Une vie de bohème - Leif
EVENTS

- Meurtre au Marché des Cinq Royaumes, ici.

LES POSTES VACANTS

- Noble élémentaire de l'eau ◊ ici.
- Assassine pour le pacte ◊ ici.
- Dresseur de dragons ◊ ici.
- Dealeuse ◊ ici.
- Sor'cière aveugle ◊ ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Sor'cier de la Garde ◊ ici.
- Maître d'armes de la Garde ◊ ici.
- Le gros matou ◊ ici.
- L'apprentie prêtresse ◊ ici.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Arenaria !
Vous voilà désormais dans un univers aux larges possibilités, profitez de la diversité !

Les personnages inventés sont autorisés, n'hésitez pas à lire le guide du débutant, ou à poster dans l'atelier de création !

Partagez | 
 

 Une vie de bohème - Leif



que la grandeur des cinq éclaire notre chemin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lun 2 Oct - 0:23

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 25
Points rps : 64

Arrivée en Arenaria : 02/10/2017
Localisation : Certainement dans une flaque d'eau
Fonction/métier : Secrétaire d'Inari

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Une guitare, quelques fioles vides, deux ou trois trucs de premiers secours, des pierres semi-précieuses, voire son poncho.
COMPÉTENCES:




Peace and Love
ft Jack Roth

NOM&PRÉNOMLeif (prononcé Leïf) Markart.

ÂGE ET DATE DE NAISSANCE26 ans, né un 16 mars.

CARACTÈRE ◊ Leif est du genre cool. Vraiment cool. Et très simple aussi. Adepte du système D, il trouvera toujours une solution à son problème. Parfois ça marche, parfois ce n'était bien que dans son esprit et le résultat n'est pas à la hauteur de ses espérances. Il ne se prend pas la tête avec la vie en général. Manger, dormir, s'amuser librement, embêter son amant. Bref, une vie que l'on pourrait considérer comme bohème, bien plus animale qu'humaine et très proche du naturel. Comme la plupart des Newids, il n'hésitera pas à aller faire la fête et boire toute la nuit, quitte à être une larve le lendemain. Le Newid est jeune et à la vie devant lui, il en profite. Très sociable, il adore voir de nouveaux visages et se fait de nouveaux potes très rapidement. Il joue volontiers la baby-sitter quand les jumeaux de son amant viennent leur rendre visite, en profitant pour repousser ses obligations à plus tard.

Joueur, le jeune homme adore taquiner son colocataire, surtout lorsque celui-ci est en plein dans ses révisions ou prépare des discours. De base, la politique n'est pas trop son truc, bien loin de ses convictions presque anarchiques. Il ne suit que de loin ses activités, préférant rester dans son ombre dans ce domaine, à ranger les dossiers qui traînent ici et là pour lui faciliter la tâche. Il se fiche de ne pas être sur le devant de la scène, et n'est donc en aucun cas jaloux de la réussite d'Inari sur ce plan. Mais s'il pouvait carrément ne pas travailler, il le ferait volontiers. Le châtain préfère gratter quelques notes de guitare, assis à l'ombre d'un gros arbre et dormir à la belle étoile durant les beaux jours plutôt que de s'enfermer dans un bureau et suivre une routine qui finit toujours par épuiser physiquement et mentalement le monde.

Un poil fainéant, moins il en fait, mieux il se porte. C'est pourquoi il râle souvent quand la paperasse s'accumule sur son bureau, parce qu'il repousse bien souvent les choses au dernier moment, qu'il doit classer les dossiers ou simplement faire le ménage dans l'immense appartement qu'il squatte. Cependant, un baiser de son renard préféré suffira généralement à le remettre au travail, du moins pour quelques heures, avant d'envoyer les papiers par la fenêtre parce qu'ils lui prendront trop la tête.

Parfois tête en l'air, Leif est obligé d'organiser ses journées de travail. Plus attiré par la liberté que lui offre son côté totem, il serait capable d'oublier d'envoyer des courriers urgents s'il n'avait pas de pense-bête collés sur son bureau et un peu partout dans sa chambre. Il se fait d'ailleurs souvent réprimander par Inari lorsqu'il laisse les plantes mourir par manque d'eau.

ROYAUME DE NAISSANCEArietis, le royaume des métamorphes.

RACENewid et fier de l'être.

RACE ACTIVÉE/DÉSACTIVÉEActivée. Il a choisi le capybara comme animal final, qui reflète bien son côté tranquille et un peu paresseux. Il s'est pourtant transformé en de nombreux oiseaux durant sa jeunesse, et malgré le côté prédateur de ses parents, c'est cet animal semi-aquatique qu'il a adopté. Un cobaye géant que les enfants adorent grattouiller. Le changefome les laisse faire sans broncher, se vautrant sur le flanc pour se détendre encore plus.

RACE DES PARENTSNewid tous les deux. Mère lycaon et père loup à crinière.

MAGIE/AFFINITÉ/DONMagie de l'élément terre. La sienne n'est pas habituelle, elle lui donne une certaine résistance aux poisons présents dans la nature et la capacité d'en extraire les toxines. Il utilise notamment cette capacité pour atténuer les effets secondaires des personnes piquées par une plante ou un insecte, ou mordues par un animal venimeux. Plus il agit rapidement, plus sa magie sera efficace. À l'inverse, si le poison a le temps de se répandre dans l'organisme, il aura plus de mal à le retirer.

SITUATION FAMILIALE ◊ Leif a au moins une grande soeur restée à Arietis. Il a quitté sa mère lorsqu'elle était enceinte de jumeaux. Il ne sait pas s'il a d'autres (demis) frères et soeurs, n'étant pas revenu au royaume depuis un moment. Il considèrent également les jeunes jumeaux de son ami comme ses petits frères.

SITUATION FINANCIÈRE Il s'en sort bien grâce à son patron, qui lui-même est devenu riche avec sa belle famille. Mais il se fiche de crouler sous la fortune. Son mode de vie lui permet de vivre correctement avec peu de moyens. Le châtain n'est pas très dépensier de toute manière, sans pour autant être radin.

MÉTIER/FONCTIONSecrétaire d'Inari, il s'occupe principalement de la paperasse et de tout ce qui tourne autour. Il reste très professionnel lorsqu'il s'agit de rédiger des lettres, mettant de côté le ton léger qu'il emploie d'ordinaire.
À côté de cela, il pratique la médecine traditionnelle pour soulager certains maux qui peuvent facilement être traités, comme le stress. Massages et hypnose sont au rendez-vous pour retrouver un esprit apaisé. Le Newid croit au pouvoir des pierres et n'hésite pas à les utiliser, au même titre que les plantes.

