◊ La ville de Ceti
EVENTS

- Meurtre au Marché des Cinq Royaumes, ici.

LES POSTES VACANTS

- Noble élémentaire de l'eau ◊ ici.
- Assassine pour le pacte ◊ ici.
- Dresseur de dragons ◊ ici.
- Dealeuse ◊ ici.
- Sor'cière aveugle ◊ ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Sor'cier de la Garde ◊ ici.
- Maître d'armes de la Garde ◊ ici.
- Le gros matou ◊ ici.
- L'apprentie prêtresse ◊ ici.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Arenaria !
Vous voilà désormais dans un univers aux larges possibilités, profitez de la diversité !

Les personnages inventés sont autorisés, n'hésitez pas à lire le guide du débutant, ou à poster dans l'atelier de création !

Partagez | 
 

 ◊ La ville de Ceti



que la grandeur des cinq éclaire notre chemin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sam 5 Nov - 17:36

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 163
Points rps : 264

Arrivée en Arenaria : 19/08/2015
Localisation : Quelque part en Arenaria
Fonction/métier : Je dirige le monde





Géorgraphie
Ceti
Ceti se situe au croisement de tous les royaumes, au centre même d’Arenaria. Elle est la ville où tous se retrouvent, où tous peuvent vivre ensemble. Elle n’appartient à aucun royaume, tout en appartenant à tous. Il faut savoir que de tous les royaumes, on peut aller directement à la Capitale, sans aucun souci.
La ville est découpée en cinq grands quartiers, avec au centre le cœur névralgique de la ville. La ville est d’ailleurs découpée en une grande forme d’étoile, avec à ses cinq pics des tours de garde, pointant si haut qu’elles peuvent voir Corvi.


faune et flore
Ceti
Ceti est une ville construite en étoile. La place centrale, est gouvernée par un immense arbre, dont les branches les plus hautes atteindraient même le quartier des dryas (le quartier Valkoi). Cet arbre, aux feuilles blanches et roses en début d’année et aux fleurs bleus/violettes en fin d’année (il n'existe que deux grandes saisons à Ceti), a été planté le jour de la création de la ville et ne cesse de grandir depuis. Il est le signe de la longévité du Pacte, ses racines sont les ancrages de ce dernier dans cette Terre et les branches, multiples, aux fleurs et feuilles disparates, aux couleurs changeantes, sont le reflet de la diversité de la Capitale. C’est un arbre gigantesque, il faudrait presque cent personnes, de corpulence moyenne, pour en faire le tour. On vient accrocher des vœux aux branches, on vient s’y recueillir, s’asseoir à son ombre ou grimper dans ses branches. C’est un arbre robuste, qui abrite les oiseaux de toute la ville et parfois même certains rongeurs.

La ville est riche et fleurie, des arbres, des parcs, des fleurs aux maisons, tout est fait pour qu’on s’y sente à l’aise, jusqu’à l’importation des faunes et des flores de chaque royaume dans chaque quartier. Il n’est donc pas rare de croiser de tout, comme parfois n’importe quoi. Les ours côtoient les loups, les tigres, les chats et les chiens sans soucis, comme les pégases et les licornes, les smilodons et les cleites, comme l’on retrouve des bassins remplis de poissons en tout genre, où l’on croise même des sligeans. Ceti n’a pas de faune et de flore propre à elle, si ce n’est celle qui est créée par la diversité et la multi-culturalité de la ville.

La faune et la flore se tolèrent grâce à la technomagie : sorts et sortilèges permettent de garder les instincts animaliers sous laisse, incapables alors de s’en prendre à une race qu’ils tueraient sans scrupules et la technologie leur permet de s’alimenter sans tuer le voisin, de régénérer les plantes et de les faire grandir sans s’épuiser. La technomagie est également la source d’une alimentation diverse et variée, permettant à toute la faune de se nourrir sans s’en prendre aux voisins.
Il faut savoir que tous les animaux sont libres et ne sont pas enfermés dans des cages. Les animaux de compagnie existent – bien que les newid soient totalement contre, et la maltraitance animale et végétale est un crime puni en Ceti.

