Steam and Gears for Hope
EVENTS

- Meurtre au Marché des Cinq Royaumes, ici.

LES POSTES VACANTS

- Noble élémentaire de l'eau ◊ ici.
- Assassine pour le pacte ◊ ici.
- Dresseur de dragons ◊ ici.
- Dealeuse ◊ ici.
- Sor'cière aveugle ◊ ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Sor'cier de la Garde ◊ ici.
- Maître d'armes de la Garde ◊ ici.
- Le gros matou ◊ ici.
- L'apprentie prêtresse ◊ ici.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue en Arenaria !
Vous voilà désormais dans un univers aux larges possibilités, profitez de la diversité !

Les personnages inventés sont autorisés, n'hésitez pas à lire le guide du débutant, ou à poster dans l'atelier de création !

Partagez | 
 

 Steam and Gears for Hope



que la grandeur des cinq éclaire notre chemin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lun 7 Nov - 17:10

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 427
Points rps : 288

Arrivée en Arenaria : 06/11/2016
Localisation : Dans les cendres de son atelier
Fonction/métier : Inventeur fou, et bibliothécaire car il faut bien manger

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:




Steam and Gears for Hope
Il n’y a qu’un pas entre le génie et la folie

NOM&PRÉNOM ◊ Archibald Wyngarth ÂGE ET DATE DE NAISSANCE ◊ 29 ans - 23 juin CARACTÈRE ◊ Peu de monde apprécie Archibald, ou plus précisément a la patience de le supporter. Pour cause,  notre Dryd est depuis son accident plutôt amer, armée d’une légère paranoïa envers tout ce qui touche ses ailes et la Poussière, et obsédé par l’idée de construire une machine qui pourra enfin remplacer son aile manquante. Étant reconnu plutôt intelligent, ingénieux et débrouillard, il a tendance à penser qu’il fait mieux que tout le monde et que personne ne peut lui donner d’ordre. Oui, monsieur est parfois susceptible. Il est aussi soupe-au-lait que râleur, aussi enthousiaste envers ses inventions qu’il l’est peu envers ses détracteurs, qui ne comprennent pas son acharnement malgré ses échecs très nombreux et les trois explosions mensuelles de son atelier. On le taxe souvent de doux dingue et d’excentrique, à tort car il est sûrement encore pire que cela. Pourtant, il cache un côté assez fleur bleue et rêveur et une grande dévotion à ceux qu’il aime même s’il ne le montre pas toujours.  ROYAUME DE NAISSANCE ◊ Corvi RACE ◊ Dryd RACE ACTIVÉE/DÉSACTIVÉE ◊  Race activée RACE DES PARENTS ◊ Dyas tous les deux, sa mère vit encore à Mywar MAGIE/AFFINITÉ/DON ◊ Affinité avec l’air. Il possède assez de magie pour faire flotter des objets peu encombrants ou créer des mini-bourrasques. SITUATION FAMILIALE ◊ Il possède cinq demi-frères, et trois beaux-pères qui ne purent donner une fille à la magnifique Dryas qu’est sa mère. Son propre père est décédé. SITUATION FINANCIÈRE pas très riche, la plupart de son argent sert à financer ses prototypes d’inventions farfelues et à réparer son atelier. MÉTIER/FONCTION ◊ Inventeur auto-proclamé, il bricole des objets avec ce qu’il trouve par simple curiosité. Il répare aussi des trucs quand on lui demande, mais il travaille principalement à la bibliothèque de Ceti en tant que boulot alimentaire. Même s'il a fait d'excellentes études d'ingénieur, ce métier ne l'a finalement pas attiré.STATUT CIVIL ◊ Dryd cherche Dryas à marier, pas gêné pour partager avec d’autres maris. GUILDE ◊ aucune POSITION SOCIALE ◊ Simple habitant peu aimé par ses voisins qui aimerait pouvoir dormir sans entendre des explosions en plein milieu de la nuit STATUT ◊ Aucun AUTRE PETIT MOT ◊ J’attendais tellement l’ouverture de ce forum avec impatience que j’en oublie mes vannes pourries