STATUT CIVIL ◊ Quand on lui pose la question, il répond qu'il est célibataire. Ce n'est pas tout à fait vrai. Il a une relation avec son ami et patron, qu'il prend soin de dissimuler. Ce n'est pas le fait qu'ils soient deux hommes qui le dérange. Inari est marié, dévoiler sa double vie, qui plus est avec son secrétaire, attirerait les foudres de tout le monde. C'est pourquoi, lorsqu'ils sortent dans les endroits publics, ils ne se tiennent pas par la main et ne s'embrassent pas. Le métamorphe se rattrape une fois seuls dans leur appartement.
C'est un jeu qui l'amuse. Lorsque son homme est en voyage à Arietis pour retrouver sa femme, il prend des libertés et part dragouiller quelques jolies Newids, sans chercher à aller plus loin. Il déteste peu de monde, mais la compagne du renard fait partie des gens qu'il ne préférerait pas voir, autant en vrai qu'en tableau. Même s'il ne le montre pas, le jeune homme n'aime pas être délaissé pour cette vipère.

GUILDEAucune.

POSITION SOCIALEHaute grâce à Inari. Cependant, il n'a jamais pris la grosse tête et discute volontiers avec n'importe quel Newid, quelque soit sa classe sociale. N'étant pas né dans les hautes sphères, il se sent plus proche du peuple que des élus.

STATUT ◊ Simple citoyen.

AUTRE PETIT MOT ◊ Je suis un parasite  

Que pense votre personnage du conseil des 5 ? Ça touche à la politique. Il ne s'en intéresse pas plus que ça, étant bien assez occupé avec le travail que lui donne Inari.

Comment votre personne a réagi face à l’annonce de la mort de Nwynn ? C'est triste, mais tout le monde disparaît un jour.

Comment réagirait votre personne en fonction d’un membre de chaque race ?
Sans surprise, Leif n'a aucun problème avec les autres membres de sa race. Qu'importe le totem choisi et sa classe sociale, il discutera avec plaisir avec l'un de ses pairs, sympathisant rapidement avec pour finir la soirée autour d'un verre dans une taverne du centre-ville ou du quartier Newid.

Il est en très bons termes avec les Dryas. Même s'il regrette parfois de ne pas avoir choisi un volatile comme animal définitif, il adore ces êtres volants, ayant partagé l'espace aérien durant plusieurs années avec les anges.

Il n'a pas de problème avec les Seselis qui le laissent barboter dans le même étang. Il peut même nager avec eux, tant que la profondeur reste respectable pour qu'il puisse remonter à la surface et reprendre son souffle sans inquiétude. Il a déjà mordu la queue d'une sirène l'ayant effrayé alors qu'il se détendait dans l'eau dans sa forme animale, mais c'est la seule attaque recensée à ce jour.

Tradition oblige, il n'aime pas plus que ça les Wyyns. S'il ne va pas leur cracher dessus dès qu'ils entrent dans son champ de vision dans sa forme animale, le capybara ne laissera pas les enfants le caresser et s'éloignera en poussant des petits grognements de mécontentement. En humain, il préfère éviter le contact avec ces gens hautains.

En ce qui concerne les Feughs... ce sont des Feughs, quoi. Le changeforme n'a pas vraiment d'avis sur eux.

Quel est l’avis de votre personnage par rapport à la Rose ? Il évite le sujet quand on lui en parle, n'ayant rien à voir avec ces gens, ni même la guerre entre les deux camps.


NEWID

pour en savoir plus
dis-nous tout

HUMAIN

Leif voit le monde de son mètre quatre-vingts. Bien taillé, le jeune homme n'est pas une montagne de muscles pour autant. Il n'a de toute manière pas vocation à se battre. Il pourra se défendre en cas d'agression, mais ne cherche pas à rouler les épaules pour montrer qu'il est un mâle alpha. Grand mais pas trop, une carrure dans la norme, en bref, un humain assez classique que l'on peut croiser dans toutes les rues.
Il a évidemment les caractéristiques de sa race : des yeux en amande, dorés, qui tirent parfois vers l'ambre suivant les éclairages. Une tache représentant la silhouette de son totem est gravée sur son poignet gauche. Bien qu'elle bouge de temps à autre, le capybara reste une grosse patate sur pattes et il n'y a pas beaucoup de différences entre les différentes poses.

Comme tout Newid qui se respecte, le jeune homme adore ses cheveux et en prend grand soin. D'un naturel châtain foncé, il teint parfois les pointes en blond quand l'envie de changement lui prend. Il les a laissé pousser depuis des années, ce qui a fini par former ses longues dreads naturelles qui tombent à la pointe de ses omoplates. Lorsqu'il travaille, il les attache -ou plutôt les rassemble en un chignon informe pour éviter qu'elles ne traînent partout-. Lorsqu'il sait qu'il va rester sous forme humaine un moment, il n'est pas rare qu'il décore sa chevelure de perles en bois de différentes couleurs.

Sa principale tenue ? La nudité. Mais puisque se balader les fesses à l'air semble heurter la sensibilité des hautes sphères, il a pris l'habitude de transporter une besace lorsqu'il est dans sa forme animale. Ainsi, il a de quoi s'habiller une fois redevenu humain. Des tenues qui laissent son corps respirer. Le changeforme parfait ses ensembles de nombreux colliers et bracelets en bois, en tissu ou en crins qu'il tisse lui-même, parfois ornés de plumes qu'on lui a données ou de pierres censées repousser les mauvaises ondes. Il n'est pas rare de voir plusieurs bijoux s'accumuler sur ses poignets.

Il s'est acheté deux ou trois ensembles plus sophistiqués lorsqu'il doit se rendre à des soirées en compagnie d'Inari. Mais à peine sera-t-il rentré dans l'appartement que ses affaires deviendront une boule de tissu dans l'entrée. Parfois, quand il n'a vraiment pas envie de se vêtir tout en devant le faire, il ne met qu'un long tissu semblable à un poncho -ou un plaid reconverti, personne n'a jamais vraiment su l'origine de cette chose qu'il traîne depuis un moment- assez long pour cacher l’essentiel, sans le gêner dans ses mouvements et facile à retirer pour redevenir un capybara. C'est également courant qu'il l'enfile les jours suivants une nuit blanche passée avec le renard, pour cacher les marques qu'il a pu lui laisser.



CAPYBARA

De base, le capybara est un gros rongeur. Mais même pour un animal pareil, la Nature n'a pas plaisanté avec lui. Un mastodonte d'un mètre trente-cinq de long, pour soixante-cinq centimètres au garrot. D'un poids avoisinant les soixante kilogrammes, il ne se traîne pourtant pas comme une baleine échouée. Il arrive à courir jusqu'à trente-cinq kilomètres par heure. Bien qu'il faille l'avouer, sa démarche sur la terre ferme reste parfois un peu pataude.

Son corps est recouvert de poils longs et durs, d'une couleur semblable à un marquage de siamois : sa tête, son arrière-train et ses pattes sont plus foncés que le corps, plutôt marron cendré. Les extrémités, elles tirent plus vers un marron foncé, pouvant aller jusqu'au noir au bout de ses pattes palmées jusqu'aux griffes.

Comme les rongeurs, le métamorphe possède des incisives qui poussent en continu. Larges de deux centimètres chacune, les siennes peuvent faire de grosses et vilaines blessures si elles se plantent dans un bras ou une jambe, ou pire, un visage. Heureusement, il préfère les utiliser pour manger ou ronger du bois plutôt que pour mordre. Si quelqu'un l'énerve, il cherchera à se calmer ou à s'éloigner plutôt que de déclencher un combat.