Ceti est vive, bariolée, coloriée et presque toutes les espèces se côtoient dans la ville. En marchant dans Ceti vous croiserez autant des pégases, des licornes, des dragons, des chats, des pigeons, des ours, des newid sous forme animale, des wyyn, des feugh, des dryas autant à pied que dans les airs. Bref vous y croiserez une diversité sans scrupule.

Concernant la faune, chaque quartier possède un microclimat dans une bulle de verre (ou assimilée à une bulle de verre), rappelant le royaume d’origine. Ainsi, on retrouve des montagnes dans le quartier feugh, des plaines violettes dans celui des wyyn, des forêts tumultueuses dans le quartier des newid, comme un quartier dans les airs pour les dryas, ou encore un quartier immergé pour les seseli.
Seul le centre de la ville possède une absence de faune et de flore particulière. Le centre de la ville, quant à lui, présente un parc neutre, avec une faune diverse et variée, bariolée de couleurs.


style architectural
Ceti
Chaque quartier possède des caractéristiques propres à son royaume, tout en y mêlant des bâtiments neutres de la ville de Ceti, pour rappeler qu’ils sont au sein de la capitale, et non pas dans leur royaume. De ce fait, la tolérance est ainsi de mise, acceptée et pratiquée par tous (au moins aux premiers abords).
Ainsi, le quartier feugh comporte l’architecture (en partie) d’Eridani, avec des maisonnées en roche pure, brute, d’un métal sombre et terne, aux toits généralement plats et aux pièces très larges pour accueillir les dragons.
Le quartier des newid, à l’image d’Arietis, présente des maisonnées en bois, qu’elles soient accolées à des arbres, dans des arbres, parfois sous terre (certaines fois faites selon la forme animale du newid).
Dans le quartier des dryas, on retrouve l’architecture si chic de Corvi, les courbes, les arabesques, les bâtiments laissant traverser la lumière (les rendant brillant comme des diamants – bien que ce fut atténué magiquement pour le bien être visuel -, avec des dorures, des vitraux, des boiseries argentés.
Chez les wyyn, les demeures sont toujours aussi violettes, grandes, faites de beaux volumes, comme en Cephei. Elles présentent également de très grands vitraux et des détails les rendant raffinés (aux yeux des wyyn). Du fait de l’inhabitude de ce peuple à fermer sa porte à clé, toutes les demeures purement wyyn (abritant entièrement des familles wyyn) ont été enchantées pour ne pas se fermer, mais ne laisser pour autant entrer qu’un wyyn. Si vous n’êtes pas wyyn, une sorte de barrière invisible vous empêchera d’y entrer.
Concernant le quartier des seseli, tout comme en Octantis, on trouvera des petits lacs, des petites rivières (se jetant toutes dans la bulle) et où on retrouve des maisons immergées (parfois totalement, comme à moitié) et des maisons flottantes.
Dans tous les quartiers, on retrouve des maisons classiques, banales, soit dans un style steampunk, soit dans un style médiéval, soit propre à la renaissance, tout dépendant du bâtisseur.
Le centre de la ville est également composé d’un mélange de bâtiments, médiéval, steampunk, renaissance, etc. Mais il ne comporte aucune maison typique des royaumes. On y retrouve également toutes les académies, la bibliothèque, le palais des Cinq, les grandes instances et quelques établissements bien connus.
À noter que vous pouvez vivre dans chaque quartier, indépendamment de vos origines.

La ville, grandiose, est entachée par la présence de bas-fonds, de bas-quartiers, où se loge la population plus pauvre, bien que cette dernière ne se cantonne pas seulement à ces quartiers. Perchée parfois sur les toits, cachée dans des bâtiments luxueux, la pauvreté présente plusieurs visages, pas toujours si déplaisants. Les bas-fonds, se sont élaborés en dehors des quartiers populaires. Reculés au fond de la ville, ils entourent chaque quartier, disparaissant à mesure qu'on entre dans la ville, qu'on se dirige vers le centre de celle-ci. Ces dans ces quartiers que vous retrouverez des caractéristiques propres à l'ère industrielle, où la mécanique et les engrenages ont pris le pas sur l'esthétique. Plus sombre, plus glauques, plus mystérieux, ils sont une autre parcelle de vie, un autre visage de la Capitale.


