, je commençais à entrer le monde onirique. Ce fut très dur de comprendre de nouveau ce qui m'arrivait. Dans les rêves des autres, je peux devenir tout et n'importe quoi, les forcer à me révéler ce qu'ils chérissent le plus et si cela a de la valeur je pouvais ensuite le voler. Après une entrée fulgurante dans le monde des morts, c'est maintenant la contrée des rêves qui s'offre à moi, plus vaste que jamais. Je me complais à expérimenté mes talents mais ma maîtrise de ce nouvel univers s'avère plus compliqué, je dois être prudent, j'ai le sentiment que s'il m'arrive quelque chose dans les rêves cela pourrait s'avérer dangereux.

C'est en revenant d'une de mes excursions nocturnes que je l'ai croisé. J'avais disparu pour entrer une petite échoppe et voler les quelques valutas que le commerçant planquait dans un trou sous le plancher. Elle souriait de toutes ses dents et m'a proposé d'utiliser mes pouvoirs pour le plus grand bien. J'avais quatorze ans.




La Sor'cière Feugh, le Sor'cier Feugh et moi
Apparemment moi aussi je suis sor'cier !
La sor'cière m'a officiellement demandé d'aider le monde à mieux se porter et que mes pouvoirs pourraient aider. Officieusement, et cela je l'ignore, elle m'a pris pour "protéger" son bien précieux, à savoir Wei. Du coup, je suis une denrée jetable mais utile pour le moment. Elle et moi n'avons pas vraiment tissé de lien particulier mais mon instinct de survie me pousse dans cette voie, c'est mieux ainsi, j'ai beau être innocent, mon instinct m'a sauvé déjà plusieurs fois (maintenant je n'accepte plus les bonbons de n'importe qui). Auprès d'elle, il y'a toujours ce jeune homme pas très souriant mais super classe. C'est un gentil feugh sor'cier qui parle pas tellement. Elle m'a d'abord enseigné des basses de magie mais comme elle-même est une feugh, après, elle m'a laissé avec des piles de livres pour étudier la sor'cellerie propre à mon peuple. Tout est devenu beaucoup plus claire pour moi. En parallèle, Wei m'a emmené sur le terrain pour mettre en pratique mes connaissances. C'est comme ça que notre belle amitié est née. Ben oui y'a que les meilleurs amis du monde qui s'insultent enfin c'est surtout lui m'insulte mais moi j'l'aime bien.  Le pauvre, on se retrouve souvent à assassiner des gens et il a pas trop le goût du sang. Du coup je nettoie derrière lui, ça me dérange pas. Il a tendance à exploser de colère et c'est tout feu tout flamme … littéralement... très littéralement ! La chair carbonisé, le sang, ce ne sont pas des problèmes, je suis habitué à tout ça depuis ma plus tendre enfance, si on peut encore appeler cela une enfance. Pour ne pas mourir de faim, prélever un peu de chair sur un cadavre frais peut aider. Ce n'est pas ce que j'ai préféré et heureusement maintenant je n'ai plus à le faire.

- Wei et moi -


Mon entrainement commence véritablement. La sor'cière m'a demandé tout l'après midi de me tenir près pour ce soir, Wei vient me chercher. Je ne fais partie de leur équipe que depuis quelques jours mais déjà il m'accorde leur confiance et me laisse jouer avec eux.
Je me sens comme un enfant qui découvre pour la première fois qu'il a d'autres copains avec lesquels jouer sans avoir peur de se faire trancher la gorge. Méticuleusement, je revérifie mes maigres possessions : une paire de gants en cuir noirs obtenus sur un cadavre, une dague sensiblement rouillée mais encore tranchante (aussi prise à un macchabée cela va de soi), une vieille capine noire offerte par un client qui m'arrive à la taille et possède une capuche ample.
Zut ! L'heure file et me voilà en retard, je descends le long d'une gouttière plus silencieux qu'un chat, plus invisible que la mort. Pour garder secret l'entrée de mon repère, j'avais pris l'habitude de dissimuler totalement ma présence lorsque j'en entre et sort. Pénétrer le royaume des morts est le meilleur moyen pour y parvenir.
Wei est déjà là, il semble trépigner d'impatience ! Moi aussi je suis content de faire équipe avec lui ce soir. On va tellement s'amuser. Il tient une cigarette éteinte à la main. Quelle mauvaise habitude, ça sent tellement mauvais ces bâtons de la mort. Il ferait mieux de picoler, au moins l'alcool ça sent meilleur, sauf quand on le vomit. Personnellement je n'ai jamais touché au premier et le suivant que rarement pour faire plaisir à mes clients. J'apparais devant lui, tout sourire.

"Bon le morveux, tu me suis et tu regardes."