DRYD

pour en savoir plus
dis-nous tout

◊ Blond aux yeux bleus, grand, élancé et l’aile blanche, sa silouhette est plutôt commune chez les Dryd. Il n’est pas plus agile que la plupart de ses compatriotes, ni plus fort, juste peut-être un peu plus intelligent et ingénieux. Pour le reste, il est dans la moyenne de sa race, ni plus ni moins, si on omet son handicap.  Suite à un accident qui coûta la vie de son père, Archibald perdit son aile gauche, et depuis  il possède à la place un moignon que tout le monde semble regarder avec pitié. En même temps, on se doute qu’il est dur pour un Dryd de devoir renoncer au vol. Depuis, il garde une certaine amertume et une personnalité obsessionnelle envers l’idée de pouvoir voler à nouveau grâce à la mécanique.


les points
dis-nous tout

Calcul des points :
15/30 ans : 7 points
Mitigé : 6 points
Expérimenté : 6 points
Fin : 4 points
Affinité élémentaire : 3 points
Total : 26 points

Répartition des points :
Dryas : +2 points en vitesse

- COMPÉTENCES GÉNÉRALES
Force : 0 pts
Vitesse : 3 pts
Agilité : 3 pts
Furtivité : 2 pts
Endurance : 2 pts

- COMPÉTENCES DE LA RACE
résistance aux conditions climatiques : 2
empathie : 3
vision en condition extrême : 0

- COMPÉTENCES DU STATUT
résistance à la douleur : 2
armes à distance : 2
dextérité manuelle : 3
mécanique : 3
connaissance de la technomagie : 3

PSEUDO/PRÉNOM ◊ Lys Rouge / LR  FRÉQUENCE DE CONNEXION ◊ Je pense pas souvent, genre 40 fois par jour COMMENT NOUS AS-TU TROUVÉ ? ◊ Je suis sur un autre forum de la fondatrice, et le projet sur PRD :brille UN PETIT AVIS SUR LE FORUM ? ◊  Il puduku et y’a trop d’annexes à lire, pour ça je suis venue.   SOUHAITES-TU ÊTRE PARRAINÉ APRÈS TA VALIDATION ? ◊ Je pense réussir à me débrouiller malgré le pavé d’annexes.

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Nov - 17:11

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 427
Points rps : 288

Arrivée en Arenaria : 06/11/2016
Localisation : Dans les cendres de son atelier
Fonction/métier : Inventeur fou, et bibliothécaire car il faut bien manger

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:





Premier chapitre
Et ainsi il découvrit le Château dans le Ciel
Il naquit comme beaucoup de sa race à Corvi, dans des nuées non loin de Mywar. Sa mère, Elërya, était une douce Dryas aux traits délicats et aux longues boucles blondes, son visage enserrant deux saphirs sous deux belles cornes ivoire, et portant dans son dos deux ailes d’or. Elles étaient semblables à celles son père, Allhyan, mais qui tranchaient avec une toison rousse et des yeux bleus. Ils habitaient dans une grande maison, avec une multitudes de chambres et qui était toujours animées de rires, de musique et de danses. La belle Dryas possédait en effet trois autres maris qu’elle aimait tendrement, et à qui elle avait donné et donnerait plein d’enfants. Elle espérait un jour donner naissance à une fille, mais elle n’avait eu jusque lors que des garçons, trois pour le moment, et elle sentait que l’oeuf dont elle avait accouché en serait un autre. Quelle ne fut pas leur surprise de voir deux bourgeons blancs lorsqu’il éclôt. Tous deux artistes et érudits des lettres, ils se virent devoir élever un fils qui serait bien à l’opposé de leurs passions. Même ses trois demi-frères avaient eu des ailes de la couleur de l’un de leurs parents. Cela ne s’annonçait pas de tout repos...
Le petit Archibald se passionna vite pour la mécanique, l’ingénierie et les mains dans le cambouis. Les machines le fascinaient et elles scellèrent son futur métier et ses études. Sa mère, ses quatre maris et leurs enfants décidèrent de déménager à Mywar afin d’assurer l’avenir de leurs fils, et ainsi il put accéder à la meilleure école d’ingénierie de Corvi. Archibald était un élève brillant, mais très dissipé car il n’avait que faire de comprendre ces machines qui existaient déjà. Ce qu’il voulait, c’était les démonter entièrement pour les transformer des choses un peu expérimentales, jamais vue, du grand art en somme - au plus grand désespoir de ses profs qui ne savaient que faire de cet adolescent un peu excentrique. C’est ça, le souci de naitre de deux parents créatifs : on finit par le devenir soit-même. Ces mêmes parents qui le trouvaient eux-même un peu ingérable, et priaient les deux Dieux qu’il finisse par s’assagir. Car en plus il était doublé d’une énergie folle, qui semblait inépuisable, et qu’il utilisait surtout pour faire des courses aériennes avec ses frères et continuer son entrainement au combat. Voler, il adorait ça. Pour rien au monde il n’aurait troqué ses ailes.




