Le pyromane à la taverne
EVENTS

- Meurtre au Marché des Cinq Royaumes, ici.

LES POSTES VACANTS

- Noble élémentaire de l'eau ◊ ici.
- Assassine pour le pacte ◊ ici.
- Dresseur de dragons ◊ ici.
- Dealeuse ◊ ici.
- Sor'cière aveugle ◊ ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Sor'cier de la Garde ◊ ici.
- Maître d'armes de la Garde ◊ ici.
- Le gros matou ◊ ici.
- L'apprentie prêtresse ◊ ici.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Arenaria !
Vous voilà désormais dans un univers aux larges possibilités, profitez de la diversité !

Les personnages inventés sont autorisés, n'hésitez pas à lire le guide du débutant, ou à poster dans l'atelier de création !

Partagez | 
 

 Le pyromane à la taverne



que la grandeur des cinq éclaire notre chemin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeu 5 Oct - 23:24

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 344
Points rps : 264

Arrivée en Arenaria : 17/07/2017
Localisation : La Taverne et Auberge de la Douce Mort, Quartier Sininen, Ceti
Fonction/métier : Serveur/Tavernier

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: dague à rouelle offerte par ma mère à mes vingt ans, cape noire, gants en cuirs noirs, une aiguille violine d'un certain cactus coincé dans le ruban de mon chapeau haut de forme
COMPÉTENCES:






Le pyromane à la taverne
J'aime les soirées tranquilles comme celles-ci. Pas trop de clients, juste de quoi me maintenir éveillé, une ambiance détendue, un petit groupe de musique invité par mon père à jouer chez nous ce soir. Je flâne, prends mon temps entre chaque commande et m'accorde même quelques instants à me perdre à écouter la musique entraînante. C'est lors de ce genre d'occasion que je me dis que je devrais investir plus de mon temps libre pour découvrir la musique, seul problème, les concerts ont tendance à être des endroits bondés d'humains, les rares fois où j'en profite sont donc lors de mes sorties mondaines. Au moins, à la taverne, je peux en profiter en restant dans un milieu familier.

Je prépare mes cocktails pour une commande. Arf; il me manque un ingrédient. J'abandonne momentanément ma préparation pour aller chercher à la réserve de quoi me renflouer. J'en profite pour saisir deux trois autres épices et colorants qui commencent à manquer. La porte de la taverne s'ouvre à nouveau, mon ouïe ne rate jamais ce bruit, il m'est si familier. Je retourne dans la salle principale à ce moment-là.

A peine passe-t-il la porte que je l'apostrophe. Un peu brutalement, je lui saisis le bras, après avoir posé sur la table la plus proche les colorants et autres qui m'encombraient, et l'attire dans un coin sombre. Ma main me brûle, je lâche ma prise. Des flammes illuminent jusque son regard. Ce n'est ni le lieu ni le moment pour un combat.

"Abruti, je ne te veux pas de mal, mais qu'est-ce que tu fout là ! Comment m'as-tu retrouvé ?"

Je n'imagine pas une seule seconde qu'il puisse être là par le plus grand des hasards. Le voilà en position de force, il sait où je vis.

Malheureusement, ma mère remarque mon absence et me retrouve alors que nous parlions. J'ai peut-être un peu haussé le ton sans m'en rendre compte. Sa voix me fait sursauter, je me tourne vers elle.

"Besoin d'aide ?"

Je sens dans son ton qu'elle me suspecte de m'emporter envers un client. Je lui lance un regard qui veut dire clairement "cela ne te concerne pas!".

"Non rien, je prends juste sa commande…"

Je peux gagner haut la main la médaille du plus mauvais mensonge. Après un regard suspicieux, elle finit par s'éloigner.  

Je soupire.  Je désigne une table pour inviter Wei à s'asseoir.

"Qu'est-ce que je t'amène à boire ? Du saké ?"

Il n'a pas l'air de comprendre ma question, forcément, il n'a sans doute pas capté ce que je fous ici moi non plus compte tenu que je me suis directement jeté sur lui pour le harceler de questions.

"Ben oui je suis serveur, il faut bien vivre."

Je lève les yeux au ciel, c'est presque rabaissant comme couverture maintenant que j'y pense. Il hésite et finit par se poser sur la chaise que je lui propose. Bon au moins, il n'a pas l'air d'avoir envie de mettre le feu à la taverne.

Je me dirige vers le bar, prends un verre. Je le lâche immédiatement surpris par la douleur. Je regarde le creux de ma main couvert de cloques. L'enfoiré, il ne m'a pas raté avec ses flammes. Heureusement, c'est la main droite. Mon Libérateur, étonné de m'entendre brisé un verre, arrive à mon niveau. Je lui explique succinctement que j'ai besoin de travailler et que je dois le lâcher en tant que serveur pour ce soir. Je finis tant bien que mal par réussir à le servir et lui amène sa boisson ainsi qu'une bouteille de saké et un verre pour moi, le tout en équilibre sur un plateau que je tiens de la main gauche. Je pose le tout sur la table.