Il me donne toujours des surnoms amusants, moi aussi je devrais essayer un jour de lui en trouver un mais je n'ai pas autant d'imagination, il faut que j'y réfléchisse.
L'imitant pâlement, je dissimule mon visage plus blanc qu'un cadavre sous ma capuche. Je ne saisi pas bien l'intérêt de couvrir son visage sous cet étrange masque qu'est le sien. Cela réduit sa visibilité, il risque de ne pas voir si un ennemi tente de le prendre par surprise. Pas de soucis, je le protégerai enfin si ce n'est pas trop dangereux. Tout autour de moi, les ruelles défilent, je ne reconnais pas l'endroit où me traîne mon mentor. Plus vraiment attentif à notre itinéraire, je laisse mon regard se hasarder sur toutes les nouveautés. Oups, mais où est-il ? Je regarde à gauche, à droite… sa cape disparait à l'instant au coin d'une intersection. Je trottine jusqu'à lui comme si de rien n'était. Une fois satisfait de notre emplacement, je le suis, escaladant la façade d'un vieux bâtiment délabré comme pas deux. Beaucoup plus lentement mais surement, je retrouve Wei sur le toit. Là, nous montons la garde Le temps s'écoule lentement, très lentement …. Pour m'amuser je fais danser mes doigts comme s'ils étaient les jambes d'un danseur agile et miniature tout en chantonnant un air de ma composition. Je soupire d'impatience.

"Ça commence à être long, non ?"

" T'exagères. "

Je reprends mon activité. Wei plaque sa main sur ma bouche interrompant ma petite symphonie. Ses doigts sentent le tabac froid.  Soudainement, il se met en mouvement, il s'élance, réduit au silence notre cible qui s'étend de tout son long mollement sur le sol poussiéreux. Je regarde émerveiller cet être se déplacer dans la nuit pour se fondre sur ses victimes, quel majesté. De mon perchoir je lui cris :

"C'est génial ! T'es méga fort ! Et le corps ?"

"J'y touche pas."

Je hausse les sourcils, comment ça il n'y touche pas ? Il faut bien vivre ! Je saute à ses côté et commence à faire les poches de l'homme saigné à blanc. Pfff … maigre récompense, aucune valuta aucune denrée réutilisable. Après qu'il ait carbonisé les restes de cet inconnu, je donne un coup de pied distrait dans les cendres encore fumantes faisant valser le sang poisseux collé à mes chaussures. Les petites gouttelettes écarlates virevoltent dans les airs avant de s'écraser de nouveaux sur le parvis.

"Maintenant on bouge."

Je reste encore quelques secondes, absorbé dans ma contemplation des éclaboussures rouges nouvellement formées. Puis, tout guilleret, je sautille derrière lui. Quelle soirée extraordinaire. Il va m'apprendre tellement de choses.

--

Wei  a changé ma vie, je n'avais jamais eu d'ami avant de le rencontrer. Pour marquer cela, à chaque mission réussit, je me tatoue une petite flamme d'un centimètre sur l'avant-bras, la première se situant au creux de mon poignet. Après sept d'aventure tous les deux, une spirale de ces petits dessins parsème mon bras remontant de plus en plus haut sur mon épaule tel un serpent resserrant son étreinte, je ne les compte plus. Peut être devrais-je envisager à investir l'autre bras.

Des fois, lorsque je m'ennuie, j'attends de ne plus rien entendre dans l'appartement du dessus, me concentre et pénètre les rêves de mon voisin à l'étage. Il faut que je sois discret et que je n'influence pas ses rêves sinon je me ferais jeter … Wei ne va pas aimer que je pénètre ses rêves.

Aujourd'hui je vis dans l'appartement sous celui de Wei, cela lui permet de rapidement me trouver lorsque nous avons une mission. Je me suis aménagé une chambre, recluse au plus profonds de l'étage. Les escaliers ayant été sauvagement détruits (sans doute l'œuvre du Feugh pour s'isoler) j'ai pris l'habitude d'accéder à mon repère en passant par la fenêtre. Je me glisse le long de la gouttière pour rejoindre les rues malfamées des Bas-Fonds. J'ai tout de même conservé mon ancienne planque pour recevoir mes clients. Je ne souhaite pas attirer l'attention sur notre coloc' et je ne pense pas que Wei serait très enthousiaste à l'idée de voir défiler mes employeurs d'un soir. Je ne possède pas grand-chose et ne voit pas l'intérêt d'être matérialiste. Si demain mon antre brûle mais que je survis, cela me va.
 

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 0:30

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 68
Points rps : 45

Arrivée en Arenaria : 02/08/2017
Localisation : Probablement derrière toi
Fonction/métier : Officiellement, aucun. Officieusement, tueur.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:




C'est tout ce que j'ai à dire


You're gonna have a bad time.


Please escape this place
Leave this blood stained maze
I don't think that I
Can control this terror and craze...
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 0:50

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 40
Points rps : 112

Arrivée en Arenaria : 17/08/2017
Localisation : Les Bas-fonds
Fonction/métier : Monte-en-l'air, péripatéticien, nettoyeur

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


j'vais te couvrir de câlins jusqu'à ce que tu sois heureux !!!




Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.
In the demon world, it's good to be bad !
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 1:27

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 68
Points rps : 45

Arrivée en Arenaria : 02/08/2017
Localisation : Probablement derrière toi
Fonction/métier : Officiellement, aucun. Officieusement, tueur.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Non

D'ailleurs je remarque que le coup des escaliers sauvagement détruits, c'est quand même super violent Maintenant j'ai en tête Wei en train d'exploser les escaliers.

Par contre il faut changer la taille de l'avatar, il est tout petit


You're gonna have a bad time.


Please escape this place
Leave this blood stained maze
I don't think that I
Can control this terror and craze...
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 7:19

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 287
Points rps : 258

Arrivée en Arenaria : 01/01/2017
Localisation : Quelque part dans Ceti, dans sa parfumerie ou dans la ville.
Fonction/métier : Parfumière, créatrice d'eau de toilette.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Un petit miroir, un rouge à lèvres, une plume ayant appartenu à sa mère, un petit carnet où elle écrit tout et n'importe quoi, puis un flacon vide de parfum.
COMPÉTENCES:


Ah ben ça c'est du rapide Il faudra que tu changes ton avatar, il n'est pas à la bonne taille :hi:
Sinon, rebienvenue chez toi Bon courage pour ta fiche !


S'élever, dans les cieux, dans la hiérarchie. Devenir quelqu'un, changer, évoluer, pour être meilleure. Avant tout, tout le temps. Toujours. Grandir, encore, toujours, ne jamais cesser. Qui m'aime, me suive.
l'air
me
porte.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 15:19

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 266
Points rps : 40

Arrivée en Arenaria : 17/07/2017
Localisation : La Taverne et Auberge de la Douce Mort, Quartier Sininen, Ceti
Fonction/métier : Serveur/Tavernier

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: dague à rouelle offerte par ma mère à mes vingt ans, cape noire, gants en cuirs noirs, une aiguille violine d'un certain cactus coincé dans le ruban de mon chapeau haut de forme
COMPÉTENCES:


Je m'y attelle ce soir pour l'avatar .... la dernière fois c'est archi qui me l'a fait moi j'suis une bille! Bon ben si y'a rien à redire alors je peux aller dans la fiche à signaler terminée? <3


Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.
Friend, if your brooding were any more impressive, women would swoon as you passed. They'd have broody babies in your honor.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 16:46

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 545
Points rps : 404

Arrivée en Arenaria : 06/11/2016
Localisation : Dans les cendres de son atelier
Fonction/métier : Inventeur fou, et bibliothécaire car il faut bien manger

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


J'arrive à avoir un peu de réseau pour te dire re-bienvenue, et que je sais que tu vas gérer !


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 18:18

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 734
Points rps : 202

Arrivée en Arenaria : 20/08/2015
Localisation : Quelque part à Ceti, entrain de patrouiller. Où à la caserne, en train de s'entraîner.
Fonction/métier : Garde de Ceti et un jour chevaucheuse de dragons.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Une dague, un plan de la ville, une pierre de chez elle et un morceau de miroir brisé.
COMPÉTENCES:





BIENVENUE BIENVENUE !!
puisse le pacte te protéger
c'est tout bon je précise juste que comme ton personnage développé le don de sa race et la maîtrise des rêves comme maîtrise élémentaire, il n'aura plus aucun pouvoir Smile
Te voilà désormais citadin de Ceti ! Bienvenue en ville mon ami ! J'espère que tu te plairas dans la grande et belle Capitale que voici-ci ! En arrivant n'oublie pas de passer au palais pour te recenser, par là. On aimerait savoir ce que tu fais de ta vie et évidemment éviter qu'un clone ne débarque précipitamment.
Une fois que les Cinq t'auront fait remplir toute la paperasse, n'hésite pas à passer demander un logement, pour ne pas rester à la rue.
Puis, quand tu te seras installé et que tu auras fait ta pendaison de crémaillère, il sera utile d'ouvrir ton carnet d'adresse, pour que tu puisses y répertorier toutes tes connaissances et toutes les rencontres que tu as fait.

Si tu le souhaites et si tu l'as demandé, tu peux te faire parrainer. N'hésite pas à le harceler de question, ou aller voir le staff si jamais

On espère que tu te plairas en Arenaria, amuse toi bien parmi nous


- il fut décidé que la paix l'emporterait -


dans ses veines coule le feu du dragon, la rage de la bête, la sagesse de ses ancêtres et le froid de la pierre. Fière de ses origines, elle démontrera sa force et chevauchera le vent. — .
une femme
n'est pas
faible.
Revenir en haut Aller en bas

TU PEUX M'APPELER
Contenu sponsorisé
puisse le pacte te protéger







Revenir en haut Aller en bas
 

Le Wyyn venu d'en bas - Maxwell Cyn'lia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prémacher pour bébé?
» Pétition : Non à la venue de Mouammar Kadhafi à Paris
» Enrico Macias en Algérie?
» les poux...
» Nouveau venu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le voyage à Ceti :: derrière la fumée :: le joyau du roi-