Animal semi-aquatique, il ne peut s'empêcher de foncer dans le premier trou d'eau venu pour y tremper les pattes, voire y nager si l'étendue est assez profonde pour lui. Il ne nage pas à proprement parler. Il marche principalement sur le fond et remonte à la surface pour reprendre son souffle. Il n'est pas toujours évident de le trouver lorsqu'il barbote. Tel un hippopotame, il peut décider de ne laisser que le haut de son crâne hors de l'eau. Ainsi, seules ses petites oreilles rondes, ses yeux et ses narines situées en haut de son crâne seront visibles. Parfois le châtain se roule dans la boue ou la poussière, ce qui réjouit toujours son colocataire lorsqu'il revient dans l'appartement en laissant ses traces de pas partout.

Sans aucune hésitation, Leif adore cette forme. S'il pouvait passer le restant de sa vie dans la peau de son totem, il le ferait avec joie. Il n'est pas rare qu'il passe des journées entières transformées, quand le travail ne le ramène pas à la dure réalité.


les points
dis-nous tout

◊ CALCUL DES COMPÉTENCES
Age : 7 points
Vécu : 7 points
Expérience : 6 points
Physique : 6 points
Magie : 4 points
Newid : +2 en agilité
Total : 30 points

◊ RÉPARTITION DES COMPÉTENCES
- COMPÉTENCES GÉNÉRALES
Force : 2
Vitesse : 2
Agilité : 2
Furtivité : 3
Endurance : 2

- COMPÉTENCES DE LA RACE
contrôle de la métamorphose : 3
sociabilité : 2
farces : 3

- COMPÉTENCES DU STATUT
utilisation de l'élément terre: 2
résistance à l'épuisement : 2
hypnose : 3
soins : 3
poison : 3

PSEUDO/PRÉNOM ◊ Marmotte géante FRÉQUENCE DE CONNEXION ◊ Dès qu'il faut répondre à un RP   COMMENT NOUS AS-TU TROUVÉ ? ◊ Le pouvoir du multi UN PETIT AVIS SUR LE FORUM ? ◊ Il fait pitié, j'ai créé le perso pour lui donner un peu plus de vie   SOUHAITES-TU ÊTRE PARRAINÉ APRÈS TA VALIDATION ? ◊ Wei ferait un excellent parrain   

- il fut décidé que la paix l'emporterait -


Hey bro'.


We'll live like spoiled royalty,
lovers and partners.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Oct - 0:23

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 25
Points rps : 64

Arrivée en Arenaria : 02/10/2017
Localisation : Certainement dans une flaque d'eau
Fonction/métier : Secrétaire d'Inari

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Une guitare, quelques fioles vides, deux ou trois trucs de premiers secours, des pierres semi-précieuses, voire son poncho.
COMPÉTENCES:





L'enfance tranquille
Le sous-titre
     Leif naquit à Arietis une douce soirée de mars, d'un père médecin et d'une mère institutrice. Les premières années de sa vie se déroulèrent sans l'ombre d'un souci. Même s'il était un garçon, ses parents le traitèrent de la même manière que sa grande soeur, qu'il aimait beaucoup et avec laquelle il passât le plus clair de son temps lorsque ses parents s'absentaient. Voisin depuis toujours avec la famille d'Inari, les deux jeunes ne se séparèrent jamais plus depuis que le châtain sut marcher. Les petits Newids firent les quatre cents coups, sous le regard parfois amusé, parfois blasé de leurs loups de pères. À ses dix ans, bien que douloureuse, la transformation lui donna envie de se changer en tous les animaux possibles et imaginables dès qu'il le pouvait. Le châtain se changea pour la première fois en lycaon, animal-totem de sa mère, elle aussi sous sa forme animale à ce moment-là. C'est un peu penaud qu'il rejoignit Inari, ne maîtrisant pas encore bien cette nouvelle caractéristique propre à sa race.

     Si le plus âgé se transformait beaucoup en renardeau lors de leurs nombreuses sorties, lui se changeait surtout en oiseaux, voulant toucher les nuages. Parfois en renard pour rouler avec lui dans l'herbe verte. Cependant, les formes aériennes lui plaisaient plus, peu importe lesquelles, tant que cela avait des plumes. Chaque semaine, il testait un nouveau volatile pour voir lequel lui plairait le plus. Il s'amusait à virevolter autour de son ami, échappant de justesse à ses petites griffes. À certaines occasions, lorsqu’Inari se frottait un peu trop aux plantes urticantes, ne regardant pas où il mettait les pattes à travers la verdure, Leif commençait à laisser son don se manifester, extrayant les toxines responsables de l’urticaire de la zone touchée chez son ami et apaisant les douleurs. Les deux enfants ne se doutaient pas que c’étaient les premières manifestations de la magie présente en Leif mais le père de ce dernier ne manqua pas de surveiller son fils sur ce propos dans le plus grand silence.
  Un jour d'automne, alors qu'il se baladait avec son père, il croisa la route d'un animal étrange qu'il n'avait jamais vu auparavant. Une sorte de cobaye géant vivant dans l'eau et qui discutait comme un cochon d'Inde. Lui demandant quel était cette créature, le loup à crinière lui répondit que c'était un capybara. Émerveillé par cet animal, le garçon s'en approcha avec prudence. Voyant cette bête se laisser caresser, allant même jusqu'à se coucher sur le flanc pour qu'on lui gratte le ventre, le châtain sut quel totem final il choisirait à la fin de son adolescence, même s'il faudrait dire adieu aux plumes et au ciel qu'il appréciait tant. Il fit un câlin au capybara et retourna vers son paternel.

     Inari travaillait déjà ses cours assidûment. Lui faisait l'école à la maison, sa mère préférant avoir ses enfants près d'elle. Ils se voyaient dès que brun avait du temps libre. Malheureusement, avec les cours que lui imposait sa belle-famille, leurs jeux se firent plus rares, mais d'autant plus chaotiques lorsqu'ils se retrouvaient, à courir des heures sous une forme animale pour dépenser toute l'énergie accumulée. Quelques années plus tard, Inari l'abandonna pour rejoindre la capitale. Bien que déçu, il savait qu'ils se retrouveraient un jour. Leur amitié ne pouvait se déchirer pour une fille que le renard ne connaissait pas. Ils s'étaient promis de se revoir et il attendrait ce jour avec impatience.

---

     Durant une matinée de printemps, dans l'année de ses treize ans, il remarqua son père faire ses bagages. Leif lui demanda ce qui se passait. Le médecin tourna la tête vers lui et sourit.