Deuxième chapitre
Et ainsi Icare vit le Soleil

Longuement, il s’éveilla. À côté de lui cliquetais des machines diverses, ce son il le connaissait par coeur pour avoir travailler dessus lors de ses études à l’Académie. C’était celui de machines de mesure médicales. Il avait mal au crâne, comme si il avait dormi des jours entiers. Une main prit la sienne avec tendresse. La Dryas blonde, dont le temps avait endurci les traits mais n'avait  jamais fané sa beauté, sourit tendrement à son quatrième fils, son front s’étant creusé sous l'inquiétude. Le jeune Dryd l’appela dans un faible souffle, elle versa une larme entre le bonheur et la tristesse. Elle ne savait pas comment lui annoncer ces terribles nouvelles. Désorienté, il demanda où il se trouva. Elle lui répondit à Ceti, la ville au centre des Royaumes. Elle avait l’air abattue. Archibald tenta de détendre ses ailes, mais fut surpris de ne sentir que la droite répondre à l’appel. Son regard se porta sur un membre absent, et d’un seul bond, il se releva du lit d’hôpital où il était. Sa main toucha les plume d’un moignon encore endolori, et ses yeux commencèrent à s’embrumer. Il n’arrivait plus à se rappeler clairement ce qu’ils s’était passé. Il se souvenait qu’il était parti visiter Ceti avec son père, qui venait vendre des bijoux qu’il avait confectionné, et que pour découvrir la ville ils voulaient y prendre le fameux métro, un caprice qu'on lui avait accordé puisque fan de mécanique. Mais il eut le bruit atroce, un long crissement, des flammes et les cris de panique des gens qui étaient avec eux sur le quai et... Le noir.

- Mon père... comment va t-il ? Questionna-t-il la voix tremblante.
- Je suis désolée, Archie... Ton père... Allhyan est mort hier dans l’après-midi à cause de ses blessures. On dit qu’il t’as poussé pour éviter que tu sois écrasé.

La douce Dryas essaya de retenir péniblement ses sanglots, tandis que son enfant couvrit son visage de larmes. Elle le prit dans ses bras, essayant de le consoler, et lui passa une main dans ses boucles blondes.

- Mais ton aile a été broyée... Elle était à moitié arrachée... On a dû l’amputer, Archie. On a rien pu faire.

Il essaya d’essuyer ses yeux, mais son affliction inondait son visage.

- Je ne pourrais plus voler...

La gracieuse blonde hocha la tête gravement. Elle savait que la première conséquence serait qu’il ne pourrait plus rester à ses côtés, car sans ailes, il ne pourrait plus vivre une vie normale à Mywar. Elle savait que son fils ne supporterait pas d’être dépendant des autres, déjà qu’il devrait affronter  quotidiennement le regard désolé de ses pairs.  Non seulement elle avait perdu un mari, ce si cher ami, mais elle devrait se séparer d’un de ses enfants. Elle avait toujours eu conscience qu’elle ne pourrait pas le garder éternellement à ses côtés, mais elle ne se serait pas attendu que cette séparation serait si brutale, et surtout, si injuste. Il était à peine majeur, il n’avait même pas terminé ses études, il n’avait même pas fini sa formation de combattant. Les ailes, fierté des Dryas, était essentielles dans leur société entière. Le pire des handicaps était bien celui-ci. Elle regarda le ciel et pria les Dieux pour qu’ils puissent le protéger.  