J'attire à moi une chaise de la table de derrière et m'assieds en face de lui. Je me sers et bois cul sec mon verre.

@Wei Arnbjörn


- il fut décidé que la paix l'emporterait -


Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.
Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Oct - 19:15

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 80
Points rps : 117

Arrivée en Arenaria : 02/08/2017
Localisation : Probablement derrière toi
Fonction/métier : Officiellement, aucun. Officieusement, tueur.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


-
     Parfois, son tempérament aussi explosif qu'un baril de poudre enflammé le perdra. Wei venait de s'échapper de justesse de la rouste d'un colosse. À la base, il se baladait dans les beaux quartiers pour se changer les idées entre deux prises de tête dans les bas-fonds pour savoir qui régnera sur un pâté d'immeubles en perdition ou une usine désaffectée. Mais une bousculade involontaire l'avait une nouvelle fois sorti de ses gonds. Si la rencontre fortuite avec Danak lui avait laissé un adversaire de force équivalente, le géant de pas loin de deux mètres de haut et sans doute autant de large était peut-être un peu trop de haut niveau pour lui. Sa magie n'ayant eu aucun effet sur un membre de cette race détestée et la Garde appelée, il avait préféré prendre la poudre d'escampette. Le brun fila se planquer quelque part, dans un endroit où quelqu'un qui maîtrisât l'élément feu n'irait jamais en temps normal. Et quoi de mieux que le quartier des Seselis pour cela ? Les ruelles assez calmes lui permettraient de ne pas attirer l'attention. Il fallait dire que son style ne collait pas beaucoup avec les habitudes des sirènes. Tant qu'il n'aura pas l'intuition que les bas-fonds ne seront pas safe pour un type comme lui, il resterait dans les parages.

     Du bruit attira son attention. L'odeur dispersée dans l'air alluma son appétit. Le pyromane laissa son ouïe le guider jusqu'à ce qui ressemblait être une auberge. Il s'arrêta devant, les mains dans les poches de son nouveau blouson fétiche. Il leva ses iris sur le nom du bâtiment. « La Douce Mort ». Hm. Il haussa les épaules et franchit la porte d'un pas assuré. À peine entra-t-il dans ce lieu inconnu qu'une main l'agrippa pour le tirer plus loin. Simple réflexe de défense, son bras chauffa assez pour qu'il le lâche. En tournant son regard de braise sur celui qui venait de l’alpaguer, le sor'cier remarqua que c'était le Wyyn. Ses yeux cernés par la fatigue laissèrent transparaître une seconde de doute, avant de reprendre leur braise habituelle.

« Woh woh woh, tu te calmes. C'est le hasard. » siffla-t-il.

     Et le pire, c'était qu'il ne mentait pas. En errant dans les rues, il avait vu de la lumière dans cette taverne et y était entré, sans douter le moins du monde que Danak s'y trouvait aussi. Une Dryas regarda dans leur direction. Le ton qui était monté d'un cran entre eux avait dû l'attirer. Apparemment ils se connaissaient. Ça l'étonnait que deux races qui se haïssaient mutuellement puissent discuter de manière si posée. Elle s'éloigna sans demander son reste après le mensonge du plus âgé qui faillit lui arracher un sourire en coin, les laissant entre eux. L'élémentaire le regarda d'un air interrogateur. Sa réponse sur son métier lui fit hausser les sourcils. Il comprenait maintenant mieux pourquoi il avait posé un plateau avant de lui agripper le bras. Il s'assit, pour ne pas dire s'avachit sur la première chaise venue de la table désignée et posa son coude sur le dossier.

« Bah un saké, alors. »

     Puisqu'il était là, autant prendre quelque chose pour se désaltérer. Au moins le serveur avait une couverture. Lui n'avait pas de vrai métier et son caractère d'ours ne l'aidait pas à trouver un boulot. Alors que le Wyyn se retira pour aller préparer sa commande, le junkie releva la tête sur les murs de l'auberge. Belle gueule, et bien mieux entretenue que la chose sans nom du quartier Tywyll. Il entendit un verre se briser dans le brouhaha de fond. Quel maladroit. Ou peut-être la température dégagée par son avant-bras avait été trop chaude pour sa paume. La deuxième solution lui semblait la plus probable. Danak revint quelques minutes plus tard, un plateau dans la main gauche. Wei le remercia vaguement et récupéra le verre, qu'il but d'une traite. Il laissa son blouson sur la chaise, sortit son paquet de cigarettes au passage.