religion
Ceti
Il n’existe aucune religion dominante en Ceti, chacun est libre de croire en ce qu’il veut et d’afficher, ou non, sa croyance, tant qu’il n’en fait pas la propagande. Le respect est de mise : certains croient, d’autres non, vous n’avez pas à forcer les autres à entendre, ou à apprécier ce en quoi vous croyez. Si vous voulez en parler libre à vous, mais toute publicité, tout marchandage, toute vente d’informations ou d’objets pour obtenir la conversion d’une personne ou son accord à se convertir, sont formellement interdits.
On notera que tous les lieux de cultes se trouvent dans les quartiers concernés. En effet, les feugh ne pourront prier Tad qu’au sein de leur quartier, comme les dryas ne pourront vénère Màthair qu’au sein du leur. Les lieux de culte n’appartiennent pas à la diversité mais à chaque peuple, de ce fait ils n’ont pas été mis au sein du centre de la ville.
Il n’y a donc pas non plus de fêtes rituelles, il n’y a aucun édifice qui sonne, aucun défilé dans les rues (du moins pas dans le centre de la ville), par respect pour les personnes ne partageant pas les mêmes croyances.

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Nov - 17:36

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 163
Points rps : 264

Arrivée en Arenaria : 19/08/2015
Localisation : Quelque part en Arenaria
Fonction/métier : Je dirige le monde





natalité et mortalité
Ceti
Créée depuis de nombreuses générations, Ceti a vu les races de tous les royaumes s'installer dans ses quartiers. Elle a connu la famine, la peur, la découverte, l'élaboration d'une culture propre à aucun royaume et avec, la naissance d'enfants, mais aussi la mort de certains individus. Chaque quartier possède un temple, propre à la culture du royaume, permettant aux traditionalistes de mettre au monde leurs enfants comme dans leur royaume d'origine.
A l'inverse, dans le centre névralgique de la ville, il existe le Centre Aderyn, qui permet aux mères d'accoucher sans se préoccuper d'éventuelles traditions, permettant également aux mères lambdas d'y avoir leurs enfants. C'est également dans ce centre qu'il sera possible d'avorter, d'abandonner l'enfant ou de placer un enfant à l'Orphelinat.
Concernant les décès, chaque temple également possède son service mortuaire, élaboré selon les traditions du royaume, adaptée à la vie dans une ville multiculturelle, permettant aux citadins de choisir comment mourir. Pour ceux qui se sont séparés de leur culture, ou pour les lambdas, il existe la Maison Eryr qui accueillera les dépouilles des défunts et permettra à la famille d'avoir un service mortuaire, une cérémonie, un enterrement ou une crémation pour leurs proches.


système politique
Ceti
Comme pour tout le monde d’Arenaria, Ceti est dirigé par le pacte des Cinq et par son conseil. Ainsi, au centre de la ville, on retrouvera le palais des Cinq avec leurs logements, leur salle de doléances, leur amphithéâtre pour déclarer des lois, etc. Ce sont eux qui gèrent directement la politique de la ville, il n’y a pas de ministre, pas de bras droits, les Cinq sont les dirigeants de Ceti (et d’Arenaria dans sa globalité). Ils communiquent avec le peuple par des chargés de communication, par des messagers. Ensuite, vient la Garde de Ceti, bras armé des Cinq, qui est là pour faire régner l’ordre, appliquer les lois, protéger les plus faibles, mais aussi secourir les personnes en danger, malades ou dans le besoin. La garde de Ceti comporte également des docteurs, des sor'ciers, des scientifiques et fait partie directement du système politique de la ville (bien que la Garde n’ait en réalité, aucun pouvoir politique).


crimes et sanctions
Ceti
Les crimes et les sanctions sont mises en place par les lois des Cinq et appliquées dans la vie quotidienne par la Garde de Ceti. Toute infraction sera sanctionnée par cette dernière, qui aura l’autorisation – selon le crime réalisé – de donner une simple amende, de procéder à une arrestation, un emprisonnement voire à une peine de mort (avec ou pas un procès au préalable).
Concernant les procès, ils sont publics et n’importe qui peut y assister. Les votes sont à 50/50, 50% du jugement est réalisé par les Cinq, 50% est réalisé par les votes à main levée de l’assemblée. Ainsi, toute la capitale participe directement à la sanction. Cela met parfois quelques heures (jours et très rarement plus) pour avoir une décision, mais elle est estimée plus juste de la sorte. C’est le même principe pour voter une loi, décider d’une représentation, etc. Toutes les audiences (sauf celles exceptionnelles) sont publiques.