Troisième chapitre
Et ainsi son atelier explosa

Des fois, il repensait à l’accident d’il y a quelques années. On avait jamais vraiment su pourquoi le métro avait déraillé. Il était sûr que cela était issu d’une avarie technique, mais on en avait jamais déterminé précisément la cause. Était-ce la condescendance des techniciens qui n’avaient pas voulu vérifier cette rame ? Était-ce simplement un défaut de conception, un élément qui était destiné à casser à force d’utilisation ? Les conclusions étaient floues, tellement que certains hurlaient au complot, solution si facile dans cette paix fragile. Certains pointaient du doigt la Guilde de la Rose et sa mauvaise réputation. À son avis, c’était bien trop gros pour que ce soit issu d’un acte malfaisant. Quand une machine doit casser car mal entretenue, elle casse, point barre. Il était bien placé pour savoir que l’erreur humaine faisait des désastres en ingénierie. Malheureusement, parfois une simple maladresse était coûteuse en vies. Les années avaient fait passé la peine des morts, les blessés graves faisaient avec ce qu’il leur restait, et les miraculés remerciaient encore leurs dieux. Quant à lui, son existence avait pris un autre tournant. Il s’était vite rendu compte malgré son entêtement que vivre à Corvi avec sa famille devenait très difficile. Il s’était résolu avec difficulté à finir ses études à Ceti, séparé des siens. Si cette conclusion l’avait peiné, sa curiosité l’emporta. Il put découvrir des technologies d’autres pays, et des façons de construire différentes. Pour lui qui aimait sortir des cases, l’adaptation ne fut pas difficile. Son diplôme d’ingénieur en poche, il aurait pu directement frapper à la tête des grands ateliers de la ville. Mais il en décida autrement. Depuis qu’il avait rejoint Ceti, une idée avait germé dans son esprit depuis bien longtemps. Elle avait grandi à chaque fois qu’il avait fait battre dans le vide son aile gauche. Car si la technologie le lui avait enlevé, ne pourrait-elle pas simplement la réparer ? Ne pourrait-il pas simplement mettre son talent et son savoir au service de quelque chose d’utile ? Peut-être lui faudrait-il tout une vie d’études et de pauvreté. Malgré le fait qu’il avait fini par accepter qu’il avait perdu à jamais une partie de lui, cela ne lui couterait rien d’essayer. Car personne ne semblait avoir essayé d’aboutir un prototype d’aile artificielle chez les Dryas. Il avait cherché longtemps en interrogeant des rapports et autres documents, la complexité d’une telle machine avait fait renoncé une pelleté d’ingénieurs. Mais s’ils n’avaient pas renoncé, peut-être qu’il aurait pu continuer à voler.
Depuis on le prenait pour un fou. Ce n’est pas parce qu’il manipulait des produits et des machines instables qu’il fallait le regarder de travers, voyons ! D’accord, il y avait quelques petites explosions de temps en temps, mais pas de quoi faire un drame. Peut-être seulement pour celle qui avait détruit un de ses murs une fois. Enfin, quatre fois exactement. Mais ce n’est pas souvent, c’était seulement quatre fois cette année, contre six fois la précédente. Ils ne devraient pas se plaindre, c’est clairement en baisse ! C’est incroyable la mauvaise foi des gens, sérieusement ! Puis ni lui ni Ethael n’avait fini blessé., c’est le principal. Ethael, c’était le seul type qui avait bien voulu rester avec lui pour l’assister dans son étrange hobby, suite à annonce qu’il avait épinglé dans les auberges. Il n’avait jamais su pourquoi le Newid était resté à ses côtés, surtout au vu de sa personnalité. Il se savait aussi caractériel qu’un dragon levé du pied gauche, ce qui ne l’aidait pas à se faire apprécier. Les gens qui allaient le voir au rayon sciences de la bibliothèque de Ceti - son boulot alimentaire, les Dryas ne mangent pas que des graines et ne dorment pas dans les arbres - y allaient souvent avec un instinct de recul, comme s’ils avaient peur de le froisser. Mais en faisant ça, ils le froissaient d’autant plus.
Depuis qu’il était à Ceti, tout allait pour le mieux, même s’il devait souvent rassurer sa famille qui avait tendance à beaucoup s’inquiéter pour lui depuis son accident. La vie suivait alors son cours, entre explosions de moteurs expérimentaux et visage alternativement couvert de cambouis ou de poussière.

Des fois, il repensait à l’accident d’il y a quelques années. Mais souvent, il secouait mentalement la tête pour passer à autre chose. Le plus souvent, il songeait au bruit des engrenages et à l’humidité de la vapeur.

C’était eux qui le faisait rêver. Et ce serait eux qui le ferait voler.

- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Nov - 20:16

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 633
Points rps : 332

Arrivée en Arenaria : 20/08/2015
Localisation : Quelque part à Ceti, entrain de patrouiller. Où à la caserne, en train de s'entraîner.
Fonction/métier : Garde de Ceti et un jour chevaucheuse de dragons.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Une dague, un plan de la ville, une pierre de chez elle et un morceau de miroir brisé.
COMPÉTENCES:


J'adore tellement ce début Hâte d'en voir plus !!


dans ses veines coule le feu du dragon, la rage de la bête, la sagesse de ses ancêtres et le froid de la pierre. Fière de ses origines, elle démontrera sa force et chevauchera le vent. — .
une femme
n'est pas
faible.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Nov - 19:20

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 427
Points rps : 288

Arrivée en Arenaria : 06/11/2016
Localisation : Dans les cendres de son atelier
Fonction/métier : Inventeur fou, et bibliothécaire car il faut bien manger

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Seconde partie d'histoire postée et avatar enfin fixé !

Plus que la troisième et j'aurais fini
Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Nov - 20:51

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 633
Points rps : 332

Arrivée en Arenaria : 20/08/2015
Localisation : Quelque part à Ceti, entrain de patrouiller. Où à la caserne, en train de s'entraîner.
Fonction/métier : Garde de Ceti et un jour chevaucheuse de dragons.

CARNET DE ROUTE
◊ SAC: Une dague, un plan de la ville, une pierre de chez elle et un morceau de miroir brisé.
COMPÉTENCES:


C'est tellement triste Mais j'ai adoré te lire


dans ses veines coule le feu du dragon, la rage de la bête, la sagesse de ses ancêtres et le froid de la pierre. Fière de ses origines, elle démontrera sa force et chevauchera le vent. — .
une femme
n'est pas
faible.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Nov - 1:48

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 427
Points rps : 288

Arrivée en Arenaria : 06/11/2016
Localisation : Dans les cendres de son atelier
Fonction/métier : Inventeur fou, et bibliothécaire car il faut bien manger

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Et voilà troisième partie finie Je file signaler ma fiche comme terminée !


Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Nov - 17:36

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 151
Points rps : 237

Arrivée en Arenaria : 19/08/2015
Localisation : Quelque part en Arenaria
Fonction/métier : Je dirige le monde





BIENVENUE BIENVENUE !!
puisse le pacte te protéger
c'est toujours un plaisir de te lire ce personnage est juste génial, j'ai vraiment hâte de le voir évoluer sur Arenaria
Te voilà désormais citadin de Ceti ! Bienvenue en ville mon ami ! J'espère que tu te plairas dans la grande et belle Capitale que voici-ci ! En arrivant n'oublie pas de passer au palais pour te recenser, par là. On aimerait savoir ce que tu fais de ta vie et évidemment éviter qu'un clone ne débarque précipitamment.
Une fois que les Cinq t'auront fait remplir toute la paperasse, n'hésite pas à passer demander un logement, pour ne pas rester à la rue.
Puis, quand tu te seras installé et que tu auras fait ta pendaison de crémaillère, il sera utile d'ouvrir ton carnet d'adresse, pour que tu puisses y répertorier toutes tes connaissances et toutes les rencontres que tu as fait.

Si tu le souhaites et si tu l'as demandé, tu peux te faire parrainer. N'hésite pas à le harceler de question, ou aller voir le staff si jamais I love you

On espère que tu te plairas en Arenaria, amuse toi bien parmi nous  


- il fut décidé que la paix l'emporterait -
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Nov - 17:43

TU PEUX M'APPELER
puisse le pacte te protéger



avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Parchemins : 427
Points rps : 288

Arrivée en Arenaria : 06/11/2016
Localisation : Dans les cendres de son atelier
Fonction/métier : Inventeur fou, et bibliothécaire car il faut bien manger

CARNET DE ROUTE
◊ SAC:
COMPÉTENCES:


Merciiiii j'ai hâte de pouvoir jouer !


Revenir en haut Aller en bas

TU PEUX M'APPELER
Contenu sponsorisé
puisse le pacte te protéger







Revenir en haut Aller en bas
 

Steam and Gears for Hope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dream Steam
» Promo sur steam 50%
» Metropolis - chaussures steampunk
» Peyton Ҩ As human beings sometimes it's better to stay in the dark. Because in the dark there may be fear, but there is also hope.
» Dust (Fini).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le voyage à Ceti :: derrière la fumée :: le joyau du roi-