« On va rejoindre Ceti d'ici quelques jours. »

     Ses paroles firent briller ses yeux. Ceti ! Ils allaient à Ceti rejoindre son meilleur ami ! Cela devait faire deux ans qu'ils ne s'étaient pas vus. Son coeur battait la chamade, excité à l'idée de lui sauter dans les bras à peine retrouvés. Le loup à crinière lui expliqua, après l'avoir calmé, qu'il voulait faire de lui un médecin aussi compétent que lui, et qu'il serait mieux de rejoindre une école de la capitale. Les femmes de la famille étaient informées et sa mère avait accepté sans hésitation. Elle était fière d'être mariée à un médecin, alors si son fils pouvait suivre la même voie, elle n'en serait que plus ravie encore. Pour ne pas courir le jour du départ, il préférait prendre le temps de ranger tout ce qu'il fallait. Tout content de cette merveilleuse nouvelle, il fit ses valises à son tour. Le jour J, il salua sa soeur et sa mère, dont le ventre s'était bien arrondi.




La descente aux enfers
Le sous-titre
     Nouvelle ville, nouvelle vie. Les deux hommes s'installèrent dans un bel appartement au centre-ville, son père ayant les moyens d'en acheter un si grand. Boosté par tous ces changements, le jeune homme gardait la forme. Quand le loup n'avait pas besoin d'aide ou était à son travail, il partait à la visite de Ceti, cherchant Inari des yeux à chaque coin de rue. Les premières semaines passèrent, l’inscription à l’école de médecine ne venait pas. Il ne retrouva pas non plus le renard. Ce n'était pas grave. La ville était grande et il était sans doute en train d'étudier.

     Alors qu'il revenait du marché, les bras chargés de provisions, il appela son père pour qu'il l'aide à ranger tout cela. Aucune réponse. Il déposa les affaires dans la cuisine et le chercha dans chaque pièce. Il toqua à la porte de sa chambre et l'entrouvrit, passa la tête par l'entrebâillement.

« Papa, tu fais quoi ? »

     Le capybara ne savait pas ce que son père faisait avec une seringue. Il la remplissait d'un liquide étrange et peu rassurant. C'était la première fois qu'il manipulait ce genre de choses hors de son cabinet.

« C'est un vaccin pour toi. Assieds-toi. »

     Un vaccin ? Il n'était pourtant pas malade et les derniers ne remontaient il n'y a pas si longtemps que cela. Il s'installa sur le lit et remonta sa manche de pull tout de même. Habitué à recevoir les injections, il ne se douta de rien. Jusqu'à ce que l'aiguille lui entra dans une veine de la pliure du coude et déversa du plomb fondu directement dans le bras. Enfin, c'est ce qui lui semblait, vu la brûlure insupportable que provoqua le liquide. Ce n'était pas un médicament. Il retint un cri, serra les draps de sa main libre sous la douleur. Le laissant quelques heures agonisants, son père finit par revenir et cette fois-ci préleva une partie de son liquide vital. Mais pourquoi ? Durant les heures et pendant les jours qui suivirent, de nombreux effets secondaires se manifestèrent, tous plus embêtants les uns que les autres. Il tentait comme il pouvait de retirer cet intrus de son corps, comme il le faisait avec Inari plus jeune.

     Ce que Leif ne savait pas, c'était qu'il venait de s'enfermer dans une spirale sans fin. Le médecin notait tout sur un carnet, semblait satisfait des résultats. À peine se remettait-il de ses maux que le loup lui injectait une nouvelle dose de cette chose. Durant un moment, il fuyait son paternel pour échapper à cette souffrance inutile qu'il lui infligeait. La confiance qu'il lui avait faite depuis son plus jeune âge se brisait, il voulait que tout s'arrête. Mais celui-ci arrivait toujours à le rattraper. Pendant une année, peut-être deux, il ne savait plus, il passa la majeure partie de son temps entre l’école de sor’cier dans laquelle l’inscrivit son père et les expérimentations qu’ils faisaient sur lui qui le clouaient au lit.

     Alors que le loup était parti travailler, il se leva avec peine de son lit et traîna sa carcasse dans l'appartement. Le cerveau à moitié éteint, il se dirigea vers la chambre de son père. Il n'y mettait jamais les pieds et il lui interdisait d'y aller. Il ouvrit la porte et fouilla la pièce des yeux. Un tas de papiers en vrac attendaient d'être lus sur le bureau. Après s'être assuré qu'il ne rentrerait pas tout de suite, il alla attraper les documents. Plus la lecture avançait, plus ses yeux s'agrandirent sous l’effroi. Son père l'avait éloigné de sa famille pour tester ses expériences immorales. Il voulait tester sa résistance à différents poisons. Il annotait fréquemment la perte du potentiel toxique une fois que le garçon retirait comme il pouvait le surplus de liquide. Choqué, horrifié de cette nouvelle, il arriva à peine à remettre les dossiers à leur place. Le Newid retourna s'enfouir sous la couette. Jamais il ne survivrait à ce traitement. Il allait mourir d'une overdose ici, loin de sa mère, de sa soeur, de ses petits frères ou petites soeurs et surtout d'Inari.

---

     Toujours sans nouvelles de son meilleur ami et n'étant pas revenu à Arietis depuis un moment, son moral avait sérieusement baissé. Son père l'avait déçu en lui promettant des choses fausses et le terrifiait au plus haut point désormais depuis qu'il avait appris à ses dépens ses véritables intentions. Puis son corps commença à s'habituer à ce qu'on lui injectait de force. Son esprit lassé de toutes ces piqûres ne réagissait même plus. Il tendait le bras pour se faire administrer la substance, puis il retirait le liquide de plus en plus facilement. Et c'était tout. Lorsque les douleurs se faisaient moins présentes, les doses augmentaient ou changeaient de composition.

     En parallèle, il suivait comme il le pouvait les cours de sor’cellerie pour apprendre à maîtriser son don. Il se révélait très doué pour extraire toutes sortes de toxines présentes dans la nature autant dans les plantes que chez certains animaux. A l’abris des regard, il commençait à faire ses propres expérimentations. Contrairement à ce que faisait son père, il effectuait ses recherche à l’extérieur de son corps ne souhaitant pas s’inoculer plus de toxines que le faisait déjà son géniteur. Il acheva la formation de base en cinq années. Son père pris le relais pour lui apprendre à utiliser ses compétences en médecines autant pendant sa formation et encore deux ans après pour parfaire sa maîtrise même une fois diplômé.




La lumière au bout du tunnel
Le sous-titre
     Lors d'une sortie avec son père changé en son animal-totem, il croisa un jeune homme. Cela fit tilt dans son esprit. Il se souvenait de ce visage... malgré les changements, c'était lui. Il en était sûr. Il cria son nom et couru le rejoindre. Inari. Il avait retrouvé son ami d'enfance par le plus grand des hasards. Les deux adolescents maintenant réunis, il supporta mieux les injections. Il devait tenir bon pour lui. Tout en subissant cette torture interne, il faisait comme si de rien était auprès de son ami. Même s'il sentait ses tripes se déchirer ou que ses mains tremblaient à cause de la dernière toxine paralysante, il tenait au maximum de garder le contrôle sur un corps malade en permanence. Leif ne voulait pas se montrer faible face à l'homme important qu'il était devenu. Il ne pouvait pas montrer le mal qui le rongeait. Comme si ces quatre années ne s'étaient pas passées, ils retrouvèrent leurs habitudes d'enfants, à courir dans les rues dans leur forme animale. Alors qu’Inari croulait sous les cours, il en profitait pour continuer sa propre formation sans en tenir informé son ami d’enfance et cela pendant les deux ans de formation qui lui restaient à l’Académie de Formation en Sor’cellerie.

