◊ Le système politique
EVENTS

- Meurtre au Marché des Cinq Royaumes, ici.

LES POSTES VACANTS

- Noble élémentaire de l'eau ◊ ici.
- Assassine pour le pacte ◊ ici.
- Dresseur de dragons ◊ ici.
- Dealeuse ◊ ici.
- Sor'cière aveugle ◊ ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Sor'cier de la Garde ◊ ici.
- Maître d'armes de la Garde ◊ ici.
- Le gros matou ◊ ici.
- L'apprentie prêtresse ◊ ici.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Arenaria !
Vous voilà désormais dans un univers aux larges possibilités, profitez de la diversité !

Les personnages inventés sont autorisés, n'hésitez pas à lire le guide du débutant, ou à poster dans l'atelier de création !

Partagez | 
 

 ◊ Le système politique



que la grandeur des cinq éclaire notre chemin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ven 28 Oct - 9:54

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 163
Points rps : 264

Arrivée en Arenaria : 19/08/2015
Localisation : Quelque part en Arenaria
Fonction/métier : Je dirige le monde



Le système politique
Qui dirige
Avant de ne former qu’un continent, Allyria et Bàniom étaient deux entités distinctes et séparées, qui se faisaient la guerre. À l’époque, les deux entités étaient gouvernées d’une main de fer par deux monarchies bien distinctes.
Avec le temps, les deux continents n’ont formé qu’un et les deux peuples, l’un magique et l’autre non magique, se sont unis.

Aujourd’hui, le royaume d’Arenaria est divisé en cinq, avec au centre la Capitale, Ceti. Ceti est régie par le Conseil des Cinq. Il est composé de cinq grand sages, tous venant d’un royaume d’Arenaria. On y retrouve donc un(e) wyyn, un dryd (plus rarement une dryas), un(e) seseli, un(e) feugh et un(e) newid. Pour accéder à ce poste, il faut être désigné par le peuple entier, qui décidera si oui, ou non, vous êtes capables de représenter le royaume face aux autres et de vous battre pour ses valeurs. Rejoindre le Pacte signifie renoncer à tous ses titres, à tous ses rôles (une sor’cière perdra ses pouvoirs par exemple) et n’être plus qu’une figure d’autorité, qui prendra les décisions pour le bien de la majorité.
Beaucoup s’accorderont à dire que la monarchie a disparue d’Arenaria, mais il n’en est en réalité rien. À Ceti, ce n’est certes pas une personne qui dirige toute la ville, mais cinq qui ne transmettront pas le pouvoir à leurs descendants. Ce sont seulement ces Cinq personnes qui décident des lois, qui les mettent en application, qui mandatent des nobles ou des moins nobles pour propager les rumeurs, qui ordonnent à la Garde de Ceti de protéger la ville ou d’entrer en guerre, etc. On a beau dire, il ne s’agit que d’un même noyau qui dirige la ville. Évidemment, ce noyau vient régulièrement à être changé. En l’absence de faute qui pousse au bannissement du sage du conseil, tous les dix ans, un nouveau conseil est choisi. Chaque membre sera remplacé par un nouveau membre du royaume d’origine, même dans le cas où le membre devant être remplacé est très compétent. Cela peut paraître étrange, mais ainsi le Pacte semble se renouveler et si, par hasard, le Conseil précédent n’était pas approuvé par le peuple, c’est un nouveau qui prend la relève. En vérité c’est bien plus compliqué. Chaque poste est régi par des obligations seulement connues par les Cinq, sagement consignées dans un livre dont ils sont les seuls à avoir l’accès.
Chaque Conseil rédige également des notes à l’attention du suivant, sur les lois qui ont été prises, les décisions qui ont été faites, sur ce qu’il reste à faire et sur les projets qu’ils avaient. D’une certaine façon, ils se passent toutes les informations nécessaires à la bonne gestion de la ville. Sauf que voilà, il y a une transmission groupée, commune, via le Livre des Cinq, conservé dans leur Demeure. Tout comme il y a une transmission personnelle, de conseiller à conseiller. Les Sages, même s’ils sont dénués de leurs pouvoirs, restent des hommes et des femmes, avec un égo et une ambition parfois démesurés. Il n’est donc pas rare que les différents représentants se tirent dans les pattes, dans le but d’assouvir leurs objectifs personnels. Il n’est pas rare non plus que certaines lois entrent en conflit avec les buts personnels des royaumes et qu’il y ait une action faite vis-à-vis de celles-ci.
Ainsi, loin des yeux inquisiteurs du peuple, le Conseil des Cinq est depuis longtemps gangrené par l’ambition de certains membres, qui a poussé – pour la première fois depuis la création du pacte – à l’assassinat d’un des Cinq. Évidemment, tous se taisent et personne ne laisse les rumeurs courir à ce sujet, mais la Rose est présente et compte bien rétablir la vérité. Le pouvoir qui était, à la base, mis en place pour son objectivité, son impartialité et son respect des différentes cultures vivants à Ceti, est mis à mal à cause de l’ambition de certains. Il serait peut-être temps d’agir en conséquence.

NB : tous les membres du Conseil sont sur un pied d’égalité. À noter que le Conseil n’a autorité que sur Ceti, en dehors de la ville, chaque royaume a ses propres lois. Évidemment, le Pacte agit également à la frontière de chaque territoire, pour éviter les conflits, mais si la paix règne désormais en Arenaria, c’est simplement parce que Ceti possède une ressource de chaque royaume et que la reprendre serait déclarer la guerre. Chose, qu’ils ne peuvent se permettre.

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
 

◊ Le système politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Système politique Suisse
» Le Politique selon Platon
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman
» [Politique] Géorgie - Russie - Osséties - Abkhazie- Kosovo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aux frontières des royaumes :: légendes oubliées :: arenaria-