« On peut fumer, ici ? » demanda-t-il la clope au bout des lèvres, la main prête à faire office de briquet.

     D'habitude il ne demandait pas. Lorsqu'il sortait dans des bars, il ne prenait pas la peine de se renseigner. Cependant, aujourd'hui, le tueur avait envie d'être sympa. Enfin, « sympa »... à sa manière. Il tâta la bourse attachée à sa ceinture, s'assurant d'avoir de quoi régler la note.

Codage par Libella sur Graphiorum


You're gonna have a bad time, Invité.


You gave me advice,
I chose genocide,
but i know to make it right.
Revenir en haut Aller en bas
Hier à 0:31

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 344
Points rps : 264

Arrivée en Arenaria : 17/07/2017
Localisation : La Taverne et Auberge de la Douce Mort, Quartier Sininen, Ceti
Fonction/métier : Serveur/Tavernier

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: dague à rouelle offerte par ma mère à mes vingt ans, cape noire, gants en cuirs noirs, une aiguille violine d'un certain cactus coincé dans le ruban de mon chapeau haut de forme
COMPÉTENCES:







Je hausse les sourcils surpris par son élan de politesse. Je ne vais pas lui refuser son petit plaisir, il n'a jamais été question d'empêcher les gens de fumer dans les lieux publics que je sache. Il faut bien admettre que je ne m'attendais pas à ce qu'il fasse preuve d'une telle sympathie surtout après l'avoir accosté si sauvagement. Son cas n'est peut-être pas désespéré.

"Ouais, fume. Tant que t'es pas dans ma piaule, j'm'en fiche."

Je me ressers fissa et bois de même. Il ne faut pas me prier. J'avoue être un peu tendu par la situation et l'alcool me détend. Si lui trouve sa salvation dans les cigarettes, personnellement, je préfère la douce sensation d'un bon alcool. J'ironise.

"Il est bien fait le hasard quand même."

Je ris jaune, cette remarque est plus pour moi que pour lui, mais quand même, c'est vraiment un concours de circonstances bien ironique qui nous tombe sur le coin du nez. Je me trouve dans une position inconfortable. Lui sait où je travaille alors que j'ignore tout de mon interlocuteur. Pas le choix. Il me faudra le filer depuis les toits après qu'il ait quitté les lieux. Je dois bien me renseigner sur lui en retour pour assurer mes arrières. Mon regard se pose sur ma main abîmée. J'espère qu'il n'est pas trop rapide sinon je vais douiller avec cette blessure à vive. Résolu et satisfait par cette solution, je finis par légèrement me détendre. Il n'y a plus qu'à lui suggérer gentiment de ne pas faire état de ses récentes observations en ces lieux. Il inhale les vapeurs toxiques, je me laisse captiver par les volutes de fumée qui se dessinent dans la pénombre où nous nous sommes installés.

"C'est juste que…"

Bon cela va être compliqué à formuler sans paraître suspicieux, mais il n'y a pas mille façons de poser le sujet à plat. Je caresse les fines cicatrices qui me barrent les lèvres alors que je réfléchis à la formulation la moins équivoque. La situation est extraordinaire, jamais je ne me serais imaginé dans un tel cas.

"… Je ne veux pas que mes Libérateurs aient vent de ce dont tu as été le témoin, même personne simplement. T'es pas bête, tu t'en doutes que ce n'est pas quelque chose dont tu aurais dû être le témoin."

Je lui adresse un sourire un peu crispé. J'avoue assez ouvertement ma position de faiblesse et puis quoi ? Je compte sur sa gentillesse naturelle et son côté bisounours pour ne pas me mettre dans une conjoncture plus incommodante ? Le jeune Feugh a déjà bien su me montrer que la diplomatie n'était pas son fort et que faire dans la dentelle non plus ne fait pas partie de ses habitudes. Je ne peux pas démentir que moi-même me suis montré parfaitement rustre lors de notre première rencontre. Il est vrai qu'en matière de bonne pratique, on colle rarement son poing au travers du visage de quelqu'un pour le saluer. Mis à part cela, notre épisode après les bains m'a aussi forcé à dévoiler quelques autres de mes compétences que, normalement, je me garde encore plus de dévoiler. Je braque mon regard sur lui attendant sa réponse. De cela j'aviserai de la conduite à tenir.


- il fut décidé que la paix l'emporterait -


Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.
Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
Revenir en haut Aller en bas

TU PEUX M'APPELER
Contenu sponsorisé
puisse le pacte te protéger







Revenir en haut Aller en bas
 

Le pyromane à la taverne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réunion pour 2011. XI ème centenaire.
» [Les ports militaires de métropole] Port de Brest
» [ARCHIVÉ] DIÈGO SUAREZ - TOME 004
» [VX][Thème Taverne] Tilesets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ceti :: Quartier Sininen :: La Douce Mort-