     Lorsque Inari retourna dans leur royaume d'origine pour épouser sa vipère de femme, il ne put s'empêcher d'y voir une trahison. Il avait besoin de lui pour endurer ce que son père lui faisait, et lui allait voir une femme qu'il n'aimait pas. Heureusement, après la cérémonie, les deux newids se retrouvèrent une nouvelle fois à la capitale. Leif avait fini sa formation à l’école de sor’cellerie et il n’avait plus besoin de justifier ses absences auprès de son ami excepté lorsque son père lui donnait des cours particuliers ou continuer ses expérimentations.
  En dehors de cela, il continuait de fréquenter son meilleur ami. Cependant, quelque chose avait changé. Son coeur ne réagissait plus de la même manière lorsqu'ils se voyaient. Il n'osa rien lui dire, ne voulant compliquer cette amitié mise à rude épreuve durant quatre longues années.

*

     Le dreadeux crut entendre une voix. À moitié endormi sur le lit de son colocataire, il ne fit pas attention, à si c'était un rêve ou la réalité. Cependant, la personne se rapprocha et lui mordilla le nez. Il la repoussa, par totalement revenu à la réalité et grognon comme un ours à qui on priverait l'hibernation. Il se leva avec paresse et alla regarder ce qui mijotait dans les casseroles, traînant des pieds. Rien. Il tourna le regard sur le renard.

« Elles sont vides, j'ai pas encore commencé. Je te demandais, de quoi as-tu envies ce soir ?
- M'en fiche, tant que ça se mange. »

     Il n'avait en réalité pas faim du tout. La dernière injection de son père lui retournait le ventre, entre fatigue et vertige, le poison avait du se répandre trop vite pour pouvoir en extraire la totalité. Cependant, Inari n'en savait rien. Il préférait faire comme si tout allait, même si sa seule envie était de retourner somnoler sur un lit, une bassine à côté, sait-on jamais. Il l'aida à dresser la table. Une crampe d'estomac lui arracha une grimace. Il se retint de se plier en deux. Heureusement qu'il se trouvait dos au renard à ce moment-là. Celui-ci posa la salade peu de temps après. Leif repoussa les dreads pendantes devant son visage et l'écouta. Leur regard se croisa. Tout ce qui tournait autour de la politique ne l'intéressait nullement. Il faisait des efforts pour suivre ses enseignements, juste parce que c'était lui. S'il était admis, il serait encore plus aux pieds de sa belle-famille.

     Sans surprise, il fut reçu. Il lui demanda d'écrire une lettre. Pour éviter de l'oublier, il s'y mit sur-le-champ. Quelques jours plus tard, tous lui tombèrent dessus. Dans sa forme animale, posé dans un coin de canapé sur un morceau de couverture, il regardait la scène. Pauvre Inari, il n'aura plus une minute pour lui avec toutes ces nouvelles choses à faire. Bon, il fallait dire aussi que le ton qu'il avait employé dans la lettre n'était pas ce qu'il y avait de mieux pour faire passer la nouvelle. Mais c'était plus fort que lui, il n'avait pas trouvé d'autres tournures. Il poussa un long soupir, suivit d'une symphonie de petits cris, semblables à ceux d'un cobaye pour exprimer sa joie. Il se changea finalement pour redevenir humain.

« Mais moi je suis là. »

     Le Newid se leva et lui donna une pichenette sur le bout du nez. Il lui proposa d'aller à leur bar favori. Quelques minutes plus tard, le temps de s'habiller convenablement et de marcher jusqu'à l'établissement, les deux amis se retrouvèrent avec des verres dans la main.

« Hahaha, tu aurais dû voir leur tête quand ils sont arrivés. Ils n'ont pas apprécié le ton léger du courrier que tu leur as envoyé. J'ai dû me retenir pour ne pas éclater de rire. »

     Il lui caressa les cheveux, pas facile avec les dreadlocks qu'il se trimbalait. Durant la soirée, les bouteilles s’enchaînaient. Toutefois, par rapport au renard, il sut s'arrêter à temps. Les consommations réglées, il l'aidait à marcher jusqu'à leur appartement. Ah là là, sa belle-famille serait contente de le voir dans cet état, tiens. C'est sans ménagement qu'il le jeta sur le lit et commença à le déshabiller. Il le glissa ensuite sous les draps.

« Fais de beaux rêves. »

     Il serra sa manche avant qu'il n'ait pu se relever. Il lui supplia de rester. Impuissant face à cette voix, il n'eut d'autres choix que de se dévêtir pour le rejoindre juste ensuite.

« Voilà, t'es satisfait ? »

     Inari se colla à lui. Ce n'était pas la première fois qu'ils dormaient nus dans le même lit. Cependant, à chaque fois qu'ils le faisaient, la drôle de sensation au fond de lui remontait à la surface. Son coeur cognait plus fortement dans sa poitrine. Le silence s'installa dans la pièce.

« Tu dors déjà ? demanda-t-il.
- Non, merci d'être là pour moi... »

     Le malade ne put s'empêcher de poser ses lèvres sur les siennes, glissant ses doigts sur son visage avec douceur. Le plus vieux répondit par une étreinte. Les deux hommes finirent par s'endormir l'un contre l'autre.

*

     Dans l'année de ses dix-neuf ans, son père l'abandonna pour retourner à Arietis, comme si toutes ces années d'empoisonnement volontaire ne s'étaient jamais passées. Comme si ce qu'il lui avait imposé était normal. Maintenant seul, il pouvait faire ce qu'il voulait de sa vie. Après avoir été formé par ses soins au maniement des plantes et autres dangerosités de la nature, il se tourna vers les remèdes qui soulageaient. Le jeune homme se spécialisa dans la médecine douce et naturelle. Depuis maintenant sept ans, il va de maison en maison aider les gens qui en ont besoin, laissant de côté toutes ses horreurs passées.

     Il squatta l'immense appartement du renard, n'ayant pas de toit puisque le loup avait vendu le leur. Il finit par y aménager l'année suivante, prétextant son métier de secrétaire pour se rapprocher de lui. Durant la formation de son homme, il s'occupa de la partie administrative. Les années passèrent. Il le vit gagner en autorité. Rester dans son ombre ne l'a jamais dérangé, ne voulant pas se prendre la tête avec ce genre de chose. Le jeu étant aussi de ne pas éveiller les soupçons de son nouvel amant, qui ne savait pas qu'il était un sor'cier et non une personne avec une simple affinité.

     Lorsqu'il retourne voir sa femme et ses enfants, il ne reste généralement pas enfermé dans l'appartement une fois les lettres écrites et envoyées. Il sort, il va se faire de nouveaux amis, il pratique ses soins. S'il peut se passer de sa présence le temps de faire l'aller-retour entre ces deux demeures, il n'est jamais mécontent de le retrouver après une longue absence.