Les actes criminels sont les mêmes que dans notre société réelle, la maltraitance animale pouvant être passible d'une peine de mort du fait de la présence de newid parfois sous forme animale (l'incapacité à discerner les deux formes a poussé à cette sanction).


mode et cosmétiques
Ceti
Ceti est un meltingpot de cultures, de mœurs et de traditions. Ainsi, il n’est pas surprenant que la mode et les cosmétiques le soient également. Concernant les tissus, vous retrouverez autant de la soie, du coton, des robes, des pantalons (mais pas en jean), des capes, des tuniques, des chemises, des t-shirt (faut bien qu’on trouve des avatars), des parures de bijoux, des peintures sur le visage, le corps, des costumes traditionnels, des simples pagnes, etc. Vous retrouverez – littéralement, de tout et parfois n’importe quoi. Évidemment, les peaux d’animaux sont également utilisées, mais certains peuples refusent de les porter (comme les newid).
Vous retrouverez également des tenues médiévales, steampunk, de la renaissance, ou plus classique. Concernant vos avatars, si jamais vous ne trouverez pas dans ces registres, vous pouvez prendre des choses classiques, basiques, mais évitez les anachronismes (appareils photos, portables, ordinateurs, tapis rouge, etc).

Concernant les cosmétiques, le maquillage est plus ou moins utilisé selon les cultures. Les feugh, appréciant le travail manuel, n’utilisent généralement pas de maquillage ou de vernis. Les seseli préfèrent les cosmétiques résistants à l’eau. Les wyyn avaient tendance à utiliser des couleurs allant du foncé au noir (ce qu’ils font encore pour certains). Les dryas apprécient le fast, le luxe, le bariolé, ce qui se remarque. Et les newid s’en moquent (parfois un peu trop).
Au sein de la capitale, on retrouve des pigments pour créer son propre makeup, mais il se vend également déjà préparé (par contre tout est dans des packaging type steampunk). On retrouve les fards à paupières, les fards à joues, le rouge à lèvres, le fond de teint, la poudre, mais les pinceaux sont moins divers et variés, généralement on en utilise pas (ou un pour tout). Le maquillage résistant à l’eau existe, plus cher car enchanté par des élémentaires de l’eau, mais il permet aux seseli de le porter en toute circonstance, comme à toute personne souhaitant se baigner. Les dryas ont d’ailleurs enchanté le leur pour qu’il résiste aux changements de température selon l’altitude.
Concernant le vernis à ongles, il n’existe pas tel qu’on le connaît. Il existe, est distribué dans les marchés, dans des petites boules de verre, dans lesquelles on trempe le doigt. Ces petites boules ont été enchantées pour qu’au contact du doigt, le liquide se solidifie sur l’ongle (il ne reconnaît que l’ongle d’ailleurs). On notera que ce liquide bouge dans le récipient, comme s’il était animé de sa propre vie.

Au niveau des chaussures, on retrouve les talons, les bottes, les chaussures fermées, les chaussures de villes, mais pas de baskets. On a également des tenues plus d’équitation, mais utilisées au quotidien. Vous pouvez retrouver des tenues très aventurières, comme des tenues plus clinquantes comme les côtes de mailles, les casques, les lances, ou à l’inverse de légères robes patineuses (mais designées différemment). On retrouvera également beaucoup l’utilisation des engrenages, des ronds, du style plus industriel.

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
 

◊ La ville de Ceti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Portail officiel de la ville du Havre - Demande d'actes
» Ville de Rouen
» Poussette Campagne ET Ville
» Fête du Cidre - Pissy-Pôville (76).
» L'Hôtel de Beauvoir, second Hôtel de Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aux frontières des royaumes :: légendes oubliées :: arenaria :: ceti-