- il fut décidé que la paix l'emporterait -


Hey bro'.


We'll live like spoiled royalty,
lovers and partners.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Oct - 5:55

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 343
Points rps : 310

Arrivée en Arenaria : 01/01/2017
Localisation : Quelque part dans Ceti, dans sa parfumerie ou dans la ville.
Fonction/métier : Parfumière, créatrice d'eau de toilette.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Un petit miroir, un rouge à lèvres, une plume ayant appartenu à sa mère, un petit carnet où elle écrit tout et n'importe quoi, puis un flacon vide de parfum.
COMPÉTENCES:


Rebienvenue avec ce petit personnage I love you


S'élever, dans les cieux, dans la hiérarchie. Devenir quelqu'un, changer, évoluer, pour être meilleure. Avant tout, tout le temps. Toujours. Grandir, encore, toujours, ne jamais cesser. Qui m'aime, me suive.
l'air
me
porte.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Oct - 23:16

TU PEUX M'APPELER
Invité
puisse le pacte te protéger







UN CA-PY-BA-RA
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Oct - 23:20

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 25
Points rps : 64

Arrivée en Arenaria : 02/10/2017
Localisation : Certainement dans une flaque d'eau
Fonction/métier : Secrétaire d'Inari

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Une guitare, quelques fioles vides, deux ou trois trucs de premiers secours, des pierres semi-précieuses, voire son poncho.
COMPÉTENCES:


Ouiiii tu t'attendais pas à ça


Hey bro'.


We'll live like spoiled royalty,
lovers and partners.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Oct - 11:04

TU PEUX M'APPELER
Invité
puisse le pacte te protéger







Oh mon dieu non. Tu sais combien c'est tendre la chaire des Capybara ? Vivi en salive rien que d'y penser. Tu vas me le tuer de frustration
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Oct - 11:13

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 413
Points rps : 295

Arrivée en Arenaria : 02/03/2017
Localisation : Sous une couette
Fonction/métier : Herboriste

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


T'as déjà un lièvre à croquer, faut pas être trop gourmand


   
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Oct - 11:55

TU PEUX M'APPELER
Invité
puisse le pacte te protéger







Mais y a de la place pour touuuuuut le monde Surtout pour un petit capybara bien dodu
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Oct - 14:17

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 413
Points rps : 295

Arrivée en Arenaria : 02/03/2017
Localisation : Sous une couette
Fonction/métier : Herboriste

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Inari, le cocu cocufié XD Il trompe sa femme et se fait tromper par son amant, c'est beau


   
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Oct - 20:51

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 47
Points rps : 80

Arrivée en Arenaria : 02/10/2017
Localisation : Sur mon lit, soit avec mes cahiers de cours, soit avec mon amant
Fonction/métier : Politicien

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: arc long, carquois, flèches, un carnet de note et un crayon papier
COMPÉTENCES:


Hé ho ! Je vais devoir surveiller mes arrières (enfin surtout celles de mon capy) !! Bande de coquins !!!


(oui je m'emmèle déjà les pinceaux entre tous mes comptes ça va être folklorique !!)


Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.
My soul is adrift in oceans of madness
Repairing the rift that you have created
I am not alone, brothers, give me your arms now
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Oct - 21:00

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 413
Points rps : 295

Arrivée en Arenaria : 02/03/2017
Localisation : Sous une couette
Fonction/métier : Herboriste

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


C'est pire, t'as à surveiller le capy' et le lièvre

Quoi que comme on a déjà un couple, faut partager et laisser le lapin se faire croquer par quelqu'un d'autre PAR HAVEN, PAR EXEMPLE *wink wink*


   
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Oct - 21:04

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 47
Points rps : 80

Arrivée en Arenaria : 02/10/2017
Localisation : Sur mon lit, soit avec mes cahiers de cours, soit avec mon amant
Fonction/métier : Politicien

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: arc long, carquois, flèches, un carnet de note et un crayon papier
COMPÉTENCES:


j'laisse Wei j'suis gentil c'est déjà bien XD j'suis sûr qu'Haven pourra en faire quelque chose de l'autre rebel sauf si Danak se le tape finalement aussi héhéhé mais lui ça va je le partage (on dirait quand même grave juste un bout de viande)

j'y peux rien si mes perso aime les tiens !!! me dis pas que l'inverse est pas vrai je ne te croirais pas !!


Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.
My soul is adrift in oceans of madness
Repairing the rift that you have created
I am not alone, brothers, give me your arms now
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Oct - 21:12

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 413
Points rps : 295

Arrivée en Arenaria : 02/03/2017
Localisation : Sous une couette
Fonction/métier : Herboriste

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Il peut se lier à lui, oui Mais pas sûr que ça soit la joie d'être lié à un type pareil. Et non, Wei ne fera rien avec Danak, laisse tomber

Pour l'un ça a juste été un 'tit bisou et l'autre c'est parce que t'as voulu qu'ils soient ensemble, c'est tout. C'est toi qui te fais des idées


   
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Oct - 21:15

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 47
Points rps : 80

Arrivée en Arenaria : 02/10/2017
Localisation : Sur mon lit, soit avec mes cahiers de cours, soit avec mon amant
Fonction/métier : Politicien

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: arc long, carquois, flèches, un carnet de note et un crayon papier
COMPÉTENCES:


han tu as pas tilter le jeu de mot (se le taper ....) .... ok je sors !

je n'ai rien à ajouter, je boude ! je vais aller retourner jouer avec le garde au tarot puisque c'est comme ça !


Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.
My soul is adrift in oceans of madness
Repairing the rift that you have created
I am not alone, brothers, give me your arms now
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 0:26

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 590
Points rps : 182

Arrivée en Arenaria : 06/11/2016
Localisation : Dans les cendres de son atelier
Fonction/métier : Inventeur fou, et bibliothécaire car il faut bien manger

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Bonjour !

Avant de valider la fiche de ton super baba cool, je souhaiterais une petite précision. I love you C'est au sujet de cette capacité de ton personnage :

Citation :
Le Newid fait attention à ne pas laisser traîner son sang n'importe où et bande ses plaies dès qu'il le peut. Si une goutte de ce fluide n'est pas assez chargée pour faire du mal, il n'est pas recommandé de jouer avec, en particulier dans les quarante-huit heures après la dernière injection. Les produits néfastes, voire mortels en tant normal, n'ont pas encore été bien absorbés par l'organisme et des traces peuvent se trouver dans le liquide vermeil. Des réactions cutanées, plus embêtantes que méchantes, seront à prévoir si le sang rencontre une plaie ou une muqueuse, surtout chez les personnes vulnérables.

Je ne suis pas médecin, mais ayant beaucoup potassé le code de la route (fallait bien ça pour avoir ce fichu examen ), j'y ai appris que les effets des drogues pouvaient durer jusqu'à 12h, avec des traces jusqu'à 72h mais dans les urines. Avec une petite recherche j'ai vu que les drogues par injection dans le sang étaient en moyenne détectable jusqu'à 6h après l'injection. Donc je pense que ton personnage aura un sang toxique qui causeraient de grosses réactions cutanées une heure après l'injection avec un effet de moins en moins puissant jusqu'à maximum 24h je pense. Je pense que 48h c'est beaucoup. Après j'avoue que je me base que sur les molécules psychotropes connues et qu'on est dans un univers magique, donc à voir si jamais une substance qui n'existerait pas dans notre monde pourrait durer plus longtemps ? @O'yana @sylea sil’afian @Lysrhana R'yktha je ne sais pas ce que tu en penses ? (surtout que c'est peut-être plus ton domaine)


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 0:32

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 413
Points rps : 295

Arrivée en Arenaria : 02/03/2017
Localisation : Sous une couette
Fonction/métier : Herboriste

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


J'avoue avoir mis la durée un peu au pif En y repensant c'est un peu beaucoup en effet, diminuer de moitié (voir moins encore) ne me pose aucun problème.


   
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 6:12

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 825
Points rps : 256

Arrivée en Arenaria : 20/08/2015
Localisation : Quelque part à Ceti, entrain de patrouiller. Où à la caserne, en train de s'entraîner.
Fonction/métier : Garde de Ceti et un jour chevaucheuse de dragons.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Une dague, un plan de la ville, une pierre de chez elle et un morceau de miroir brisé.
COMPÉTENCES:


Me voilà.

J'aimerai bien rappeler encore une fois que je n'ai pas fait un univers de mutant. Rappel est fait également que les questions que tu m'as posé, j'ai bien dit que dans le cas d'une résistance à un poison et de quelques effets légers, ça serait possible par transfusion (donc pas par injection). Chose qui est évidente, puisque ce sont comme ça que les maladies transmises par le sang sont transmises, c'est par contact direct avec une plaie ou une muqueuse. Donc faut bien comprendre que personne n'ira jouer avec le sang de quique ce soit et que t'en fais pas, les gens feront tout pour ne pas toucher un mec bandé de partout
Ensuite 24h c'est hors de question, c'est beaucoup trop. On reste sur les 12h pour les injections, comme pour toutes les drogues actuelles.

Petit rappel également, les transfusions sont des procédés longs, fatiguants et donc très coûteux. Lorsque l'on fait une transfusion, on doit également rester stable, sans bouger etc. Je pense que tu trouveras des sites médicaux à ce sujet.

D'autant plus que du coup, tu ne peux pas parler de plaies à ce sujet. A moins que tu parles d'autres types de plaies.

Et je t'avoue que ça me gêne de voir ce genre de personnage, d'autant plus qu'à Ceti il n'y a pas que des psychopathes. Arrow

Donc concernant ce détail c'est bon.

Note à Archibald, je passerai relire l'entièreté de la fiche ce soir, avant que tu ne valides.


dans ses veines coule le feu du dragon, la rage de la bête, la sagesse de ses ancêtres et le froid de la pierre. Fière de ses origines, elle démontrera sa force et chevauchera le vent. — .
une femme
n'est pas
faible.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 12:05

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 425
Points rps : 222

Arrivée en Arenaria : 17/07/2017
Localisation : La Taverne et Auberge de la Douce Mort, Quartier Sininen, Ceti
Fonction/métier : Serveur/Tavernier

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: dague à rouelle offerte par ma mère à mes vingt ans, cape noire, gants en cuirs noirs, une aiguille violine d'un certain cactus coincé dans le ruban de mon chapeau haut de forme
COMPÉTENCES:


Yop ! est ce que je peux proposer mon aide étant dans le milieu paramédical et cotoyant ce genre de données ? (j'suis infirmier et j'ai quelques autres années de formation dans les pattes relatif à la biologie des organismes végétaux/animaux, médecine et biochimie)

Pour les substances dans le sang 12h c'est même énorme pour un produit actif, surtout si tu l'injectes pur, le temps que ton foie le traite et tout, pour moi 6h à 12h c'est déjà pas mal

pour les plaies, aux pires tu fais des veinites dû à la toxicité du produit et le bandage serait justifier pour un pansement à l'alcool (perso je demande à mes patients de le garder une demi journée pour être sûr)

Les transfusions c'est 1h à 3h (200 euros les poches les moins chers). Après ça a tendance à requinquer les patients au contraire mais si Leif met des substances nocives dedans ça va clairement être ça qui va le stoner ! Un peu comme un traitement ou même simplement un vaccin. Mais du coup j'avoue que je vois plus comme des perfusions plutôt que des transfusions. Compte tenue du type de molécule je verrais bien un truc comme le fer, qu'il faut injecter en deux heures sinon les veines font clairement la gueule après et ça justifie les veinites.

Voilà c'est pas grand chose mais si ça peut aider à mieux se rapprocher de la réalité pour la création de ton perso !!


Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.
Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 15:31

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 413
Points rps : 295

Arrivée en Arenaria : 02/03/2017
Localisation : Sous une couette
Fonction/métier : Herboriste

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Aurais-je dû mettre "toucher le sang" pour que ça soit plus clair ? Dans le cas où il se blesse malencontreusement (le couteau qui dérape en faisant la cuisine, une griffure d'animal, le bord d'une feuille de papier, une dégringolade sur des cailloux...) et que quelqu'un l'aide à le soigner, mais que cette personne a elle aussi une blessure aux mains sans faire gaffe. Je me doute bien qu'il va pas s'ouvrir les veines pour remplir un verre et aller demander au 1er venu de mettre le doigt dedans.

En aucun cas il est dit qu'il ressemble à une momie. Si tu préfères, il se pose une bande, un pansement, une compresse, un coton sur le trou fait par la seringue (oui moi j’appelle ça plaie quand même) pour arrêter le saignement et/ou cacher les marques faites par les seringues. C'est tout. Et il l'enlève quand ça arrête de saigner/les marques sont moins visibles. Comme le fait une infirmière après une prise de sang, si c'est plus compréhensible.

J'allais relever le point sur la psychopathie, mais ça a été barré


   
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 16:06

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 311
Points rps : 288

Arrivée en Arenaria : 15/04/2017
Localisation : Sans doute dans le temple de Naoidhean.
Fonction/métier : Prêtresse du temple de Naoidhean à Ceti.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Danak, archi me taggue parce que je suis dans le milieu Smile
Pour le produit, en effet ça me semble trop, donc on trancher pour du max 4h.
Finn, une plaie n’est pas ce que fait une prise de sang. Une plaie c’est dès lors qu’on a une coupure, sinon on parle plus d’effraction cutanée ou d’injection. Une plaie (pour être dans le milieu) c’est pas lié à un acte médical courant, comme tu le dis pour une prise de sang, ou il y a un pb
Concernant le choix de transfusion ou de perfusion, pour ma part, je parle de transfusion parce que c’est ce qui a le plus d’interet a terme et c’est moins regulier (dans ce cas). D’aitant plus que certes c’est cher, mais dans cet univers, et vu l’idée, ça me semble plus logique.
Surtout qu’une perfusion, faut la garder toute la journée, c’est en continu et/ou en sous-cutanée, c’est emmerdant niveau autonomie. La transfusion est emmerdante lors du travail, le contre coup, mais après t’es bien pour un certain temps, ce qui me semble beaucoup plus judicieux pour ce cas.
Et pour moi, une perusion fera moins d’effet à long terme, donc moins judicieux pour ton perso

Niveau coût, c’est moins cher que la réalité, vu que la magie participe Smile


Cachés dans les profondeurs de l'océan, on entend les murmures de la déesse. Seront-ils assez courageux pour la retrouver ? Qu'importe la noirceur entourant sa cachette ? Trouveront-ils la lumière, même au plus profond de l'obscurité ? — .
croire,
s'étouffer
se relever
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 16:21

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 425
Points rps : 222

Arrivée en Arenaria : 17/07/2017
Localisation : La Taverne et Auberge de la Douce Mort, Quartier Sininen, Ceti
Fonction/métier : Serveur/Tavernier

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: dague à rouelle offerte par ma mère à mes vingt ans, cape noire, gants en cuirs noirs, une aiguille violine d'un certain cactus coincé dans le ruban de mon chapeau haut de forme
COMPÉTENCES:


Euh désolé mais non les perfusion c'est pas en continu enfin certaine le sont comme les hydrat et autres traitements particuliers mais tu peux avoir des perf genre une le matin et une le soir que t'injecte en trente minutes et après tu bouches le cathéter ou tu le retires. Ce n'est qu'un exemple il y a des traitements en perf ou t'en as besoin une fois par mois ou même moins selon tes résultats sanguins.

La transfusion c'est pour les anémie sévère ou autres pathologies plus rares, moi je pensais aux perf pour inoculé le poison comme on administrerai un médicament finalement! Les produits sanguins ça va pas être plud compliqué du coup? Surtout si c'est un newid qui fait des poisons à base de plantes c'est pas plus simple?

Héhéhé chouette comme ça je sais que tu me comprends entre potentiels collègues


Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.
Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 16:40

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 311
Points rps : 288

Arrivée en Arenaria : 15/04/2017
Localisation : Sans doute dans le temple de Naoidhean.
Fonction/métier : Prêtresse du temple de Naoidhean à Ceti.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Pour moi, pour ce qu’il voulait à la base, la perf me semble vraiment pas terrible et bcp plus encombrant. D’autant plus qu’avec la magie ça me semble bcp plus judicieux de changer le sang. Alors que si t’injectes un medoc/poison le rein ca l’eliminer et l’ejecter. Donc moi la transfusion me semble vraiment plus pertinente dans ce cas vu que tu fais un renouvellement des hémoglobines. Après c’est moins avis x)

A détail a prendre en compte aussi, j’viens d’y songer mais la mutation newid créant de nouvelles cellules, elle élimine les anciennes pour en faire des animales, donc sous forme animale il y aura moins de poison au fil des changements de forme.


Cachés dans les profondeurs de l'océan, on entend les murmures de la déesse. Seront-ils assez courageux pour la retrouver ? Qu'importe la noirceur entourant sa cachette ? Trouveront-ils la lumière, même au plus profond de l'obscurité ? — .
croire,
s'étouffer
se relever
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 16:48

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 425
Points rps : 222

Arrivée en Arenaria : 17/07/2017
Localisation : La Taverne et Auberge de la Douce Mort, Quartier Sininen, Ceti
Fonction/métier : Serveur/Tavernier

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: dague à rouelle offerte par ma mère à mes vingt ans, cape noire, gants en cuirs noirs, une aiguille violine d'un certain cactus coincé dans le ruban de mon chapeau haut de forme
COMPÉTENCES:


En gros tu veux lier l'hémoglobine, cette cellule se renouvelle en 90 jours si je ne m'abuse ça voudrait dire que pendant 90 jours, sauf qu'il se change en newid, il a du poisson dans le sang, do coup c'est un peu cheaté alors qu'en perf c'est une molécule libre comme une autre et le foie et les reins vont l'éliminer en quelques heures !

C'est trop intéressant comme conversation xD j'suis a fond alors que je suis dans Oxford!


Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.
Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 17:09

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 311
Points rps : 288

Arrivée en Arenaria : 15/04/2017
Localisation : Sans doute dans le temple de Naoidhean.
Fonction/métier : Prêtresse du temple de Naoidhean à Ceti.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Donc utiliser les facultés de notre corps pour permettre a un personnage d’être crédible c’est tcheaté ? J’peux aussi le rendre non jouable et j’me casse pas les dents à trouver une VRAIE justification.
Finn voulait que ça soit dans la morsure à la base.
Donc sachant qu’une mutation doit être faite ultra régulièrement pour un newid, il ne sera JAMAIS 110 (pour être exacte) jours sans muter. Sachant que dans le cas des newid les renouvellement sont beaucoup plus fréquents, je dirais bien divisé par deux (ils sont plus résistants au froid et aux maladies du fait de la fréquentation continue de divers climats et formes animales). Donc ça fait du 55j, sachant que les newid doivent muter plus d’une fois par mois et qu’ils le font très régulièrement car adorent ça, ça fait qu’en gros il ne gardera le poison en intégralité, sans détruire de moitié son potentiel (et encore, parce que pour moi la mutation est crée par un code génétique programmé in utero et par logique après chaque mutation il perd tout pour tout reconstruire selon le code génétique programmé et dénué de poison donc), ça veut dire que quoi, tous les 5j il perd de moitié son potentiel. Tout en sachant que ça, le « patient » ne le sait pas. Rien n’a été prouvé à ce niveau là ingame pour le moment

Donc l’idée est très compliquée et je n’ai pas créé de possibilités pareilles dans cet univers. Donc je me décarcasse pour trouver une solution difficilement trouvable x)


Cachés dans les profondeurs de l'océan, on entend les murmures de la déesse. Seront-ils assez courageux pour la retrouver ? Qu'importe la noirceur entourant sa cachette ? Trouveront-ils la lumière, même au plus profond de l'obscurité ? — .
croire,
s'étouffer
se relever
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 17:25

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 425
Points rps : 222

Arrivée en Arenaria : 17/07/2017
Localisation : La Taverne et Auberge de la Douce Mort, Quartier Sininen, Ceti
Fonction/métier : Serveur/Tavernier

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: dague à rouelle offerte par ma mère à mes vingt ans, cape noire, gants en cuirs noirs, une aiguille violine d'un certain cactus coincé dans le ruban de mon chapeau haut de forme
COMPÉTENCES:


Ben je trouve que tu t'en tires grave bien pour l'introduire, admin powa ! si tu préfères par le sang j'aime bien en plus ton explication <3. Avec cette logique, s'il veut avoir toujours du poison dans le sang du coup il faut qu'il se transfuse après être redevenu humain à chaque fois?

XD pauvre Finn on a du le perdre dans notre débat ! Enfin c'est cool en tout cas de pouvoir argumenter j'aime bien les trucs scientifiques héhéhé !

Courage pour la fiche!


Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.
Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
Revenir en haut Aller en bas

TU PEUX M'APPELER
Contenu sponsorisé
puisse le pacte te protéger







Revenir en haut Aller en bas
 

Une vie de bohème - Leif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le voyage à Ceti :: derrière la fumée :: le joyau du roi-